lundi17juillet

La Chine avance comme prévu dans sa mutation d'une économie tournée vers les exportations vers une économie tournée vers la consommation. La croissance du PIB a été de 6,9 % au deuxième semestre. On est loin des 10% de 2010 ou des 14% de 2007. Mais depuis quelques années, la Chine préfère moins de croissance mais une croissance plus saine.

>

6,9%, c'est bien ?

Oui, c'est un bon chiffre. Il fait suite à une hausse de 6,7 % au premier trimestre. Il est supérieur à l'objectif de 6,5 % affiché par Pékin en début d'année, et il prend à contre-pied de nombreux spécialistes qui prédisaient un atterrissage brutal de l'économie chinoise en 2017. Mais c'est vrai que pour (tous) ceux qui sont partis sur une île déserte pendant 5 ans, voir un 6,9 % pour la croissance chinoise, et bien accueilli qui plus est, cela a de quoi interroger...

Croissance saine

La publication du PIB s'est accompagnée de chiffres encourageants : la production industrielle a ainsi augmenté de 7,6% en juin sur un an, les ventes de détail de 11% et l'investissement de 8,6% au premier semestre. Autant d'éléments qui semblent montrer que la demande chinoise est solide, tant sur le marché intérieur qu'à l'extérieur des frontières. La Chine veut aujourd'hui une croissance saine, qui profite aux ménages chinois, et elle veut contrôler les dérapages.

Stabilité financière

Et samedi, le président chinois Xi Jinping avait promis de lutter contre les risques systémiques dans un discours prononcé devant la Conférence nationale sur la finance qui se réunit tous les cinq ans. Selon la presse, le régime va mettre en place un comité de stabilité financière et renforcer les pouvoirs de la Banque centrale. Dans le viseur, la dette chinoise, publique et privée, qui atteint désormais 250 % du PIB. Le chemin vers une économie saine est encore long pour la Chine...

Les maires et la taxe d'habitation

Emmanuel Macron a confirmé que l'exonération progressive de la taxe d'habitation débuterait bien en 2018. C'était une de ses principales promesses de campagne mais elle ne fait pas que des heureux : les maires bien sûr qui s'attendent à une chute de leurs recettes fiscales. Pour tenter de les rassurer, l'exécutif organise aujourd'hui une " Conférence nationale des territoires ". La tâche sera très difficile pour le gouvernement qui demande en plus aux collectivités des économies de 10 milliards d'euros...

Brexit : les négociations entrent dans le dur

Les négociations entre l'UE et le Royaume-Uni se sont tendues ce week-end alors qu'on commence à traiter les dossiers épineux : Les droits des citoyens et le coût du Brexit. Alors que Londres a qualifié le " prix " demandé par l'UE ? 100 milliards d'euros- de ridicule, Michel Barnier, superbe négociateur de l'UE, a prévenu que " l'heure tourne ". D'autant qu'à Londres, Theresa May a présenté le projet de Brexit et que les députés de tous bords ont l'intention de l'amender.

Le livret a à l'arrêt

Bruno Le Maire n'a pas hésité à suivre la recommandation du gouverneur de la Banque de France, qui " dans une optique de stabilité ", a préconisé le maintien du taux du Livret A à son plancher historique de 0,75 % , alors que la formule automatique plaidait pour le porter à 1 %. Pour la première fois, le Livret A offrira donc un rendement inférieur à l'inflation moyenne observée depuis janvier. Quand on vous disait que l'exécutif n'aimait pas le Livret A, non productif.

Moins de livret a et plus d'assurance-vie

En matière de Livret A, les Français ne sont pas tout à fait rationnels. Sur le Livret A, on ne doit mettre en théorie que son épargne de précaution, c'est-à-dire, au doigt mouillé au maximum 3 à 6 mois de dépenses. Le reste doit aller a minima sur l'assurance-vie, tout aussi liquide et plus rémunératrice, puis sur une panoplie de placements beaucoup plus rentables. On va voir si les Français vont revenir à la raison dans les mois qui viennent avec une ambiance d'optimisme qui favorise la prise de risque, surtout si le gouvernement décide de ne pas appliquer la hausse des taux. Réponse dès la rentrée. En attendant, rééquilibrez votre patrimoine, recevez une documentation complète sur le contrat d'assurance vie MonFinancier Retraite Vie

Une révolution

Le gaz de schiste américain devrait monter en puissance. Selon le rapport de l'Agence internationale de l'Énergie, les États-Unis seront un des plus gros exportateurs de gaz naturel liquéfié en 2022. Les grands équilibres sur le marché du gaz mondial s'en verront chamboulés.

Du côté des marchés

Wall Street a terminé sur de nouveaux records, le Dow Jones a clôturé à 21 637,74 points et le Nasdaq à 6312,47 points, les derniers indicateurs économiques ressortis mitigés éloignent un peu le spectre d'un nouveau resserrement monétaire. Le CAC 40 quant à lui devrait commencer la semaine en hausse après l'annonce d'une croissance légèrement plus importante que prévu en Chine au deuxième trimestre. Le Vix enregistre une nouvelle séance de baisse à 9,5, les investisseurs aiment toujours autant le risque. Sur les devises, l'euro se maintient sur les 1,14 à 1,1452 dollar et le Pétrole s'inscrit en légère baisse à 49 dollars pour le Brent et sous les 47 dollars pour le WTI.

Le verdict du jour

On prend les mêmes et on recommence. Les pilotes de Hop !, la filiale régionale d'Air France, sont en grève depuis jeudi. Et à côté, les pilotes du principal syndicat de la compagnie aérienne doivent se prononcer sur la création de Boost, la nouvelle compagnie à bas coûts.

Le come-back du jour

La Grèce, qui pourrait faire son retour sur les marchés dès cette semaine. Premier test après trois ans vierges d'opérations avec l'émission d'une nouvelle obligation à 5 ans. Pour rappel, le pays croule sous une dette publique qui atteint 180% de son PIB alors que l'Union européenne et le FMI n'ont pas trouvé de terrain d'entente sur les moyens de la réduire.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos