mardi05septembre

Angela Merkel maintient son avance dans les sondages à l'approche des élections. On sait que les sondages peuvent se tromper, on l'a vu avec le Brexit et Trump, mais pour l'instant Merkel écrase son adversaire. Si tout se passe donc comme prévu, Merkel sera donc élue le 24 septembre et on peut s'attendre à des initiatives majeures du couple franco-allemand.

>

Une avance confortable

De 15 points environ. Le débat du week-end n'a pas changé grand-chose. La dynamique Schulz qu'on nous annonçait, surtout en France, a fait pschitt. Merkel semble avoir surmonté la défiance dans l'opinion suite à sa décision d'accueillir un million de migrants et elle ne sait plus vers quel chiffre se tourner pour mettre en valeur son bilan économique tant tous les chiffres, du chômage au surplus budgétaire en passant par le surplus commercial, sont excellents.

Une bonne nouvelle pour la france

Et c'est une bonne nouvelle pour la France. Car je suis persuadé qu'il y a un deal franco-allemand, entre Macron et Merkel. Si la France fait ses réformes, l'Allemagne est prête à faire des efforts considérables. Or, le gouvernement, tant sur la loi travail que sur la fiscalité, a déjà prouvé sa volonté d'engager des réformes sérieuses ou plutôt la transformation puisque c'est le mot qu'on doit utiliser. La France a donc rempli une partie de son contrat. Il ne reste plus qu'à passer sous la barre des 3% ce qui devrait être jouable avec l'amélioration de la conjoncture. C'est donc maintenant à l'Allemagne de remplir sa part du contrat. Et elle devrait le faire dès que les élections du 24 septembre seront passées.

Que peut-on attendre de l'allemagne?

Merkel a déjà annoncé la couleur. On a en a peu parlé mais entendre un leader allemand annoncer, avec les élections, que l'Allemagne était prête à accepter un ministre européen de l'économie et des finances, c'est quand même très surprenant. La même Allemagne qui refusait les eurobonds, ou l'intervention de la Banque centrale européenne pour aider les pays en difficulté il y a encore quelques mois. Et on peut s'attendre à des initiatives d'investissement européen massif, grâce aux surplus allemands, notamment dans le domaine industriel ou des infrastructures dont bénéficierait largement la France.

La guerre de corée. suite.

Les États-Unis cherchent à convaincre l'ONU de renforcer les sanctions contre la Corée du Nord mais la Chine et la Russie, qui ont pourtant condamné les derniers essais, sont réticentes. Pour les États-Unis, c'est une certitude, la Corée du Nord ne bluffe pas, elle est "begging for war" et des "demi mesures" ne suffiront pas.

Bitcoin et monnaies virtuelles

Je ne sais pas si vous suivez ce qu'il se passe sur les monnaies virtuelles, les crypto currencies, dont le bitcoin est la plus connue. Si ce n'est pas le cas, vous devriez commencer à vous y intéresser. La nouveauté ce sont les ICO, les initial coin offering, l'équivalent en monnaies virtuelles des IPO, les introductions en bourse. Les ICO sont des levées de capitaux effectuées par des sociétés évoluant généralement dans le domaine du blockchain et des crypto-currencies, une levée non pas en espèces sonnantes et trébuchantes mais en "token", en jetons. Nous y reviendrons plus largement. La Chine hier a décidé d'interdire ces ICO pour tenter de dégonfler la bulle massive sur les crypto-currencies, provoquant un repli après une envolée spectaculaire sur les derniers mois.

Pour

Ce n'est pas une surprise. Mais selon les Échos, les patrons, de PME aux grands groupes, sont favorables à la réforme du code du travail. Je ne sais pas si c'est une bonne nouvelle pour le gouvernement... Mais la loi Travail devrait passer facilement. Une bonne chose de faite.

Contre

Merkel a franchi un pas supplémentaire dans l'affrontement qui l'oppose à Erdogan. Elle a déclaré qu'elle voulait qu'on en finisse définitivement avec la candidature turque à l'Union Européenne. Pour elle, c'est clair :" la Turquie ne doit pas devenir un membre de l'Union Européenne". Elle se lâche vraiment Angela.

Après

Carrefour, c'est au tour d'Auchan d'annoncer des chiffres décevants. En cause la Russie mais surtout la France et en particulier les hypermarchés. Aïe.

Du côté des marchés

La géopolitique va une nouvelle fois dominer les échanges avec en toile de fond la prudence des opérateurs après le nouvel essai nucléaire de la Corée du Nord. Pyongyang pourrait préparer un nouvel essai, selon des informations d'Asia Buisness Daily. Le Nikkei termine ainsi en baisse de 0,63%, pénalisé en plus par la hausse du yen, considérée comme valeur-refuge en ces temps troubles. Wall Street de son côté fera son retour après un week-end prolongé pour cause de jour férié, un retour de week-end qui ne sera pas de tout repos entre les multiples provocations nord-coréennes et la question du relèvement du plafond de la dette. L'or s'offre une nouvelle hausse de 1% à un nouveau plus haut d'un an à 1340 dollars l'once.

On s'en fout ?

Kate et William attendent un troisième enfant, Kate va encore plus sourire que d'habitude; Le ministre de l'intérieur veut faciliter le "retour au pays" (traduisez expulsion) des réfugiés dont l'asile politique a été refusé; Et de 6, il y a 6 candidats maintenant à la présidence des Républicains et ce n'est pas terminé; C'est comme l'école des fans, tout le monde a réussi sa rentrée hier à la télé, Hanouna, Calvi, Barthés, Lapix...; N'espérez pas voir le bébé panda au zoo de Beauval, pour l'instant selon la porte-parole du parc il ne fait que manger et dormir; C'est le pire week-end du Labor Day depuis 20 ans pour le cinéma américain.

Si vous aimez cette newsletter

Partagez-la avec vos amis. Inscrivez-les tout de suite, gratuitement, à notre newsletter. C'est simple et rapide. Cliquez ici.. Et si vous n'aimez pas la newsletter, inscrivez-vos ennemis...

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos