mardi24janvier

Trump pense qu'il maîtrise parfaitement l'art de la négociation. Il en a fait un livre. Et il a donc décidé, et c'est peut être la seule chose qu'on ne peut pas lui reprocher, de respecter ses promesses de campagne et de mener au pas de charge une politique clairement protectionniste. Il pense qu'il a toutes les cartes en mains, mais il a oublié que ses adversaires ont un joker: la dette américaine.

>

Tpp: out

En 2008, les Etats Unis ont entamé les négociations pour le Trans Pacific Partnership qui ont abouti à la signature en février 2016 d'un accord avec l'Australie, Brunei, le Canada, le Chili, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle Zélande, le Pérou, Singapour et le Vietnam. Un accord de suppression immédiate ou progressive de la quasi totalité des droits de douanes entre les pays signataires. Trump a retiré les Etats Unis de cet accord.

Nafta: a renégocier

Le North American Free Trade Agreement a été signé en décembre 1992 et est entré en vigueur le 1er Janvier 1994. Il a instauré une zone de libre échange total entre les Etats Unis et le Canada. Trump le juge défavorable aux Etats Unis. Il l'estime en partie responsable de la disparition massive des emplois industriels. Il a donc décidé de le renégocier. Et si le Canada et le Mexique refusent, les Etats Unis se retireront de cet accord.

Wake up

A force de subir tous les jours des évènements historiques d'une ampleur inimaginable, nous donnons l'impression d'être totalement anesthésiés. On pourrait aujourd'hui nous annoncer n'importe quoi ou presque sans provoquer la moindre réaction. Trump vient juste de mettre fin à un cycle continu et massif de mondialisation, qu'on jugeait inéluctable et irréversible. Mais on n'entend rien, on ne lit rien. Certes, il est impossible, tant l'évènement est majeur, de prévoir ses conséquences. Mais on pourrait au moins faire semblant de trouver cela incroyable. Nous sommes devenus blasés, ou abrutis.

La dette americaine

Malgré la croissance retrouvée, malgré le plein emploi, les Etats Unis n'ont pas réussi à réduire leur déficit. Au contraire, sur l'année fiscale 2016, il a progressé. De 34% par rapport à l'année précédente. A 587 milliards de dollars. Et les promesses de baisses d'impôts et de programme de relance devraient encore le plomber dans les années à venir. Conséquence directe : la dette américaine continue à exploser. Elle atteindra très prochainement le seuil symbolique des 20,000 milliards de dollars, soit 62,000 dollars par américain ou encore 167,000 dollars par contribuable américain. Un nouveau record.

La chine et le japon a la manoeuvre

Et cette dette doit être financée. Malheureusement... Et contrairement à la situation Européenne où la Banque Centrale finance directement ou indirectement quasi intégralement aujourd'hui les nouvelles dettes des cancres comme la France, la FED a levé le pied. Et les Etats Unis dépendent en partie des prêteurs étrangers. Et les deux premiers prêteurs sont deux pays qui sont directement visés par les décrets protectionnistes de Trump, le Japon en tête, suivi de la Chine. Et la Chine vend chaque mois une partie de ses stocks. Et ça dure depuis 6 mois consécutifs, à un rythme qu'on n'avait jamais vu auparavant. Pour l'instant, rien à voir avec Trump. Si la Chine vend des emprunts d'état Américains, c'est parce qu'elle tente d'enrayer la chute de sa monnaie en vendant du dollar et en achetant du yuan. Mais la Chine, et le Japon, pourraient être tentés d'utiliser l'arme de la dette Américaine.

The art of the deal ?

Pour l'instant les ventes Chinoises n'ont pas provoqué de panique sur les taux.Non. Les taux montent, un peu. On n'a pas encore franchi de façon nette la barre des 2.50% sur les taux à 10 ans. Mais la pression monte. Surtout que la FED n'a pas fait mystère des prochaines hausses de taux. N'oublions pas que c'est en partie grâce aux achats de dettes Chinois et Japonais, que les taux d'emprunt d'état ont connu des records historiques de baisses. Grâce aux Chinois, aux Japonais, et grâce à la FED. Et aujourd'hui Trump vise la Chine, le Japon. Mais aussi la FED. Si la Chine et le Japon se décidaient à vendre brutalement leurs stocks de dettes, les taux américains flamberaient, et la FED ne bougerait pas le petit doigt. Et une hausse des taux brutale provoquerait une perte de pouvoir d'achat pour les ménages américains et un coût supplémentaire pour les entreprises américaines. Sans parler du déficit budgétaire. Trump est le champion, selon lui, de l'art de la négociation. Mais il va falloir qu'il tienne compte de cet élément essentiel dans les semaines qui viennent.

La chine et le bitcoin

Le Bitcoin est une monnaie Chinoise. Et la Chine a décidé de limiter l'appétit féroce des spéculateurs chinois pour cette monnaie alternative. Elle a "convaincu" les trois plus grosses bourses de bitcoin en Chine de frais de trading pour calmer les ardeurs.

On a retrouvé

François Hollande. Il se ballade en Colombie. Il pensait faire le buzz en se faisant enlever par les Farc mais rien ne s'est passé. Il compte les jours...Nous aussi. Mais on l'a déjà oublié.

Du cote des marchés

Le doute s'installe. Le doute mais pas la panique malgré les annonces protectionnistes de Trump. Le dollar a amplifié sa baisse contre le yen en dessous de 113, le sterling proche des 1.25 et l'euro installé au dessus des 1.07. Tout cela continue à profiter à l'or au dessus de 1215 dollars et au pétrole au dessus des 53 dollars. Après la baisse d'hier, 0.60% sur le CAC, 0.85% sur l'Eurostoxx, 0.27% sur le S&P, petit rebond à l'ouverture. Le Nikkei n'a baissé que de 0.49% ce matin malgré la hausse du yen. Le taux à 10 ans américain reste pour l'instant à 2.40%.

On s'en fout

Le cafouillage (je ne voulais pas écrire bordel) du calcul de la participation aux primaires de la "belle alliance" amplifie l'impression pathétique que donnent ces primaires; Fillon à Berlin a défendu ses amis Russes et demandé plus de clémence à Angela Merkel, un peu maladroit comme démarche, ce n'est vraiment pas la priorité pour la France; à l'heure où la Conférence des évêques de France publie son guide réactualisé "Lutter contre la pédophilie" présenté hier, Aujourd'hui/Le Parisien révèle que plus des deux tiers des prêtres pédophiles sont toujours en "exercice"...; même si sa condamnation à un an de prison ferme est confirmée en cassation, Guéant ne passera pas un jour en prison: il a plus de 70 ans et sa peine est certes supérieure à 6 mois (en dessous on peut convertir sa peine en jours amendes ou travaux d'intérêt général) mais considérée comme courte et sans antécédents: il aura droit au bracelet électronique ou à la "libération conditionnelle", cela lui permettra de continuer à s'intéresser à la peinture; Guyane sur Canal hier: début prometteur; ce soir soirée 80's avec le choix entre Rocky 4 et Pretty woman (même si le film date de 1990, ils est très 80's), Rogue One est le 28ème film de l'histoire à dépasser le milliard de dollars de recettes (Les Echos); l'épisode 8 de Star Wars s'appellera "The Last Jedi"!

Faites plaisir à un ami

Inscrivez-le tout de suite, gratuitement, à notre newsletter. C'est simple et rapide. Cliquez ici

VOILA C'EST TOUTBONNE JOURNÉEMAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos