lundi22mai

En économie, le Japon n'est pas seulement un pays. C'est un symbole. Celui d'un pays plombé par une démographie dramatique amplifiée par l'absence d'immigration et celui d'un pays en crise depuis des dizaines d'années et qui n'arrive jamais à s'en sortir. Et c'est la perception que nous conservons de ce pays alors que la situation a totalement évolué.

>

Le japon n'est plus en crise

Le Japon n'est plus en crise. Il va bien. Il a affiché une croissance de 2.2% au premier trimestre de 2017 mais surtout, et c'est une première depuis longtemps, il enchaîne les trimestres de croissance positive, 5 de suite. Sur l'année 2017, le Japon affichera enfin une croissance digne de ce nom. Entre 1.5% et 2%.

Le succès des abenomics

On peut dire que les fameuses Abenomics ont enfin fonctionné. On les avait enterrées. Il faut dire que Shinzo Abe avait lancé ses trois flèches lorsqu'il a été élu en 2012, fiscalité favorable, relance monétaire massive et relance budgétaire massive, et qu'on n'a eu aucun effet ou presque pendant 4 ans. Et on a arrêté de parler des Abenomics. On s'est même étonné de voir qu'on pouvait dépenser et injecter autant de centaines de milliards sans que ça n'ait aucun impact sur la croissance. Mais en fait les Abenomics ont relancé l'économie japonaise. Il a fallu du temps mais les résultats sont là. Et en plus, cette croissance est équilibrée, elle n'est pas le fait simplement d'exportations relancées par des manipulations des cours de change. La consommation elle aussi progresse fortement.

Un taux de chômage spectaculairement bas

L'effet sans doute d'un taux de chômage particulièrement bas, un des plus bas des pays développés. Là encore l'image du Japon ne correspond pas à la réalité. Le Japon, qu'on persiste à voir comme un pays en crise, affiche un taux de chômage qui dépasse même le plein-emploi. 2.8%. 2.8% c'est à peine le chômage de frottement, c'est-à-dire les gens entre deux jobs. Il va falloir qu'on modifie une fois de plus nos modèles et nos références. Le Japon n'est plus l'exemple d'un pays qui ne parvient jamais à sortir de la crise malgré toutes les mesures de relance les plus invraisemblables mais l'exemple d'un pays qui malgré une démographie déficiente peut produire de la croissance.

Le retournement de trump

Trump avait désigné la Chine et les pays musulmans à la vindicte populaire lors de sa campagne électorale. La Chine pour son rôle de destruction massive de l'industrie américaine, les pays musulmans pour leur rôle dans le terrorisme. Il avait déjà retourné sa veste pour la Chine. Et il vient de retourner sa veste ce week-end en Arabie Saoudite. On l'avait mal compris. Il est porteur d'un message d'amour de la part du peuple américain, il veut la paix. Et les contrats massifs passés par les États du Golfe, près de 400 milliards de dollars n'ont, évidemment, eu aucun effet sur son changement radical d'opinion. .. Il reste tout de même un ennemi. L'Iran. Jusqu'au prochain retournement de veste. Sacré Donald.

Réforme du code du travail : c'est parti

Dès demain, Macron va recevoir les syndicats pour discuter de la réforme du code du Travail. Cela risque d'être chaud, on imagine notamment la réaction de notre ami Martinez, mais cette réforme est nécessaire et incontournable. Et elle va devoir se faire rapidement, tant que Macron profite de cet "état de grâce".

The quants run wall street now

c'est l'annonce officielle que fait le Wall Street Journal ce matin en une. Les mathématiciens et les machines ont définitivement remplacé les traders à bretelles. Pour le WSJ, la page, le chapitre et même le livre, sont définitivement tournés et fermés. La domination des algorithmes est devenue écrasante. Les quants sont les nouveaux rois de Wall Street.

Encore une bonne nouvelle

Les grandes entreprises européennes devraient enregistrer leur plus forte croissance de profits trimestriels depuis 7 ans. La crise est finie ici aussi. Une explication de plus à l'engouement actuel des investisseurs internationaux pour les actions européennes dans le cadre de la grande rotation.

Majorité absolue

Les sondages se suivent et se ressemblent. La majorité présidentielle est créditée d'un score proche de la majorité absolue. Et même si elle ne l'a pas, elle bénéficiera du soutien d'un nombre important de députés centristes ou Républicains prêts à travailler avec le gouvernement. La Mer Rouge continue à s'ouvrir devant Macron.

C'est votre argent exceptionnel en replay !

Vendredi 19 mai, on a rejoué la semaine et quelle semaine avec nos Jedis de la Finance et de l'économie qui vous conseillent. Emmanuel Lechypre, Jérome Fauvel de La Française AM, Françoise Rochette de Mandarine Gestion, Christian Bito de CBT Gestion, Michel Ruimy, Économiste, professeur à l'Escp-Europe et Pauline Tattevin. À ne pas manquer. De l'éco, de la finance et du fun. Vous souhaitez voir le replay ? C'est ici

Encore ????!!!!

Les ministres des Finances de la zone Euro seront réunis aujourd'hui à Bruxelles. Et devinez de quoi ils vont parler ? De la Grèce ! Pour la centième fois (ou la millième, je ne sais plus). Cette fois-ci il ne s'agira plus de débloquer encore quelques dizaines de milliards d'euros à fonds perdus, ça c'est déjà fait, mais d'envisager d'alléger la dette grecque comme le réclame le FMI. Un jour sans fin.

On s'en fout ?

Le gouvernement évite la liquidation de GM&S, l'équipementier automobile dont l'usine aurait pu sauter, en mettant la pression sur Renault et Peugeot, on gagne juste du temps sans résoudre le problème of course; La gariguette française résiste à la fraise espagnole, continuons le combat; Les Suisses ont voté à 58.2% pour la sortie programmée du nucléaire; Hanouna et l'homophobie c'est le grand débat de fond qui agite le monde de la culture française; Le Japonais SoftBank et l'Arabie Saoudite lancent le fonds tech le plus gros de la planète, 95 milliards de dollars; 69% des fumeurs ont essayé d'arrêter, dont 42% plusieurs fois; Ce soir saison 3 du Bureau des Légendes sur Canal.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Dons, frais de scolarité... Ces avantages fiscaux à ne pas oublier pour diminuer vos impôts
    6/12/2022
  • Image actualite 2
    Épargne : le taux de ce livret d’épargne réglementée pourrait atteindre 6% en février prochain
    5/12/2022
  • Image actualite 3
    Défiscalisation : ces solutions pour réduire le montant de son impôt sur le revenu avant fin 2022
    5/12/2022
  • Image actualite 4
    Le dispositif Pinel vit ses derniers jours avant l’application de nouvelles règles
    22/11/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt