mercredi25janvier

MonFinancier ! Vous lisez depuis plusieurs semaines que les rendements sur l'assurance vie sont en baisse, que les Français n'auront pas d'autre choix que de chercher une alternative. Et de fait, les compagnies d'assurance ont annoncé des taux sur leurs fonds euros très en baisse, avec une moyenne qui est passée, nettement, en dessous des 2%. Nous sommes heureux de vous annoncer...

>

3.10%: qui dit mieux?

que le fonds euros de notre contrat Monfinancier Retraite Vie, le fonds Suravenir Opportunités*, vient d'annoncer son taux pour 2016 et il est très, très largement supérieur aux taux concurrents. 3.10%*. On est loin, très loin des 2% et en dessous. Nous sommes contents. Pour vous qui avez souscrit en masse à nos contrats d'assurance vie l'année dernière (je me mets dans le lot car j'ai souscrit à titre personnel à Monfinancier Retraite Vie dès son lancement) et pour tous ceux qui vont vite se précipiter pour souscrire maintenant. Recevoir une documentation sur MonFinancier Retraite Vie et son fonds en euros Suravenir Opportunités

Le drame du chômage

Depuis hier, on entend très clairement deux camps opposés s'exprimer. Ceux qui mettent en avant la baisse du chômage en 2016. Et ceux qui se focalisent sur la hausse du mois de Décembre et surtout la hausse pendant le quinquennat de François Hollande. Mais les chiffres sont là. Il n'y a pas de place pour l'interprétation ou les "faits alternatifs". Le chômage, malgré la baisse très limitée de 2016, est à un niveau monstrueux. Dans l'absolu. Mais en relatif aussi. Nous sommes une exception. Une exception Française. Le SEUL pays développé, le seul, où le chômage a continué à progresser en sortie de crise, y compris le mois dernier. Les chiffres sont là: chômage toutes catégories, chômage des jeunes, chômage des seniors. Tous à des niveaux dramatiques.

5 ans de gachis

Avec des solutions "à la Française" au lieu d'appliquer les recettes des pays qui ont atteint le plein emploi. Et ça continue. La France veut maintenant faire cavalier seul sur une nouvelle utopie, le revenu universel, sans se demander pourquoi AUCUN pays ne l'a adopté, ni l'Allemagne, ni la Grande Bretagne, ni les Etats Unis, ni aucun autre (et ne me parlez pas de cette expérience sur 2000 Finlandais). Tout cela me rend dingue.

Oil first

Le pétrole revient sur le devant des marchés.Le jour où Trump relançait la construction de deux oléoducs destinés à transporter du pétrole du Canada au Nouveau Mexique, on apprenait que jamais, depuis que des statistiques existent sur le sujet, les positions des fonds spéculatifs à la hausse du pétrole n'avaient été aussi importantes, l'équivalent de 820 millions de barils, soit plus de 9 jours de demandes. Du jamais vu. Les hedge funds parient sur le succès de l'accord de contrôle de la production par l'OPEP, ils parient aussi sur la hausse de la demande, notamment aux Etats Unis en cas de programme de relance, mais de façon plus générale ils parient sur le comeback du pétrole après des années de focalisation sur les énergies alternatives.

Un équilibre instable

ET pourtant on ne peut pas dire que le pétrole flambe.Il a flambé. Les cours ont progressé de plus de 20% depuis l'élection de Novembre et presque doublé depuis février 2016, il cotait 25 dollars, quand l'Arabie Saoudite a arrêté sa politique d'inondation des marchés. Seulement voilà. Personne n'arrive à anticiper les conséquences de la politique d'OIL FIRST de Trump. Comme pour le reste de son programme, les effets sont difficiles à chiffrer. Il va relancer massivement la production aux Etats Unis, supprimer ou alléger toutes les contraintes, notamment environnementales. L'industrie du pétrole et du gaz de schiste, sonnée par l'offensive à la baisse des cours de l'Arabie Saoudite, repart de l'avant. Doucement certes, mais le nombre de puits augmente.On a d'un côté les hedge funds qui misent sur la hausse car ils sont persuadés que les Saoudiens et l'OPEP veulent un pétrole largement au dessus des 60 dollars, de l'autre des prévisionnistes qui anticipent une rechute des cours du fait de l'explosion de la production américaine sous l'impulsion de Trump. Une seule certitude : le pétrole sera à nouveau au centre des marchés en 2017.

May en mars

Ouais. Elle est facile. C'est vrai. Mais avec ce froid, ce n'est pas simple de faire des blagues moyennes (j'ai abandonné l'espoir d'en faire des bonnes). Revenons à nos Shetland: la décision de la Cour Suprême sur le passage obligatoire du déclenchement de l'article 50 par le Parlement n'est finalement pas un problème pour May. Elle va déposer dans les jours qui viennent un texte, de quelques phrases seulement pour éviter les débats sans fin et les tonnes d'amendements, pour un vote rapide et un article 50 avant la fin du mois de Mars.

Herr schulz!

Ce n'est pas le patron du SPD, Sigmar Gabriel, qui ira affronter Angela lors des prochaines élections. C'est Martin Schulz, l'ancien Président du Conseil Européen. Les sondages donnent 21% d'intentions de vote au SPD et 36% au CDU/CSU mais on sait, n'est ce pas, que les sondages ont toujours tort. Angela va devoir se battre sur sa gauche donc, et sur son extrême droite qui a le vent en poupe. Vas-y Angela, écrase-les.

Trump

lance officiellement la construction du mur avec le Mexique par un tweet: "Big day planned on NATIONAL SECURITY tomorrow. Among many other things, we will build the wall ! "

Du côté des marchés

C'est reparti. La course aux 20 000 points sur le Dow est relancée. Les indices ont tous progressé hier. Le CAC repart ce matin, après une hausse de 0.18% hier à 4830 points, le Footsie a fait du surplace, le Dow n'est plus qu'à 88 points des 20 000, le Nasdaq s'est envolé de 0.86% et ce matin le Nikkei a repris 1.45%. Sur les changes, le dollar se stabilise à 1.0720, 1.25 contre sterling et 113.70 yens. L'or rechute à 1202 dollars, le pétrole est scotché à 53 dollars. Voilà. Vous savez tout ou presque.

Le champion du monde du jour

est Français. Il a 28 ans. Il s'appelle Etienne Leroy. Il a gagné la Coupe du Monde de pâtisserie avec la sculpture d'un rockeur en sucre. On est trop forts.

La honte du jour

21% des enfants ont honte de ce que postent leurs parents sur les réseaux sociaux. On les comprend.

On s'en fout

Ce soir combat de roquets chauffés à blanc sur France 2, je ne regarderai pas, un combat pour la 4ème ou 5ème place ce n'est pas très excitant; pas top pour Fillon, les révélations sur les sommes perçues par sa femme en tant qu' "assistante parlementaire"; impossible d'échapper à Lalaland tant les critiques sont dithyrambiques, avec un record de 14 nominations aux Oscars (atteint seulement par Titanic et All about Eve) je vais devoir y aller ce week-end; il paraît que Jacques Chirac est en lice pour le Prix Nobel de la Paix (...); massacre chez Vivarte avec licenciements massifs et cession d'André et de Naf Naf; Polanski renonce à la présidence des Césars (je n'arrive pas à me faire une opinion sur le sujet, d'un autre côté on s'en fout un peu non ?); un tiers des 15 000 islamistes radicaux vivent en Ile de France.

Voila c'est fini

BONNE JOURNÉEMAY THE FORCE BE WITH YOU

*Taux de revalorisation du fonds en euros Suravenir Opportunités de "MonFinancier Retraite Vie" , net de frais annuels de gestion, hors prélèvements fiscaux et sociaux et hors frais éventuels au titre de la garantie décès.

Les rendements passés ne préjugent pas des rendements futurs. Pour accéder au fonds en euros Suravenir Opportunités, chaque versement doit comporter au minimum 30 % en Unités de Compte, lesquelles présentent un risque de perte en capital.

Monfinancier retraite vie est un contrat individuel d'assurance vie assuré par suravenir, société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital entièrement libéré de 400 000 000 euros. société mixte régie par le code des assurances /

Siren 330 033 127 RCS Brest. Siège social : 232 rue Général Paulet - BP 103 - 29802 Brest Cedex 9.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos