mardi07août

La Grèce a reçu hier un versement de 15 milliards d'euros, dernière tranche de l'aide accordée par ses créanciers de la zone euro pour couvrir ses besoins de financement. Et avec l'accord sur l'allongement de la maturité de la dette grecque cet été, l'aide européenne est officiellement terminée

>

Dernier billet ?

En huit ans, la Grèce a bénéficié de plus de 273 milliards d'euros d'assistance de la part de ses créanciers, zone euro et Fonds monétaire international (FMI), au cours de trois programmes d'aide. Les 15 milliards versés hier sont la cinquième et dernière tranche de l'aide financière du MES (Mécanisme Européen de Stabilité) qui s'est élevée à 61,9 milliards d'euros.La Grèce doit quitter officiellement la tutelle de ses créanciers le 20 août prochain pour recommencer à se financer seule sur les marchés

Mais la grèce reste sous contrôle

Mais la Grèce reste sous contrôle. Un contrôle moins strict mais un contrôle tout de même. Pas question de la laisser refaire les erreurs du passé. Elle devra maintenir un excédent public primaire, c'est-à-dire hors paiements des intérêts sur la dette de 2.2 %. Elle doit continuer à réformer, continuer son programme de privatisations et continuer à réduire la dépense publique.

Speculation italienne

Le nouveau gouvernement "eurosceptique" de Giuseppe Conte a bouclé son budget 2019, sans donner plus de précisions. Mais on sait que le budget prévoit des baisses d'impôts et une réforme du système des retraites, et risque de dépasser la limite d'un déficit budgétaire de 3 % du PIB.Le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini a lancé un avertissement à ceux qui spéculeraient contre la dette italienne : "l'économie italienne est saine, aussi nous allons bloquer" les spéculateurs qui tenteraient d'influencer la croissance italienne.

La turquie au plus mal

Les tensions entre la Turquie et les États-Unis, notamment au sujet du pasteur américain emprisonné en Turquie, poussent la Lire turque au plus bas.Mais la chute de 26 % depuis le début de l'année s'explique aussi par la décision d'Erdogan en juin dernier après son élection de prendre le contrôle de la Banque centrale et de la politique monétaire.L'inflation a atteint 15,85 % en juillet en rythme annuel, un record depuis 2003.Les rendements des obligations d'État à dix ans ont atteint un niveau sans précédent, à 18,5 %.

Attaque de la france contre la city ?

Le Chancelier de l'Échiquier, Philip Hammond, a mis en garde des représentants de la City contre une tentative de l'Union européenne, emmenée par la France, d'affaiblir la place londonienne.Il a appelé les patrons d'établissements bancaires et autres acteurs financiers à travailler en étroite collaboration avec le Trésor et la Banque d'Angleterre pour développer "des leviers alternatifs de croissance" afin de compenser toute perte d'activité en Europe. Mais les banques, comme HSBC et Barclays, choisissent plutôt de s'installer en Union Européenne pour continuer à opérer sur ce marché.

Confidences sur confidences

Selon le Wall Street Journal, Facebook négocierait avec plusieurs grands établissements bancaires afin d'obtenir des informations confidentielles, comme le solde de compte courant ou les transactions de cartes bancaires. Le but est de développer les services sur son messenger, comme par exemple l'achat en ligne. Le réseau social a démenti avoir activement demandé aux établissements bancaires des données de transactions financières, mais souhaitent travailler avec des banques et des sociétés de cartes de crédit pour offrir des services de chat de service client ou de gestion des comptes. Une nouvelle finalement bien accueillie par les marchés qui voient de nouvelles sources de profits pour Facebook qui a rebondit de 4,33 % hier à Wall Street

Du côté des marchés

Après avoir ouvert en baisse hier à cause des tensions géopolitiques, Wall Street a finalement fini la journée en hausse portée par les résultats des entreprises notamment Berkshire Hathaway, le fonds de Warren Buffett. Le Dow Jones a pris 0,16 % et le Nasdaq a pris 0,61 % porté par Facebook.Ce matin le Nikkei a gagné 0,7 %, également grâce aux résultats d'entreprises, en l'occurrence Softbank (+6,54%) et Rakuten (+6,76%)Dans ce contexte le CAC est attendu en hausse ce matin.Le baril rebondit un peu à 74 dollars le brent, l'Or continue sa lente baisse à 1208 dollars l'once et l'eurodollar rebondit faiblement à 1,1573 après avoir retrouvé les plus bas annuel à 1,153.

On s'en fout ?

L'ambassadeur canadien à Riyad a été expulsé et les transactions gelées après des déclarations sur Twitter en faveur de la libération de militantes saoudiennes des droits des femmes ; Joël Robuchon l'un des plus grands chefs de la gastronomie française aux 27 étoiles, est décédé hier à 73 ans ; Édouard Philippe lance une mission de concertation sur l'avenir de l'Alsace, un pas vers la fusion des deux départements Haut-Rhin et Bas-Rhin ; Ivan Duque a été investi aujourd'hui comme nouveau président colombien après son élection en juin dernier ; Aujourd'hui, pic de canicule en France : il faut surveiller la couleur de ses urines, si c'est jaune foncé, vous êtes déshydraté (source Le Figaro)

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Gauthier maes

Responsable Media

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos