lundi06novembre

On se croirait en Chine. Le prince héritier Mohammed Ben Salmane se débarrasse d'une partie de la "vieille garde" en invoquant la lutte contre la corruption. Une vague d'arrestations a eu lieu ce week-end et elle touche des hommes d'affaires mais également des princes, des ministres et des anciens ministres.

>

Le prétexte de la lutte contre la corruption

Le prince héritier avait déclaré cette année que "toute personne impliquée dans la corruption serait poursuivie qu'elle soit ministre ou prince". Il a mis ses menaces à exécution. L'occasion d'asseoir son pouvoir et d'accélérer la transition. Le voilà à la tête d'une commission anti-corruption qui lui donne de fait tous les pouvoirs. Le Prince Al-Walid, bien connu des milieux internationaux du fait de ses investissements dans Citigroup, Twitter et de nombreuses multinationales, fait partie des personnalités arrêtées.

Deux anecdotes

On est en Arabie Saoudite tout de même : les personnes arrêtées seraient, selon le FT, détenues pour l'instant au Ritz Carlton de Ryadh et c'est l'aéroport privé et non pas le grand aéroport de Ryadh qui a été fermé car toutes les personnes visées auraient pu tenter de fuir en jet (...).

Jay powell (suite et pas fin)

Toujours beaucoup de débats autour de la politique du futur patron de la Banque centrale américaine. Et ce sujet va agiter Wall Street pendant encore quelques semaines, voire quelques mois. Surtout à la lumière des chiffres économiques comme les chiffres de l'emploi de vendredi. Pour l'instant le consensus c'est que Jay Powell ne fera pas de vagues, qu'il mènera la même politique que Janet Yellen, une politique équilibrée, ni trop restrictive, ni trop laxiste, tellement semblable à celle de Yellen qu'on se demande même pourquoi Trump a refusé, ce qui n'était pas arrivé depuis 1935, un second terme à un président en place.

Même politique mais nouveau contexte

Le problème c'est que même si Powell a une volonté de continuité, les circonstances pourraient l'amener à agir différemment : la croissance économique, si elle ne ralentit pas, et surtout l'emploi. Ou plutôt le plein-emploi. À 4.1% on a dépassé depuis longtemps la ligne normale de tension sur le marché de l'emploi. L'économie américaine tourne à plein régime, les chiffres se suivent et se ressemblent et, pour l'instant, ils pointent tous vers une croissance soutenue, une croissance qui devrait à un moment ou à un autre obliger Jay Powell à devenir plus faucon qu'il ne le souhaiterait et peut-être à se heurter à la volonté du Président Trump.

900 ou 999 ?

Le jour du lancement, réussi, de son iPhone à 999 dollars prix minimum, Apple a franchi la barre des 900 milliards de dollars de capitalisation. 900 milliards. Et la route ouverte vers les 1000 milliards de dollars. Un record historique. Le chiffre est tout de même fascinant. Et les autres membres du club très privé de la tech américaine suivent. Bluffant.

La baisse du jour

Le cours d'Altice a chuté vendredi de 23% à la Bourse d'Amsterdam. En cause la baisse du chiffre d'affaires et du nombre de clients de SFR. Les activités du groupe aux États-Unis, elles, progressent de plus de 3% à change constant.

Le krach du jour

n'est pas boursier. Selon Aujourd'hui, le prix des véhicules diesel d'occasion s'effondre. Le diesel est au coeur de scandales et au coeur des politiques anti-pollution. La part des nouvelles immatriculations en diesel chute aussi : 47.1% contre 70.6% en 2011. Mauvaise ambiance.

La renégociation du jour

Maduro veut "restructurer" la dette du Venezuela. Ce n'est pas une surprise tant la situation du pays est catastrophique. Il souhaite renégocier les conditions de remboursement de la dette du pays. Goldman Sachs risque une perte assez lourde puisque la banque américaine avait décidé d'investir largement cette année sur la dette de la compagnie pétrolière nationale.

Du côté des marchés

Marchés européens et marchés américains avaient fini en petite hausse vendredi, après les chiffres moins bons que prévus de l'emploi américain au titre du mois d'octobre, une déception néanmoins compensée par les excellents résultats trimestriels d'Apple. Tokyo était également sans direction ce matin alors que les marchés européens ouvrent légèrement dans le rouge. Le pétrole continue sa montée avec un Brent à 62.5 usd le baril et un WTI à 55.8 usd le baril. L'euro continue sa baisse face au dollar et vient de passer sous les 1.16 usd.

On s'en fout ?

Selon le Figaro, Mélenchon est en panne de stratégie politique; Quasi-consensus sur le bilan des 6 premiers mois de Macron; DSK pense que le PS doit disparaître; Le Premier ministre libanais, Saad Hariri, a démissionné en dénonçant la mainmise de l'Iran, il a annoncé sa démission de Riyad...; De plus en plus de Français sont touchés par des troubles auditifs, les jeunes sont touchés aussi; Il faut changer vos chaussures de course tous les 1000 kms; Le nouveau Velib coûtera 37.20? à l'année au 1er janvier contre 29?.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

A découvrir également

  • Impôts : les meilleures solutions pour défiscaliser avant la fin de l’année
    20/12/2021
  • 3 bonnes raisons d’investir dans M Rendement 6
    4/10/2021
  • Impôts : taux maximum de 25 % pour les FCPI/FIP 2021
    14/05/2021
  • Impôts : le FIP Corse Kallisté Capital n°13 (Vatel Capital) est ouvert
    23/04/2021

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt