lundi20février

Les investisseurs Anglo-Saxons sont obnubilés par un seul scénario catastrophe: la victoire de Marine Le Pen. Et sa possible conséquence, la sortie de l'euro. Heureusement qu'ils n'ont jamais entendu parler de Mélenchon, ni de Hamon. Et qu'ils n'ont pas intégré dans leurs scénarios la possible présence de ce duo d'enfer au second tour. Ce week end les négociations étaient rompues mais rien n'est joué.

>

Un corbillard

Mélenchon, tout en nuance comme à son habitude, a déclaré ce week-end qu'il n'avait pas l'intention "de s'accrocher à un corbillard". Le corbillard c'est Hamon et le PS. On peut donc dire qu'à ce stade, les négociations n'avancent pas vraiment. Mais il reste encore du temps. Et cette élection est sûrement la dernière occasion pour Mélenchon d'accéder à une responsabilité gouvernementale. S'il met son ego de côté et se rapproche d'Hamon et des écologistes dont il est idéologiquement très proche, on est mort. Heureusement, les investisseurs anglo saxons ne le savent pas.

Le programme économique de mélenchon

Si Hamon et Mélenchon prennent le pouvoir, la bonne nouvelle c'est qu'on pourra tous lever le pied. Plus besoin de travailler plus pour gagner plus. Si vous avez le courage, allez sur Youtube, sur la chaîne de l'apprenti Chavez. Comme une des ses idoles, Fidel, le programme est développé sur 5 heures alors qu'il tient en quelques minutes: retraite à 60 ans, revenu "universel" pour les 18-25 ans de 800 euros, massacre fiscal à 100% pour les tranches les plus élevées, écart de salaires contrôlé au sein des entreprises etc etc. Et vous imaginez comment il financera ces déficits pharaoniques. Prions pour que Hamon et Mélenchon ne trouvent pas d'accord.

Le bilan trump

La presse fait ce matin le bilan d'un mois de présidence Trump. Un début de mandat que les Échos qualifient d'"inquiétant et échevelé" (bon jeu de mots échevelé...) et que le Figaro considère comme un mois de "tempête". Mais un élément revient dans tous les bilans : Trump est extrêmement populaire auprès de ses électeurs.

Trafiquer les chiffres

Quand les États-Unis importent un bien, une voiture par exemple, et le transfèrent tel quel, sans transformation vers un autre pays, ce bien est compté comme dans les importations bien sûr. Mais aussi dans les exportations. Le Wall Street Journal révèle que l'administration Trump ne veut plus que ce soit comptabilisé comme une exportation. Quand on sait combien de fois une voiture passe les frontières américaines avant d'être vendue aux États-Unis ou ailleurs, on peut facilement imaginer l'impact qu'aurait cette mesure sur le déficit commercial américain, déjà colossal. Trump s'attaque donc à ce qu'on appelle la réexportation.

Renégocier le nafta et imposer des droits de douane

Le but est d'afficher des chiffres de balance commerciale dramatiques. Pour mener à bien la renégociation, voire la suppression, des traités commerciaux. C'est le NAFTA, l'accord de libre-échange avec le Canada et le Mexique qui est visé. Et pour pouvoir imposer ses droits de douane, de nouvelles statistiques sont prêtes. Elles vont être présentées prochainement au Congrès. Trump n'a donc pas abandonné son combat sur le commerce extérieur.Si le Trump rally avait regagné de la puissance depuis quelques jours, c'est que les investisseurs avaient le sentiment que Trump commençait à se dégonfler sur les droits de douane et le combat avec les gros exportateurs. Mais Wall Street a moins peur et n'y croit plus. Il se contentera de taper sur les pays les plus faibles qui ne pourront pas vraiment prendre des mesures de rétorsion et donc peser sur la croissance mondiale. Une absence de courage que les marchés applaudissent.

Je crois que j'ai compris

En gros Fillon joue la montre. Comme l'enquête préliminaire du Parquet Financier se poursuit, il y a peu de chances qu'il soit mis en examen avant le 17 Mars, date de clôture officielle des candidatures. Il espère ensuite que les juges respecteront une trêve jusqu'aux élections et qu'ensuite il bénéficiera de l'immunité présidentielle. Un peu tiré par les sourcils.

Laisser des consignes

Le sujet n'est pas très drôle mais il est pourtant important. Le Ministère de la Santé lance une campagne pour que nous laissions tous des consignes pour notre fin de vie. Et notamment pour limiter ou arrêter les traitements de fin de vie si le malade devient incapable d'exprimer sa volonté... ça donne la pêche ces sujets le lundi matin non ?

De l'importance d'avoir de bons communicants

Vous verrez partout dans la presse ce matin ce titre: "Amazon va créer 1500 emplois en 2017" suivis de grands cris de victoire : les effectifs de l'entreprise passent de 4000 à 5500 collaborateurs etc etc Houra! Merci O Amazon de sauver l'emploi français. Il ne faut surtout pas mentionner la masse d'emplois détruits dans la distribution par le géant américain et l'absence d'impôts payés en France. Vive la com'

C'est votre argent exceptionnel en replay

Si vous l'avez manqué, il faut vraiment que vous regardiez l'émission c'est votre argent du week-end. On a rejoué la semaine, et donné des conseils, avec des invités exceptionnels : Emmanuel Lechypre, Christophe Barraud, chef économiste et stratégiste chez Market Securities, Louis de Montalembert, président de Pléiade AM, Christian Cambier, gérant de Focal, Michel Ruimy, économiste, à Sciences-Po Paris et Pauline Tattevin. . Revoir en replay

L'omg du jour

Oh My God ! Merkel commence à être distancée dans de plus en plus de sondages par le candidat du SPD, Martin Schultz.

On s'en fout?

Grâce à Ségolène, vous pouvez toucher partout en France, depuis samedi, une prime de 200 euros si vous achetez un vélo électrique; Triste: disparition brutale à 58 ans du patron de la FNSEA, Xavier Beulin; Préparez vous à un massacre: à partir de septembre, les radars mobiles seront gérés par des sociétés privées uniquement payées, ou presque, aux résultats; Le titre du jour dans Aujourd'hui: "4G: ça rame dans le métro", elle est tellement nulle que j'aurais pu la faire; 61% des Français sont pour une majorité pénale à 16 ans; Kraft Heinz laisse tomber son offre à 143 milliards de dollars sur Unilever qui n'en voulait pas; Bill Gates veut taxer les robots.

VOILA C'EST TOUT
BONNE JOURNEE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos