vendredi13janvier

A chaque fois c'est pareil. J'ai envie de me taper la tête contre les murs. A chaque fois que l'Allemagne publie un indicateur économique.Ce sujet me fascinera toujours: Comment deux pays proches, culturellement et géographiquement, membres de la même communauté avec la même monnaie et la même politique monétaire, peuvent ils présenter des résultats aussi différents. Comment est ce possible ?

>

Sans faute absolu

2016 s'achève sur un sans faute Allemand. Sans faute. Une croissance au plus haut depuis 5 ans, 1.9% après 1.7% en 2015 et 1.6% en 2014. Le plein emploi. Un excédent budgétaire : je rappelle ce que ça veut dire pour les Français qui sont nés après 1974, c'est un pays qui dépense moins que ce qu'il gagne, oui ça existe. Et un excédent commercial spectaculaire. Ne cherchez pas. Ils ont tout bon.

Et toujours les reproches

Et on reproche à l'Allemagne de faire cavalier seul, de ne pas utiliser ses excédents pour une vraie relance.On a toujours tout reproché, surtout en France, à l'Allemagne. On lui a reproché de bloquer la banque Centrale Européenne et de ne pas aider les pays en difficulté, regardez notre politique monétaire Européenne depuis quelques années ; on lui a reproché de brider sa consommation en maintenant des salaires trop bas ; les salaires en Allemagne progressent, de plus en plus vite d'ailleurs ; on lui a reproché de ne pas assez investir, alors qu'elle est une des plus grosses puissances industrielles et commerciales mondiales. Heureusement que l'Allemagne n'a pas fait encore plus de relance car elle aurait eu une croissance humiliante pour nous de plus de 3%.

Mieux cuba que l'allemagne ?

J'ai renoncé à me poser la question de savoir pourquoi on ne suit pas leur voie.. De guerre lasse. J'ai compris que les dirigeants Français étaient à la hauteur de la réputation des Français dans les autres pays : arrogants et sûrs d'eux. Malgré leur incompétence et nos résultats médiocres depuis 40 ans. Désolant d'avoir de remarquer qu'aucun candidat à la présidentielle ne cite le modèle allemand. On nous bassine avec des modèles danois de flexisécurité ou Bouthan de bonheur intérieur brut mais aucun ne fait le plus simple : copier ce qui marche à nos frontières. Il faut dire que nous sommes un pays où la personnalité politique préférée des jeunes a comme référence Cuba et le Vénézuela. Tout ça est totalement déprimant.

Je n'ai pas pu regarder

le débat des primaires de gauche plus de 5 minutes. Désolé. Mais il paraît, selon les commentaires, qu'il était largement à la hauteur des attentes: sans intérêt. Pauvre Sylvia Pinel qui s'est chopé un 2.5/10 d'Aujourd'hui devant Benhamias à 3/10. Valls et Hamon ont décroché la meilleure note 7/10. Et pendant ce temps Mélénchon fait salle comble partout en France. Déprimant.

Vive le diesel

Alors que les dirigeants de VW passent les uns après les autres par la case prison, les Etats Unis ont désigné la prochaine victime expiatoire du Dieselgate: Fiat Chrysler. Il faut dire que la machine à amendes américaines s'est un peu essoufflée après les 4.3 milliards de dollars pris chez VW. Et le gouvernement US annonce qu'il pourrait coller une prune de 4.6 milliards d'euros à Fiat. Rien que ça. L'action s'est évidemment écroulée. De 18%. Et ce n'est même pas de la faute de Trump sur Twitter.

Le titre rassurant du jour

"Grippe: Révélations sur une hécatombe" avec des couleurs rouges et noires et des GROSSES MAJUSCULES qui font très peur. C'est la une d'Aujourd'hui/ Le Parisien. Mais rassurez vous, en sous titres ils ajoutent: "Le virus particulièrement agressif pourrait aussi être très meurtrier". J'aime bien le "aussi". Et pour vous achever, le titre suivant du dossier :"Le crématorium du Pére Lachaise saturé". Allez les gars, accélérez, ça pousse derrière. Une vraie ambiance de Vendredi 13!

La claque du jour

1 milliard de dollars tout rond. C'est ce qu'a perdu le roi des hedge funds George Soros avec le rallye boursier post élection de Trump. Impressive non ?

Les fayots

Depuis quelques semaines, les masques tombent. Ceux qui étaient probablement déjà des fayots à l'école, se précipitent chez Trump pour lui promettre qu'ils vont créer des millions d'emplois aux Etats Unis. Juré, craché. Hier c'était Jeff Bezos qui était le fayot du jour et annonçait la création de 100,000 emplois.

Ce soir on met le feu

C'est Votre Argent Exceptionnel.BFM Business.19H.On va rejouer une semaine riche en évènements avec Emmanuel Lechypre, Christophe Barraud, Chef Economiste et Stratégiste, Market Securities,Christian Cambier, Gérant de Focal, Sébastien Faijean, DG d' ID Midcaps,Jean-François Robin, Responsable de la Stratégie Recherche économique, Natixis et Pauline Tattevin. Du lourd, du très très lourd.

Du cote des marches

On se cherche toujours. Après une séance européenne un peu tristoune, baisse de 0.50% à 1% sur l'Eurostoxx, le CAC et l'Allemagne, les US n'ont baissé que de 0.2 ou 0.3%. Sur les changes, le dollar s'est un peu stabilisé après son coup de mou de la veille à 1.0625, 1.2163 et 114.70. Un peu d'action du côté du pétrole qui remonte à 53 dollars sur des rumeurs de nouvelles limitations de la production. Et l'or a reglissé sous les 1200 dollars. Rien de bien excitant.

On s'en fout?

Les frères Bogdanov arrivent chez Hanouna ce soir, éloignez les enfants et les extra terrestres; Malte, plus petit état membre, prend la présidence de l'Union Européenne pour 6 mois, ça va dépoter; Le Pape se tâte, intellectuellement bien sûr, sur la possible ordination des hommes mariés; Médiamétrie va mesurer l'audience en tenant compte aussi du visionnage des programmes sur ordis, smartphone et tablettes, la mort programmée du téléviseur est en marche; alerte à la tempête dans une partie de la France (j'essaie de me faire engager pour remplacer Catherine Laborde); Marine Le Pen s'est fait photograhier à la Trump Tower à New York pour faire croire qu'elle avait peut être rencontré Trump. VOILA C'EST TOUTBONNE JOURNEEMAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos