vendredi17novembre

Nouveau record sur le bitcoin. Le délire continue pour la plus connue et la plus utilisée des monnaies virtuelles. Je rappelle les épisodes précédents car ils sont vraiment impressionnants. Hausse de 600 dollars à 8000 dollars en un an, puis baisse à 5000 dollars en 3 jours et nous revoilà à 8000 dollars en quelques jours. A ce niveau là, cela ne s'appelle même plus de la volatilité, c'est tout simplement de la folie.

>

Un marché à terme sur le bitcoin

Et toujours aucun élément d'explication même a posteriori pour les hausses comme pour les baisses. Plus personne ne cherche d'ailleurs à comprendre mais plus personne ne peut non plus ignorer le bitcoin en particulier et les crypto monnaies en général. Et les bourses s'intéressent maintenant au bitcoinLe coeur des marchés à terme, le groupe du Chicago Mercantile Exchange, bourse spécialisée sur les instruments à terme sur les taux et les changes entre autres, a annoncé qu'il allait lancer un contrat à terme sur le bitcoin. C'est une évolution majeure.

Le bitcoin, une monnaie comme les autres?

Cela veut dire que pour la première fois, malgré le fait que beaucoup à Wall Street et ailleurs voient le bitcoin comme l'escroquerie du siècle et comme la mégabulle de la décennie, le bitcoin rentre dans la cour des grandes monnaies. C'est tout de même étonnant compte tenu de la réputation un peu sulfureuse des crypto monnaies. À l'heure où la Chine ferme toutes les bourses de bitcoin et lutte contre ce qu'elle considère comme une arme massive de blanchiment et d'évasion fiscale, voilà que les États-Unis vont permettre officiellement de spéculer sur le bitcoin.

Qui va avoir accès à ce marché ?

Tout le monde. Les pros bien sûr, les fonds, les investisseurs institutionnels mais également les particuliers, vous, moi. Alors que jusqu'à présent, il fallait aller sur des Bourses un peu confidentielles pour le traiter. Mais surtout, ce qui ne va pas arranger la spéculation, vous allez pouvoir le traiter avec un effet de levier. Un effet de levier qui va être certes réduit du fait de l'extrême volatilité de la monnaie, mais un effet de levier quand même. En ayant simplement 300 dollars par exemple, vous pourrez traiter l'équivalent de 1000 dollars en bitcoin. Un effet de levier de plus de 3 pour un marché qui n'avait peut être pas besoin à ce stade d'être encore plus spéculatif qu'il ne l'est déjà. Donc je peux déjà vous l'annoncer, le délire va continuer sur le bitcoin et les monnaies virtuelles, il va fluctuer de façon encore plus violente avec de plus en plus d'utilisateurs qui comprendront de moins en moins ce qu'ils traitent. Et on encourage tout cela. Vive la spéculation. Vive les bulles.

Paradoxal ou logique ?

Le fonds souverain norvégien, le plus gros fonds souverain du monde, a décidé de ne plus investir dans le secteur pétrolier. C'est paradoxal car le fonds souverain est alimenté par la manne du pétrole norvégien. C'est logique puisque la Norvège s'estime suffisamment exposée au pétrole pour ne pas alourdir son exposition.

Des milliards pour la liberté

On n'avait plus de nouvelles des businessmen, des anciens ministres et des princes emprisonnés au Ritz Carlton de Ryadh. Si la purge a été une purge à la chinoise, il semble que l'issue de cette purge sera plutôt à l'américaine. Le pouvoir saoudien réclamerait que les "accusés" de corruption cèdent une partie significative de leurs fortunes en échange de leur liberté. Une proposition qu'on ne peut pas refuser...

La chine tente de rassurer

Les marchés se sont réveillés en Chine après la torpeur obligatoire pré Congrès du Parti Communiste. Et les marchés sont inquiets. Ils craignent les effets sur la croissance de la lutte du gouvernement contre les excès de la dette et des investissements spéculatifs. Les taux à 10 ans chinois étaient montés à 4%, une première depuis 2014. Les autorités monétaires ont tenté de calmer le jeu en injectant massivement des liquidités, 47 milliards de dollars. Pas simple de piloter un paquebot comme la Chine.

Le droit à l'erreur

Les Échos donnent des informations sur le projet de loi sur le "droit à l'erreur" qui sera présenté le 29 Novembre et qui a pour vocation d'améliorer les relations avec les administrations et de réduire les contrôles. Tout ça va dans la bonne direction.

Toujours pas d'accord en allemagne

Les négociations sur la coalition en Allemagne entre le parti d'Angela Merkel, les libéraux et les écologistes n'ont toujours pas abouti malgré la date butoir d'hier. Elles pourraient se prolonger pendant le week-end. Si un accord n'était pas trouvé, des élections anticipées seraient organisées.

Du coté des marchés

Wall Street termine en forte hausse, dopé par l'adoption par la Chambre des représentants du texte sur la réforme fiscale promise par Donald Trump. Les résultats de Wal-Mart et Cisco sont également venus en soutien. Le Dow Jones clôture sur un nouveau record, tandis que le Nasdaq a inscrit un pic en en séance. Pourtant, le dollar est affaibli face à l'euro, à 1,1795 dollar suite à de nouvelles révélations concernant des membres de l'équipe de campagne de Donald Trump qui seraient soupçonnés de collusion avec la Russie.

C'est votre argent exceptionnel

Ce soir à 19h sur BFM Business, samedi à 21h, dimanche à 12h et en replay. On rejoue la semaine et on vous conseille avec les Jedis de la Finance et de l'Économie, Valérie Plagnol du Cercle des Épargnants, Emmanuel Lechypre, Patrick Gautry de l'UBP, Louis de Montalembert de Pléïade, Sébastien Lalevée d'Arbevel et bien sûr Laure Closier.

On s'en fout?

Pour la première fois depuis 3 ans, Canal + regagne des abonnés; l'ex-premier Ministre libanais est attendu rapidement à Paris; Bide total pour la mobilisation hier contre la loi Travail; Le seul Léonard de Vinci qui n'appartient pas à un musée a été vendu à 450 millions de dollars, un record absolu, on ne connaît pas l'identité de l'acheteur, si c'est vous, dites le tout de suite, ça nous évitera de chercher; Selon Expedia 66% des Français ont l'impression de ne pas avoir assez de vacances, vivement les vacances de Noël; La guerre des vélos en libre service bat son plein pendant la période de transition entre JC Decaux et Smoovengo; Le paiement sans contact a passé le cap du milliard de transactions (Les Échos); Vivendi a annoncé qu'il ne lancera pas d'OPA sur Ubisoft au moins dans les 6 mois qui viennent.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos