vendredi17mars

Les chiffres de l'emploi en Grande-Bretagne vous ont impressionnés.Je suis bluffé. Je savais que la Grande-Bretagne était dans une situation de plein emploi. Comme l'Allemagne. Ou comme les États-Unis. Mais le chômage continue encore à baisser. Avec une pluie de nouveaux records.

>

Des chiffres inimaginables pour nous

4.7% de chômage. Il faut remonter à 1975 pour retrouver le même taux. Et le taux d'emploi lui, qui même dans un pays comme les États-Unis est autour de 65%, atteint presque 75%. Et là c'est du jamais vu depuis 1971. Ce sont des chiffres tout simplement spectaculaires.

Deux modèles, une expérience

Je ne sais pas si vous vous souvenez mais après la crise des subprimes et la crise de la dette européenne, en 2012, on disait qu'on allait assister en direct à une expérience économique unique. Sous nos yeux. Deux pays, la Grande-Bretagne et la France, avaient choisi deux voies totalement différentes pour sortir de la crise. Pour la Grande-Bretagne austérité brutale, réformes structurelles, pour la France pas de réduction de la dépense publique, pas de réformes mais on misait tout sur la hausse des impôts. 5 ans plus tard, on peut juger des résultats de cette expérience. 10% de chômage en France, plein-emploi en Grande-Bretagne. 2.2% de croissance en Grande-Bretagne et 1.1% de croissance en France.

Modèles sociaux et chômages

Avec des modèles sociaux très différents. Certes. On connaît les faiblesses du modèle social britannique et nous, on s'abrite souvent derrière la défense de notre modèle social pour justifier la médiocrité de notre performance économique. Mais ce n'est pas un argument valable. Le modèle anglais est peut être plus rude mais les Anglais eux ont du travail. C'est rare d'assister à des expériences économiques comme celle à laquelle nous avons assisté sur ces 5 dernières années. Notre choix a clairement été un échec. On a la preuve en Allemagne et en Grande-Bretagne que la combinaison d'une vraie austérité et de réformes structurelles courageuses est le seul moyen de sortir un pays de la crise.

L'euro en grande forme

Il devait aller directement à la parité. Mais malgré la force du dollar, l'euro résiste bien. Il ne se contente pas de résister, il monte. Le voilà proche des 1.08 dollar. Boosté par les élections dans les Pays-Bas, boosté par le retour de la croissance dans la zone euro, boosté par l'amélioration de l'inflation et donc des perspectives de taux moins bas en Europe. Une fois de plus, le marché a été pris à contre-pied. À suivre.

Peace

L'apaisement est le maître mot dans l'administration Trump. Il semble que le camp des modérés ait, pour l'instant, l'avantage. Hier c'est le secrétaire au Trésor, Steve Mnuchin, qui a déclaré à son homologue allemand Wolfgang Schäuble que les États-Unis ne voulaient pas de "trade wars". Même ton conciliant vis-à-vis de la Chine avant le grand sommet d'avril. Les conseillers de Trump lui ont juste laissé le Mexique comme défouloir.

No !

Toujours aussi sympa et ouverte Theresa May. Elle a dit non. Brutalement. Elle ne veut pas de referendum en Écosse avant la mi-2019. Pour elle, il sera trop tôt pour juger des effets du Brexit et les Écossais pourraient ne pas avoir eu le temps de se rendre compte à quel point le Brexit allait améliorer leur vie. La bataille va donc être constitutionnelle. Comme entre l'Espagne et la Catalogne. De belles engueulades en perspectives entre les deux femmes de poigne, Therese May et Nicola Sturgeon, Premier ministre écossais.

Inquiétant

La Justice américaine a donné des informations sur l'enquête sur le piratage des données de Yahoo en 2014. C'est la Russie qui est à la manoeuvre. Le gouvernement russe dealerait avec des "mercenaires modernes" liés à des organisations criminelles. Ces pirates utilisent les données pour leurs propres escroqueries et, en échange d'une totale impunité, fournissent toutes les informations dont ont besoin les services de renseignement russe. Pas très rassurant tout ça.

Dormir seul ou à deux

That is the question. C'est la journée du sommeil. Et l'Institut National du sommeil a mené une enquête. La différence des rythmes de sommeil dans un couple peut provoquer des gênes et des dettes de sommeil qui ont un impact sur la santé. Mais 49% des Français trouvent que dormir à deux est un plaisir, et 28% que c'est rassurant. Donc chambre à part à bannir. Il faut en fait "apprendre" à dormir à deux (Aujourd'hui).

Carton plein

Merci à tous ceux qui se sont inscrits à notre journée "Jeunes". Nous avons dû clôturer les inscriptions par anticipation dans la journée devant l'affluence. Mais pas d'inquiétude, nous allons organiser une séance de rattrapage le 6 avril. Ah les jeunes...

Ce soir c'est votre argent exceptionnel

Nous allons rejouer la semaine et nos jedis de l'économie et de la finance vont vous donner leurs conseils. Avec Emmanuel Lechypre, Louis de Montalembert de Pleiade AM, Pascale Seivy de Pictet, François Langlade de LCA, Jean François Robin de Natixis et Pauline Tattevin! Une équipe de choc pour une émission d'écotainment. Horaires : Ce soir 19h00, 7h00 et 21h00 le samedi, 22h00 le dimanche.

On s'en fout ?

Spotify finalise ses accords avec les grandes maisons d'édition pour accélérer son processus d'introduction en Bourse; L'action Renault a encore pris un pain de 3.35% suite à l'annonce d'une fraude sur les contrôles d'émission; Hollande s'occupe comme il peut, il va promener le couple princier William et Kate, espérons qu'il est meilleur guide de Paris que président; L'affaire des costards de Fillon a été rajoutée au dossier d'instruction; Il faut être fan de Mbappé, le jeune joueur de foot de Monaco; Ouverture d'une nouvelle pizzeria, le "Populare" par les fondateurs de Big Mamma, rue Réaumur à Paris avec des pizzas à 4 euros (je ne pourrai pas y aller car il y aura 4h de queue).

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos