mercredi10mai

Nouveau record sur les marchés hier. Et c'est vraiment un évènement. La volatilité sur les actions américaines, le VIX, cet indice de nervosité et de peur des marchés, a chuté à des niveaux records. Du jamais vu depuis la création de cet indicateur il y a 25 ans.

>

Cocorico

Notons d'ailleurs, cocorico, que les commentateurs anglo-saxons considèrent que c'est la victoire de Macron qui a accéléré la baisse. Gardez bien le souvenir de cet évènement car vous ne reverrez pas souvent un évènement politique français avoir un impact sur les marchés américains. Et bien évidemment, la volatilité sur les actions européennes a aussi chuté lourdement.

Même pas peur

Les investisseurs n'ont donc plus peur du tout : il y a en fait deux configurations majeures sur les marchés. La configuration " risk off ". Les investisseurs ont peur de tout. Ils vendent les actifs à risque et se ruent sur les valeurs refuges. Et il y a la configuration " risk on ". Les investisseurs n'ont plus aucune crainte, ils achètent massivement tous les actifs à risques et vendent toutes les valeurs refuges. Hier on a eu une journée " risk on " qui ressemblait à un vrai cas d'école. Toutes les valeurs refuges, sans exception, ont chuté. Du yen à l'or qui a tout de même perdu 7% en quelques jours, en passant par la volatilité. On est dans une configuration de marché aujourd'hui qui est assez rare.

50 cent

Pourquoi rare ? Parce que les investisseurs ont décidé de travailler sans filet. Ils n'ont pas peur de la chute. Ils ont une confiance totale dans l'avenir, à l'heure où nous parlons, et ne voient pas l'utilité de mettre dans leurs portefeuilles la moindre valeur refuge, ni la moindre assurance à la baisse. Seul un trader inconnu que les marchés ont surnommé " 50 cent " parce qu'il achète massivement des protections à la baisse qui ne coûtent que 50 cents par contrat, mise sur un accident de marché d'ici à l'été. Qui de " 50 cent " ou du consensus aura raison ? On le saura dans les semaines qui viennent mais pour l'instant ceux qui jouent la carte de l'optimisme engrangent de beaux bénéfices tous les jours.

À la soupe !

La vie politique a peut-être été totalement bouleversée par l'élection d'Emmanuel Macron et la recomposition des partis, mais la capacité qu'ont les politiques à aller à la soupe pour récupérer un siège ou un poste reste immuable. Hier Valls s'est auto-investi candidat de la République en Marche et, à gauche comme à droite, on retourne sa veste pour se raccrocher aux vainqueurs. Rassurant de voir qu'il y a tout de même des choses qui ne changent pas...

Virage républicain

Les Républicains ont définitivement enterré Fillon. Le programme des législatives a peu à voir avec le programme des présidentielles. On ne mise plus sur la baisse drastique du nombre de fonctionnaires ni sur la hausse de la TVA mais sur la baisse des impôts, notamment de 10% sur les revenus. Quant au PS, tous les journaux commentent son implosion et misent sur un nombre ridicule de députés à l'assemblée : vive les frondeurs.

Départ des états-unis

Les investissements dans les actions américaines des gérants sont tombés au plus bas depuis 9 ans en avril. Cela signifie que les investisseurs considèrent que le potentiel de hausse des marchés américains est plus limité que celui d'autres marchés, comme celui des actions européennes ou émergentes par exemple. La grande "rotation" continue.

Et de trois

Le New York Times relève, et c'est intéressant, que la défaite de Marine Le Pen est la troisième défaite d'un parti populiste aux élections, après l'Autriche et les Pays-Bas, depuis l'arrivée de Trump au pouvoir. Étonnant tout de même de voir que dans tous les commentaires depuis dimanche, on considère qu'un Front National qui représente 34% des électeurs, soit près de 11 millions d'électeurs, est un échec.

J'invite tous nos amis de la région paca

à l'agence MonFinancier de Cannes le 6 Juin pour une conférence que j'animerai sur le thème :"Quel tournant pour l'économie mondiale et l'économie française ?". Inscrivez-vous à la conférence ici

La bonne nouvelle du jour

Dernier conseil des ministres de Hollande aujourd'hui. On va enfin pouvoir tourner la page de ces 5 années qu'il faudra vite oublier tant elles ont été médiocres.

On s'en fout ?

Marion Maréchal Le Pen se retire, temporairement de la vie politique, pour son grand père c'est une "désertion"; Hollande a voté Macron dès le premier tour; Les grands patrons américains gagnent 347 fois plus que leurs salariés de base; Monaco a été éliminé de la ligue des Champions; Je n'irai pas voir le nouvel Alien; Carton plein pour "Quotidien" de Yann Barthès qui a frôlé lundi les 2 millions de spectateurs; La Corée du Sud a élu un partisan de la détente avec la Corée du Nord, encore une claque pour Trump qui a d'ailleurs viré le patron du FBI.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos