mardi07mars

Le dollar fait du surplace depuis quelques jours. Je plains tous ceux qui doivent prévoir l'évolution du cours du dollar pour 2017. Et notamment les entreprises exportatrices et importatrices pour qui cette évolution peut avoir un impact significatif sur leurs résultats. Depuis le début d'année, le dollar se cherche même s'il s'est globalement raffermi, surtout après l'élection de Trump.

>

Des fondamentaux favorables

Le dollar prend très souvent les traders et les investisseurs à contrepied et ne fait pas vraiment ce qu'on attend qu'il fasse. Il devrait exploser à la hausse. En toute logique de marchés. Les fondamentaux lui sont extrêmement favorables. En théorie un des éléments déterminants de la variation d'une monnaie, c'est son rendement. Et aujourd'hui le différentiel de rendement entre les taux à long terme américains et les taux à long terme européens, par exemple, est à un niveau historique. Près de 2% d'écart entre les États-Unis et l'Allemagne, plus de 1.2% d'écart entre les États-Unis et la Grande Bretagne. Et comme on le sait, cet écart devrait continuer à augmenter avec la politique agressive de hausse des taux de la banque centrale américaine, et des banques centrales européennes ou japonaises qui elles vont continuer à mener une politique laxiste. Donc sur le papier, toutes les conditions sont réunies pour une accélération de la hausse du dollar.

Qu'est ce qui bloque la hausse?

Difficile à dire. Elle peut démarrer à tout moment mais pour l'instant ça patine. Les fonds spéculatifs, les hedge funds, sont massivement positionnés à la hausse mais malgré ça, le mouvement n'a pas encore réellement démarré. Il faut dire d'abord que le dollar s'est globalement apprécié au fil des années, on le voit contre l'euro. D'autre part des investisseurs jouent maintenant le fait que les actifs européens ou émergents, et notamment les actions, sont sous valorisés par rapport aux indices américains qui sont à des niveaux records, ce qui pèse un peu sur le dollar et pour finir il y a la crainte de l'administration Trump qui considère que le dollar est surévalué et que cela pèse sur la balance commerciale américaine. Tout cela freine un mouvement naturel qui pourrait à tout moment se déclencher.

Deux affaires résolues

Fillon a finalement "gagné" la partie. Il est parvenu à décourager Juppé et à forcer le comité politique des Républicains à lui réaffirmer son soutien. Il y a une ambiance Titanic à droite, Céline Dion et l'orchestre en moins. C'est affligeant. Pendant ce temps, un fou assassinait 4 personnes avec une barre de fer avant de les démembrer. Pour quelques pièces d'or. Sale période.

Sur les marchés, comme d'habitude

on attend. On ne sait pas ce qu'on attend mais on attend. Les indices boursiers restent globalement proches de leurs niveaux les plus élevés mais marquent une petite pause. On attend la réunion de la FED les 15 et 16 mars malgré un consensus sur la hausse des taux à cette réunion, puis on attendra les élections en Europe, puis les décisions de Trump sur les droits de douane puis... En attendant, on attend.

C'est reparti

Ce mec ne lâche pas l'affaire. Un vrai pitbull. Il revient à la charge avec son décret d'interdiction d'entrée de territoire. Il a accepté une seule concession: retirer l'Irak de la liste. Il n'a toujours pas eu le courage d'ajouter l'Arabie Saoudite, plus grand pourvoyeur de terroristes, mais il persiste et signe...un nouveau décret. Il va encore se prendre et la presse et la justice mais c'est son kif.

Ruée vers les crédits immobiliers

On se croirait à la grande époque des soldes. Les Français, selon un rapport de la Banque de France repris par les Échos, se sont rués sur les crédits immobiliers avant une éventuelle hausse des taux. 37.4 milliards d'euros en janvier. Du jamais vu. Les Français empruntent ou renégocient leurs prêts de peur que les soldes se terminent. La capacité d'épargne et d'emprunt des ménages français est fascinante. Dépêchez-vous, avant que les taux ne remontent, de réaliser un investissement immobilier à crédit, simple, sans apport et clé en main, avec notre pack SCPI à crédit. Je reçois une information sur les Packs MF

Si vous habitez près de la côte d'azur

Vous avez de la chance. Déjà parce que vous habitez près de la Côte d'Azur... mais surtout parce que nous organisons pour vous une journée thématique, sur le crédit et les SCPI, dans notre nouvelle agence cannoise (sur la Croisette). Ne manquez pas notre conférence sur l'investissement immobilier à crédit et la présentation de nos nouveaux packs SCPI à crédit, avec deux séances : 10h30 et 19h00. Et tout au long de la journée, bénéficiez d'un rendez-vous privé avec un conseiller en gestion de patrimoine et nos experts en crédit. En savoir plus et s'inscrire

Trump versus merkel. suite.

Merkel va aller à Washington la semaine prochaine. Un vrai choc culturel entre le leader populiste et la Reine d'Europe. Un des conseillers de Trump, Peter Navarro, a clairement désigné l'Allemagne comme une des causes du déficit commercial américain et il a fait des déclarations menaçantes. En gros, si l'Allemagne ne fait pas un gros effort, on va lui rentrer dedans. Pas sûr que cela impressionne beaucoup Angela.

L'opep fait des sondages

Une délégation de l'OPEP fait un road show à Wall Street. C'est une première. Elle rencontre des hedge funds, des banques d'affaires et des gros gérants institutionnels pour avoir leurs sentiments sur la politique de l'OPEP. L'OPEP, sous l'impulsion de l'Arabie Saoudite, veut surtout convaincre les traders et les investisseurs de ne pas tenter de jouer le pétrole à la baisse. Elle explique qu'elle fera tout pour maintenir les cours du pétrole au-dessus de 50 dollars, et, idéalement, à 60 dollars. Démarche étonnante.

ON S'EN FOUT?Ouf, on est rassurés, la police philippine veut continuer sa lutte contre la drogue mais en évitant les effusions de sang, après plus de 10 000 morts; Hollande est toujours Président; Un métier d'avenir: masseur ou masseuse de vaches, 96 euros la visite et pas assez de candidats; Jenifer a échappé à un accident qui a fait un mort et deux blessés; Record de fréquentation pour une exposition d'art avec les 1.2 million de visiteurs à l'expo Chtchoukine à la fondation Louis Vuitton; Rush Hour sur C8 ce soir, le bêtisier à la fin du film me fait toujours rire depuis près de 20 ans, je sais, c'est nul.

VOILA C'EST TOUT
BONNE JOURNEE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos