jeudi02février

L'inflation fait son retour dans la plupart des pays développés. Rappelez-vous de quoi on parlait, tous les jours, il y a quelques mois à peine. Du D. word comme l'appelle les Américains, de la déflation. Une déflation alimentée par la démographie, par la révolution technologique et par le poids des dettes.

>

De la déflation à l'inflation

Une déflation structurelle, profonde, massive que les milliards de milliards d'euros et de dollars déversés par les banques centrales parvenaient à peine à contrebalancer. Le rêve de toutes les banques centrales, cet objectif idéal de 2% d'inflation était totalement inatteignable.Et on y est ...Presque. La Banque centrale britannique annonce déjà qu'il va falloir s'habituer pendant quelques mois à une inflation supérieure à 2%. Pour la FED, c'est maintenant la crainte de dérapage de l'inflation qui l'inquiète et même en Europe, une Europe dont on pensait qu'elle était plombée durablement au plan économique, on s'est payé le luxe en janvier d'avoir une inflation de 1.8%. Sans qu'il y ait d'éléments conjoncturels extraordinaires.

C'est une bonne nouvelle!

Certes le pétrole et les matières premières ont rebondi mais on n'assiste pas à une flambée des cours. Non. La politique des banques centrales a fini par porter ses fruits. Inflation is back. L'inflation est de retour. Et on a éliminé, pour l'instant, le mot déflation.Et c'est une bonne nouvelle. Tant psychologiquement qu'économiquement. Entendre parler de déflation tous les jours provoque des comportements déflationnistes dévastateurs pour l'économie.

Une inflation optimale

L'inflation est un signe de vitalité de l'économie. L'inflation contrôlée bien sûr, pas l'inflation de 1600% attendue en 2017 au Venezuela, ou même celle de 8 à 10% au Brésil. Or, pour l'instant, peu de signes de dérapage de l'inflation dans les pays développés. Une inflation comprise entre 1.5% et 2%, voire un peu plus, est un scénario idéal, pour les banques centrales mais pour nous tous aussi. Cela permettrait entre autres d'enterrer aussi, le corollaire de la déflation, les taux négatifs. Croisons les doigts pour que ça dure.

Le deuxième tour du jour

Les sondages, qui ont donc toujours tort, suivent péniblement une actualité qui n'a rien à envier aux plus grandes séries politiques. Et aujourd'hui, le deuxième tour c'est Le Pen-Macron. Avant qu'on apprenne probablement aujourd'hui ou demain que Marine Le Pen était communiste dans sa jeunesse et que son parti est financé par l'Iran et que Macron ne s'appelle pas Macron mais que c'est en fait un espion à la solde des Chinois. Entre autres révélations. Pendant ce temps, Fillon mendie, assis sur un matelas posé sur le sol, devant le siège des Républicains: "15 jours s'il te plaît monsieur, donne-moi 15 jours s'il te plaît monsieur". Vivement demain.

Us go home

Les Chinois avaient raison. Pour sauver l'Internet européen, il fallait faire comme eux. Fermer nos frontières aux grands groupes américains qui ont définitivement broyé toute possibilité d'émergence d'un Alibaba européen et qui dominent totalement le monde du numérique. Facebook cartonne. Encore et toujours. 1,86 milliard d'utilisateurs fin 2016, contre 1,79 milliard trois mois plus tôt.66% d'utilisateurs quotidiens et 90% des utilisateurs y accèdent via un mobile. Le bénéfice net du groupe a triplé à 10,2 milliards sur l'année et le chiffre d'affaires a progressé de 54% sur douze mois à 27,6 milliards. La messe est dite...

Où partir?

C'est le dossier des Échos: "Les pays à fort potentiel pour les jeunes expatriés". Dans l'ordre, Danemark, Norvège, Costa Rica, Suède, Autriche, Pays-bas, Finlande, Belgique, Hongrie, République tchèque. Je trouve cette liste étonnante et déprimante.

Le ttso de la semaine:

"Pas de bol pour Macron". Il s'est totalement fait voler la vedette par le Fillongate... pourtant ce matin le candidat, auteur de "Révolution", a donné (enfin !) quelques détails sur son programme éco. On vous résume : transformation du RSA pour rendre le dispositif plus incitatif à la reprise d'activité, mutation du CICE en un "allègement de charges durable", suppression de "la totalité des charges au niveau du smic", ISF changé en impôt sur "la rente immobilière". Les 35h00 ? On ne change pas le cadre légal, mais les accords de branches et d'entreprises peuvent négocier "d'autres équilibres". Voilà. Ré-vo-lu-tion.

Du côté des marchés

Le dollar repart fortement à la baisse: l'euro attaque les 1.08 usd, le sterling a bondi à 1.2670 usd et le dollar yen rechute à 112.70 entraînant le Nikkei dans son sillage avec une baisse de 1.11%. Les indices américains font du surplace, +0.14 pour le Dow à 19890 et +0.03% pour le S&P 500. Le CAC est repassé au-dessus des 4800 points avant de clôturer à 4791. Du côté des taux, ça s'agite...

Tension sur les taux

Le chaos politique en France alimente les angoisses des investisseurs anglo-saxons qui continuent à "pricer" la possibilité d'une victoire de Le Pen. L'écart entre les taux français et les taux allemands s'est encore élargi. Ce n'est pas la panique, mais on sent une nervosité certaine.

Vous vous souvenez de la grèce?

Mais oui, ce petit pays de la zone euro qui a failli tous nous mettre au tapis en 2010 et qui nous a coûté quelques centaines de milliards d'euros? Vous pensiez que c'était réglé? Que nenni...Les investisseurs bazardent à nouveau la dette grecque, à n'importe quel prix, car ils pensent que la Grèce ne pourra pas payer ses échéances cet été car les négociations entre le gouvernement, l'Europe et le FMI sont au point mort. Préparez-vous à payer encore quelques milliards pour maintenir ce pays à flot.

On s'en fout?

C'est parti pour le Brexit, le Parlement britannique a largement approuvé le lancement du process; Fillon ne sait plus quoi faire, il accuse maintenant le "pouvoir", il n'a pas remarqué qu'il n'y avait plus de "pouvoir" depuis 5 ans; Johnny Depp est ruiné : malgré ses 45 millions de dollars perçus l'année dernière, il n'aurait plus un sou du fait d'un train de vie délirant, j'ai ouvert une cagnotte pour lui sur Leetchi; Je vais peut-être me refaire "La vie est un long fleuve tranquille" ce soir sur NT1; La CGT a remporté les élections professionnelles avec 42% des voix au sein d'HEC (Challenges), quelle époque; Vive l'omnicanal: Spartoo veut reprendre André; Le signe du rapprochement Bayrou-Macron: Bayrou sort un livre intitulé "Résolution française" et le livre de Macron s'appelle "Révolution", ces deux-là sont amoureux.

VOILÀ C'EST TOUTBONNE JOURNÉEMAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos