DISPOSITIF COVID-19 En savoir plus

Dans le contexte actuel, nos équipes restent mobilisées et opérationnelles à distance. Les agences sont fermées.
1. Contactez-nous de préférence par email, et sinon au 0800 113 133 (Service & appel gratuits).
2. Limitez au maximum les échanges par courrier et privilégiez vos opérations (arbitrages, versements, rachats partiels) via votre accès Client en ligne.

vendredi17février

Beaucoup d'agitation sur le marché des emprunts en Europe. C'est sur ce marché que se focalise depuis quelques semaines l'attention des investisseurs internationaux, et en particulier des gérants de fonds américains mais aussi des entreprises américaines.

>

Commençons par la france

On connaît l'histoire. Les marchés, échaudés par l'erreur des sondages sur le Brexit et sur Trump, veulent envisager l'hypothèse d'une victoire de Marine Le Pen. Les taux français montent. Un peu. Ils sont juste au dessus des 1 % à 10 ans mais rappelons encore une fois que, dans l'absolu, ces taux restent extrêmement faibles, surtout pour un pays dont la dette flirte avec les 100 % du PIB. Ironie de l'histoire économique, l'Irlande qui était en quasi faillite après la crise emprunte à des taux inférieurs aux nôtres.

Explosion du volume de la dette française

Comment sait-on que la dette française est au centre des attentions des investisseurs ?Par les volumes traités. On traite actuellement sur les marchés des volumes records sur la dette française. Des volumes que nous n'avions pas vus depuis la crise de la zone euro. Juste pour vous donner une idée de l'ampleur du phénomène, il se traite chaque jour en février 16 milliards d'euros de dette française, il y a un an, c'était la moitié exactement. C'est une progression spectaculaire. Et la différence de taux avec l'Allemagne est au plus haut depuis 4 ans.

Les yankees s'en vont

Mais tous les taux des dettes européennes augmentent, pas seulement la France.La France est particulièrement touchée mais tous les pays, ou presque sont touchés. Et cela a des conséquences importantes. Les entreprises américaines empruntaient massivement en 2015 et 2016 de l'argent en Europe pour profiter de taux plus bas qu'aux États-Unis. On appelle ces emprunts, des " reverse yankee bonds ". Mais ce volume d'emprunts s'est effondré de plus de 75 % depuis le début d'année. C'est évidemment dû aux incertitudes politiques en France, en Italie et même en Allemagne, mais c'est également dû, et ça c'est plutôt une bonne nouvelle, au fait que les anticipations sur l'Europe tant en terme d'inflation qu'en terme de croissance deviennent plus optimistes. En 2017, l'Europe va être au centre de toutes les attentions.

Ils ne veulent pas de notre président normal

Hollande rêve de remplacer Donald Tusk au poste de président du Conseil Européen. C'est pour cela, on le rappelle, qu'il ne dit pas un mot sur Macron, pour le ménager et avoir son soutien au cas où le Messie est élu. Seulement voilà, les pays européens n'ont pas du tout envie de lui, et on les comprend, et c'est Donald Tusk lui même qui est devenu favori et qui devrait rempiler. Il est notamment soutenu par les pays d'Europe du Nord et d'Europe de l'Est. Hollande finira peut être par avoir un seul vote, celui de la Grèce, et ce n'est même pas certain. On est soulagés...

Enfin un bon choix

dans l'administration Trump. Trump se ramollit déjà... Pour le poste de Ministre du travail il n'a pas choisi un blanc milliardaire incompétent et un xénophobe, ni un ancien de Goldman Sachs. Il a choisi, ô surprise un spécialiste respecté du droit du travail, Alexander Acosta,...un hispanique de surcroît, une première dans son gouvernement.

Air france toujours

Une fois de plus Air France est l'otage de ses pilotes. La compagnie a connu une meilleure années grâce à la baisse du cours du pétrole et aux performances de KLM. 1 milliard de bénéfices. Il n'en fallait pas plus pour que les pilotes recommencent à imposer des exigences, même si les conditions favorables de 2016 ne se reproduiront pas en 2017. Ils bloquent pour l'instant le projet de lancement d'une compagnie low cost... Enervants, très énervants...

Le coup de bol du jour

Le "Bouche à Oreille" est un petit bistrot sans histoire à Bourges. Mais depuis trois jours il affiche complet et la liste d'attente est devenue délirante. La raison ? Le Guide Michelin lui a accordé une étoile. Par erreur... Confondant avec un établissement portant le même nom mais en Essonne. Marrant non ?

Tous sur telegram

Nos politiques qui prônent la transparence ont massivement décidé d'utiliser la messagerie cryptée Telegram. De Mélenchon à Fillon. Normal, puisqu'ils n'ont rien à cacher. Rappelons que Telegram est massivement utilisée par les djihadistes.

Ce soir une émission exceptionnelle.

C'est Votre Argent sur BFM Business. Nous allons rejouer la semaine, et quelle semaine. Avec Emmanuel Lechypre, Christophe Barraud, chef économiste et stratégiste chez Market Securities,Louis de Montalembert, président de Pléiade AM, Christian Cambier, gérant de Focal, Michel Ruimy, économiste, à Sciences-Po Paris et Pauline Tattevin. ça va être chaud, très chaud.

On s'en fout ?

L'héritier de Samsung a été arrêté pour corruption (je pensais que c'était parce que les batteries des Samsung avaient pris feu); Stockez du jambon, les cours du porc sont en hausse de 30% par rapport à l'année dernière; Canada Goose va concurrencer Moncler en Bourse; la fréquentation des grands monuments de Paris a chuté en 2016 mais celles des "petits" monuments de province augmente..La revanche; les Inconnus pensent à revenir sur scène, pas sûr que ce soit une super idée; je ne sors pas samedi soir, c'est le début de la nouvelle saison de The Voice; c'est une femme qui prend la tête de la Bourse Saoudienne à quelques mois de l'introduction en Bourse massive de la compagnie pétrolière nationale.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos