lundi09octobre

Le projet de loi de Finances pour 2018 entre mardi dans les mains des députés. Et si le gouvernement dispose d'une belle majorité à l'Assemblée nationale, les députés LREM entendent bien apposer leur marque sur le texte.

>

La question de l'isf

Le projet présenté par l'équipe d'Édouard Philippe est notamment décrié comme un budget favorable aux riches, notamment avec la réforme de l'ISF transformé en IFI. Les députés LREM veulent casser cette image en ajoutant une taxation des signes de richesse (yacht, grosses cylindrées,...) et en traitant " les angles morts " des réformes de l'ISF et de la fiscalité du capital.

Le financement des pme

La suppression de l'ISF entraîne une autre polémique : celle du financement des PME puisque la fin de l'impôt sur la fortune s'accompagne naturellement de la fin de la niche fiscale ISF PME. Pour aider les petites et moyennes entreprises, les députés souhaitent augmenter le dispositif de réduction d'IR pour l'investissement dans les PME. La réduction passerait de 18% à 30 % et le plafond augmenterait de 10000 à 18000 euros.

Que veut la catalogne ?

Le président régional catalan Carles Puigdemont comparaîtra mardi devant le Parlement autonome pour s'exprimer sur les conséquences du référendum d'autodétermination. Déclaration d'indépendance ou déclaration sur l'indépendance ? La nuance est très importante alors qu'il n'existe aucun consensus au sein des indépendantistes sur les suites à donner au référendum et que des centaines de milliers d'anti-indépendantistes, qui avaient massivement boycotté le référendum, ont déferlé hier dans les rues de Barcelone. Une situation inextricable et explosive.

Dépendance à la dette

La France a prévu d'émettre sur les marchés quelque 195 milliards d'euros de dettes en 2018. Un plus haut historique comparé aux 185 milliards de 2017 et... 128,5 milliards 10 ans auparavant. Même si ces montants peuvent donner le tournis, la dette française bénéficie toujours d'un attrait considérable grâce à la qualité de sa signature. Toutefois, malgré des conditions d'emprunt exceptionnelles, la charge prévisionnelle d'intérêts prévue en 2018 s'élève à 41,2 milliards d'euros, soit un montant proche du budget de l'Éducation Nationale.

La lune et au-delà

La conquête de l'espace est relancée. L'administration Trump souhaite envoyer des américains sur la Lune. Avec un objectif clairement identifié à terme : envoyer des hommes sur Mars. Les États-Unis entendent également étouffer la concurrence venant de Chine. L'Empire du Milieu vise un premier équipage sur la Lune à horizon 2025-2030.

Le sourire de christine

Le FMI publiera demain ses nouvelles prévisions de croissance, avec une révision à la hausse de 0,1 ou 0,2 point. Une accélération généralisée qui concerne tant les économies avancées que les pays émergents et en développement. Christine Lagarde, directrice générale du FMI, a certes pointé les risques qui pèsent sur la reprise (Iran, Corée, retrait des banques centrales) et les inégalités dans la répartition des richesses, mais elle l'a fait avec le sourire. Donc tout va bien.

Le boom des icos

Pour lever des fonds, les entreprises technologiques préfèrent les monnaies virtuelles aux devises phares telles que l'euro ou le dollar. Pas moins de 153 ICOs ont été réalisées sur les neuf derniers mois pour un montant de 2,3 milliards de dollars. C'est vingt fois plus qu'en 2016.

Le yo-yo du pétrole

La semaine passée a été rude pour le pétrole. Le cours du pétrole WTI a rechuté de 4,6% retombant sous les 50 dollars le baril. Il s'agit de la plus forte baisse hebdomadaire depuis le mois de mai. Mais il devrait retrouver le chemin de la hausse alors que le secrétaire général de l'Opep a évoqué dimanche de possibles "mesures exceptionnelles" en 2018 pour rééquilibrer le marché.

La commerce banque

La banque allemande Commerzbank ne manque pas de prétendants depuis que le ministère allemand des Finances a déclaré que l'État fédéral, qui détient 15,6% de Commerzbank, n'avait pas vocation à rester "indéfiniment" actionnaire de l'établissement basé à Francfort. Après la rumeur BNP, c'est le Crédit Agricole qui a déclaré examiner le dossier. L'italien Unicrédit serait également intéressé, mais l'État allemand privilégierait une solution française. L'État français aussi d'ailleurs...

C'est votre argent: a revoir absolument en replay

L'émission était exceptionnelle avec nos Jedis de l'économie et de la finance : Alexandre BARADEZ, Chef stratégie de marché, IG markets; Sébastien FAIJEAN , Directeur associé, IDMidCaps; Michel RUIMY , Économiste, professeur à l'ESCP Europe;Pascale Seivy, Responsable du conseil en investissement chez Pictet & Cie; Emmanuel LECHYPRE et bien sûr, Laure Closier. On a rejoué la semaine et on vous a donné quelques conseils. De l'éco, de la finance et du fun. Vous souhaitez voir le replay ? C'est ici

Du côté des marchés

Wall Street met un terme à une série de 8 séances de hausse après une statistique de l'emploi américain qui a été difficile à interpréter en raison du passage des ouragans Harvey et Irma. Du côté des marchés asiatiques, c'est l'euphorie notamment à Bourse de Shanghai qui est revenue sur des plus hauts de 21 mois, réveillée par la décision de la Banque populaire de Chine d'abaisser le taux de réserves obligatoires des banques. Toutefois, les tensions géopolitiques refont surface alors que la Corée du Nord préparerait un nouveau tir de missile balistique. Dans ce contexte, l'or rebondit de 0,9% à 1283 dollars l'once. L'eurodollar se stabilise sur les 1,173 dollar. Par contre, la livre turque chute de 2,6% face au dollar en réaction aux tensions entre Washington et Ankara.

Gauthier MaësResponsable Média

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos