mercredi18octobre

Il y a 30 ans, jour pour jour, le Dow Jones s'effondrait. Le Lundi 19 Octobre 1987, le black Monday.

>

Le krach

La baisse avait commencé vendredi avec une chute de plus de 4%. Et pendant le week-end, la tension est montée d'un cran provoquant une véritable panique lors de l'ouverture de la Bourse le lundi. Une baisse de plus de 22% en une seule journée. Du jamais vu. Toutes les places financières ont été emportées dans la tourmente avec par exemple la perte de près de 50% de sa valeur de la Bourse de Hong Kong qui a été maintenue fermée pendant quelques jours. Ce krach n'a pas entraîné de crise économique comme on avait pu le craindre à l'époque. Deux ans après le krach de 87, le Dow Jones avait récupéré l'intégralité de ses pertes.

Les causes du krach ?

Un ensemble de facteurs mais surtout une surévaluation manifeste du marché et une vraie bulle spéculative. Rappelons qu'à l'époque l'économie va bien, tellement bien que les taux, poussés par une hausse du pétrole, commencent à flamber. D'autre part, les nouvelles concernant le déficit commercial américain sont désastreuses. Et en plus les banques centrales américaines et allemandes sont en total désaccord. Tout cela dans un contexte de fébrilité depuis le mois d'août, mois du record boursier. Les investisseurs, et beaucoup de particuliers, achètent uniquement parce que ça monte sans se soucier de la surévaluation des marchés. Et les ordinateurs commencent à apparaître dans le monde du trading et amplifient les mouvements.

1987-2017: des similitudes ?

Oui. Et non. Oui parce que le marché est cher. Oui parce qu'on est dans une période économique favorable. Oui parce que beaucoup de gérants que je croise achètent des actions parce que les marchés montent et qu'ils ne veulent pas louper le train même s'ils craignent le déraillement un jour. Oui parce que le trading "automatique" est extrêmement développé aujourd'hui. Et non parce qu'il y a un élément essentiel. Les banques centrales. Ce sont les taux historiquement bas, à des niveaux aberrants par rapport à la croissance, qui alimentent la hausse et chacun sait qu'en cas de chute de la bourse, les banques centrales rebaisseront encore les taux et injecteront de l'argent. On est dans un marché totalement biaisé par les banques centrales. Tout le monde achète et personne ne vend. On n'est pas dans un vrai marché d'offre et de demande. Une correction serait saine pour le marché, pour lui permettre même à terme de monter plus haut, mais la protection de fait qu'offrent les banques centrales donnent des ailes aux investisseurs.

Billions

George Soros, un des gérants de hedge funds les plus célèbres et les plus riches du monde, a décidé de mettre toute sa fortune, 18 milliards de dollars, dans sa fondation Open Society Foundations qui devient de fait une des organisations philanthropiques mondiales les mieux dotées, la deuxième aux Etats-Unis après celle des Gates.

Encore !

Eh oui... Toujours des records. Et des chiffres ronds. On a dépassé les 23000 points sur le Dow Jones et frôlé les 5400 points sur le CAC. La fête continue.

Scary ?

Deepmind, la branche de Google spécialisée dans l'intelligence artificielle a annoncé avoir franchi une nouvelle étape. Il y a deux ans, une de ses machines, Alphago avait battu des champions de GO mais en se basant sur des analyses de milliers de parties de GO entre champions. Mais cette fois ci, AlphaGo Zero a gagné en étudiant seulement les règles du jeu et en développant, seul, sans analyse de parties "humaines" de GO, ses propres stratégies... Prochaine étape ?

Pas si lucky le mac

Erreur de l'Etat en faveur des grandes entreprises françaises. Il devra leur rembourser 10 milliards d'euros en raison de l'annulation par le Conseil constitutionnel de la taxe à 3% sur les dividendes instaurée en 2012. Manque de pot, ce montant n'a pas été provisionné totalement, et il manquera 1,8 milliard d'euros en 2018 dans les caisses de l'Etat.

Le qatar sous pression

Le Qatar subit les conséquences des sanctions et de la tension avec ses voisins du Golfe menés par l'Arabie Saoudite. L'émirat a du rapatrier 20 milliards de dollars d'investissements de son fonds souverain pour se constituer un petit "matelas" supplémentaire de liquidité. Les effets du mercato sûrement aussi...

Du côté des marchés

Le Dow Jones peut dire merci à IBM et à ses solides résultats trimestriels marqués par des ventes meilleures qu'anticipé. L'indice vedette américain a clôturé pour la première fois de son histoire au-dessus des 23.000 points. Le S&P et le Nasdaq ne sont pas en reste et ont également clôturé à des pics historiques. Le Nikkei participe aussi à la fête et enchaîne une treizième séance dans le vert, une séquence inédite depuis 1988. Surtout, l'indice tokyoïte clôture à son plus haut niveau depuis 1996. Les cours du pétrole reprennent leur souffle après leur hausse avec un Brent se stabilise à 58 dollars et un WTI à 52 dollars.

Le ttso du jour: "la chine de xi"

1) La Chine = la nouvelle Amérique. Visant quasi explicitement Trump, Xi refuse l'isolationnisme/la poursuite exclusive des intérêts nationaux et veut que la Chine devienne un "leading global power" conscient de "la destinée commune" de l'humanité, 2) Refus de la démocratie occidentale, et fidélité au modèle "socialiste chinois", 3) Economie : transformer la Chine en "pays de l'innovation" en désignant la conquête spatiale, les transports et le numérique comme les secteurs clés, 4) "A beautiful China" : long développement sur l'engagement de faire face aux défis environnementaux (pollution de l'air notamment) pour plus de "bonheur et de bien-être". Un futur bien planifié.

On s'en fout ?

C'est encore un milliardaire populiste qui est en tête des sondages pour des élections, cette fois-ci, c'est en République Tchèque; la création de fintechs en Europe et aux Etats-Unis est à son point le plus bas, la révolution n'a pas encore eu lieu; CDiscount se lance dans fourniture d'électricité aux particuliers en cassant les prix; le gouvernement étudie le raccourcissement des vacances de la Toussaint pour les enfants; nouvel album d'Astérix aujourd'hui, le 37ème, Astérix et la Transitalique; Secret Story existe encore.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos