lundi15mai

Macron va rencontrer aujourd'hui la chancelière Angela Merkel et on va retrouver encore aujourd'hui deux éléments du succès d'Emmanuel Macron : le sens du timing et la chance. Sa rencontre tombe à un moment idéal pour l'Allemagne, pour la France et pour l'Europe.

>

L'allemagne au sommet

Jamais les caisses de l'Allemagne n'ont été aussi pleines et jamais la nécessité pour l'Allemagne de dépenser son argent en accélérant encore ses investissements n'a été aussi importante. L'Allemagne n'a pas le choix. Elle doit investir ses surplus. Elle doit donc encore plus relancer une consommation intérieure qui est déjà devenue un des moteurs principaux d'une croissance forte mais elle doit aussi investir. Tant en Allemagne, qu'à l'étranger.

L'allemagne en leader de la relance européenne

Et tout cela peut profiter à la France et à l'Europe. Merkel sort renforcée des dernières élections régionales partielles, y compris ce week-end. Si elle est réélue, elle pourra consacrer son prochain mandat à renforcer la construction Européenne pour renforcer son statut et a jouer, encore plus qu'aujourd'hui, le rôle de locomotive de l'économie Européenne. On peut tout imaginer comme un plan de relance Européen concocté avec la France ou un deal investissement contre réformes. Et même si Schulz l'emportait, on aurait exactement le même scénario. L'heure est venue pour l'Allemagne de répondre à toutes les critiques qui ont fait le lit des partis populistes en Europe.

Le brexit, une opportunité pour l'europe ?

Là encore, le Brexit peut devenir une opportunité. On a déjà assisté à un miracle depuis le Brexit. Jamais l'Union Européenne n'a parlé comme pour le Brexit d'une seule voix et jamais elle n'a été aussi ferme. Mais une initiative allemande, s'appuyant sur un axe franco-allemand fort pourra convaincre les pays qui doutent de l'intérêt de l'Europe surtout si au même moment la Grande-Bretagne fait face à des difficultés, même temporaires, du fait de son isolement au sein de l'Europe. Un aubaine pour la France. Une aubaine pour l'Europe. Et une fois de plus, la chance qui semble être du côté d'Emmanuel Macron.

L'événement de la semaine

Seule semaine de 5 jours ouvrés du mois de Mai en France. Courage les gars, ça va pas être facile.

Le recul de trump

Les contours d'un accord commercial entre la Chine et les États-Unis ont été révélés. Et on est loin de la rhétorique anti-chinoise de la campagne. Trump se couche. Pas de nouveaux droits de douanes ou de barrières commerciales. Business as usual.

Le pari du jour

Qui sera premier ministre? La presse dit ce matin que le Juppéiste Edouard Philippe tient la corde. Nous, on n'en sait rien.

Accord sur le pétrole

L'Arabie Saoudite et la Russie sont favorables à l'extension de la réduction de la production jusqu'à mars 2018. Le pétrole rebondit ce matin de près de 2% à 48.60 dollars. Encore en dessous de 50 dollars néanmoins.

Effrayant

La cybertattaque qui a lieu depuis vendredi a de quoi nous inquiéter. Elle a touché 150 pays. Ce matin des usines Renault ne pourront pas redémarrer. Ce week end, c'était le chaos dans des hôpitaux à Londres. 200,000 ordinateurs ont été touchés par un virus, Wannacry. Du jamais vu. Des pirates ont exploité une faille de Windows pour demander des rançons, à payer en...bitcoins. De la science fiction à la réalité.

Justement, en parlant du bitcoin

La valeur du bitcoin a dépassé les 1900 dollars vendredi. Un record. 55% de hausse en un mois. La valeur des crypto-monnaies, 830 au total, a dépassé les 50 milliards de dollars, un autre record.

La blague du jour

Une pancarte "Merci" pour accueillir Hollande hier au siège du PS. Merci d'avoir détruit le PS? Et comme il a encore plus d'humour, il a affirmé qu'il a laissé la France dans un état bien meilleur qu'il ne l'avait trouvée. Quel comique.

Regardez c'est votre argent

Si vous l'avez manqué, il faut vraiment que vous regardiez l'émission c'est votre argent du week-end. On a rejoué la semaine et on vous a donné des conseils avec nos Jedis de l'économie et de la Finance: Emmanuel Lechypre, Alain Pitous, de Talence Gestion,Hervé Goulletquer de LBPAM, Louis de Montalembert de Pleiade AM , Christopher Dembik de Saxo Bank et Pauline Tattevin. De l'éco, de la finance et du fun. Revoir en replay

ON S'EN FOUT?Un chanteur Portugais extrêmement sympathique a remporté l'Eurovision; Pas d'effet Macron pour la France qui a fini 12ème; Conforama a racheté 17% de Showroomprive.com; J'ai encore revu Intouchables hier soir et j'ai encore ri; La presse rivalise d'imagination pour ses titres sur Macron, pour les Echos c'est "En charge" et pour Aujourd'hui "Maintenant, il faut que ça marche"; Amazon veut devenir maintenant le leader de la vente de meubles aux États-Unis et dans le monde; Il paraît qu'on va pouvoir fabriquer nos chaussures avec des imprimantes 3D.

VOILA C'EST TOUT
BONNE JOURNEE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos