lundi18septembre

La monnaie britannique continue à rebondir. Intéressante coïncidence. Alors qu'on fête le 25ème anniversaire du Black Wednesday, le jour où la livre sterling est sortie du Système Monétaire Européen après les attaques du gérant de fonds spéculatif George Soros, on assiste à une renaissance de la devise britannique.

>

La livre sterling au plus haut depuis un an

Une renaissance inattendue après la chute brutale qui a suivi le referendum sur le Brexit. Une chute de plus de 20%. La semaine dernière la livre sterling a rebondi de plus de 3% contre le dollar et de plus de 4% contre l'euro. Le niveau le plus haut depuis un an. Et peu de prévisionnistes avaient anticipé le mouvement

Anticipations de hausse des taux

Est-ce le signe d'un espoir sur l'issue du Brexit ? Non. Les perspectives de l'impact du Brexit sur la Grande-Bretagne restent toujours aussi sombres. C'est un rebond uniquement lié aux perspectives de hausse des taux d'intérêt. Confronté à une accélération de l'inflation en août à 2.9%, largement au-dessus du taux idéal des 2% d'inflation souhaité par les banques centrales, le patron de la Banque d'Angleterre a été clair : il ne tolérera pas de dérapage de l'inflation et il s'apprêterait donc à relever les taux d'intérêt dès le mois de novembre. D'où la hausse de la livre sterling.

Un choix shakespearien

C'est un peu étonnant de remonter les taux d'intérêt alors que la croissance britannique commence à souffrir de l'impact du Brexit. C'est d'ailleurs tout le problème de la Banque d'Angleterre. Elle est confrontée à un ralentissement de la croissance et de l'autre côté elle fait face à une accélération de l'inflation, en partie liée à la baisse de la livre britannique. Et elle doit choisir. Soit elle monte les taux pour combattre l'inflation mais risque de peser encore plus sur la croissance. Soit elle ne fait rien, mais l'inflation continuera à déraper et entamer le pouvoir d'achat des Britanniques. Un vrai dilemme. 25 ans après sa première sortie d'un mécanisme européen, voici la Grande-Bretagne confrontée à un nouveau choix cornélien ou plutôt shakespearien.

Depuis le temps qu'on le dit

Hier l'économiste de Macron, Jean Pisani Ferry, s'est enfin rangé à notre avis: "Importons les succès allemands". Dans une longue interview au JDD, il explique pourquoi la France doit absolument s'inspirer d'un modèle allemand qui a prouvé qu'il fonctionne. Un modèle basé sur le réalisme, le consensus social et une vision pour l'avenir. Alléluia.

On avance, on avance

Déjà 9 pays se sont ralliés à la France ce week-end lors de la réunion des ministres des finances à Tallinn consacrée à la taxation des leaders US de la tech. Sans surprise, l'Irlande résiste. C'est un des principaux bénéficiaires des vastes schémas d'évasion fiscale. On attend donc le 29 septembre pour une réunion des dirigeants de l'Union Européenne sur le numérique. On avance, on avance.

La nouvelle cible de trump

Le Pakistan. Trump envisage de ne plus accorder au Pakistan le statut privilégié d' "allié des États-Unis". Une décision qui serait lourde de conséquences notamment en matière d'aide économique et de collaboration. Il faut dire que le Pakistan ne fait pas particulièrement d'effort pour lutter contre le terrorisme. La réponse du Pakistan a été immédiate : si notre statut est downgradé, vous aurez plus de terrorisme et plus d'instabilité dans la région, notamment en Afghanistan. Trump va sûrement reculer. Comme d'hab.

On attend d'ailleurs

avec impatience le premier discours de Trump à la tribune des Nations Unies demain. On s'attend à tout. Surtout au pire. Comme d'hab.

C'est votre argent à voir absolument en replay

Le C'est votre argent de vendredi dernier. Nous avons rejoué la semaine avec nos Jedis de l'économie et de la finance, qui vous ont donné quelques conseils. Hervé Goulettquer de BPAM, Benaouda Abdeddaim, Emmanuel Lechypre, Louis de Montalembert de Pléiade AM et Sébastien Faijean d'IDmidcaps... De l'éco, de la finance et du fun. Vous souhaitez voir le replay ? C'est ici

Du côté des marchés

La Bourse de Paris commence la journée en légère hausse dans le sillage de la bonne tenue en clôture des marchés asiatiques, les tensions dans la région ayant été reléguées au second plan. Les nouveaux records à Wall Street devraient également aider la cote parisienne à progresser en l'absence de statiques majeures au programme du jour. Vendredi soir, le S&P 500 a franchi pour la première fois les 2.500 points et le Dow Jones a progressé de 0,3% à 22.268 points. Les investisseurs ont ainsi repris le goût au risque et se détournent ainsi des valeurs refuge à l'image de l'or, de retour sur les 1310 dollars l'once, et du yen.

Inscrivez-vous au séminaire lrem

"Comment devenir député en deux jours?". Organisé aujourd'hui par la République en Marche. Utile en effet...

On s'en fout ?

Lancement à Paris de Taxify, concurrent d'Uber soutenu par Didi, l'Uber chinois (Les Échos); Vous allez pouvoir peut-être acheter le siège du PS et même celui des Républicains dans le 15ème, les deux partis sont, sans surprise, en proie à des difficultés financières; Jusqu'à 7 heures d'attente pour visiter l'Élysée et apercevoir Macron lors des journées du Patrimoine; Un habitant de 81 ans de l'Oise a été condamné à 4 mois de prison pour viols répétés d'une jument (ce n'est pas une blague); L'espérance de vie dans le monde s'est allongée de 14 ans entre 1970 et aujourd'hui, 72.4 ans, pour la France c'est 82.7 ans; Engrenages saison 6 ce soir sur Canal +, J'ai fini Narcos 3, les derniers épisodes sont excellents.

VOILÀ C'EST TOUTBONNE JOURNÉEMAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos