mercredi11avril

Il a enfilé pour une fois un costume et une cravate pour passer sur le gril devant le Congrès Américain. Pendant deux jours. Pour Mark Zuckerberg, la tâche n'est pas simple. Mais si on en juge par la hausse de l'action Facebook hier, +4.50%, il s'est en plutôt bien tiré pour l'instant.

>

I'm sorry

Il s'est beaucoup excusé hier. "It was my mistake and I'm sorry". C'était en partie sa ligne de défense hier. Responsable mais pas coupable. Et il s'est engagé à corriger ses erreurs. Il a rappelé que les gens venaient sur Facebook, Instagram, Whatsapp ou Messenger plus de 100 milliards de fois par jour (!!!) et que globalement tout fonctionnait bien.

DES CONGRESSISTES SCEPTIQUESDes députés et des sénateurs lui ont fait remarquer que ses excuses n'étaient pas suffisantes et qu'ils voyaient mal comment il pourrait garantir la protection des données privées alors qu'il n'avait pas réussi à le faire précédemment. Ils lui ont demandé si le modèle de Facebook reposerait toujours sur la publicité. Il a répondu qu'on pouvait imaginer une version de Facebook sans pubs mais avec abonnement. Bref pour l'instant, on n'a pas beaucoup avancé mais les investisseurs ont semblé satisfaits.

Après le massacre

sur la Bourse russe lundi, on s'est un peu stabilisé. Les autorités russes se sont employées à rassurer les marchés sur l'impact limité des sanctions. Rappelons que depuis le mois d'octobre, la Russie était le marché émergent préféré des investisseurs du fait notamment de la remontée du pétrole et des signes d'amélioration de la croissance économique.

La surprise sur les marchés

Rebond des marchés depuis le début de la semaine. Rebond très net . Et à l'origine de ce rebond bien sûr les nouvelles considérées comme positives sur la guerre commerciale. Entre le tweet de Trump pour dire que Xi Jinping et lui étaient des amis et les déclarations hier de Xi Jinping sur la volonté d'ouverture de la Chine. Mais ce qui m'étonne dans ce rebond c'est que la volatilité reste toujours élevée. C'est très rare de ne pas voir la volatilité chuter quand les marchés sont rassurés. La volatilité c'est en effet l'indice de peur des marchés. Rappelons qu'en 2017 l'indice de référence de la volatilité, le VIX, indice sur les valeurs du S&P 500, s'était effondré pour atteindre son record historique de baisse, moins de 10%, indiquant une absence totale d'inquiétude des investisseurs.

La volatilité toujours élevée

Et ce matin, il est toujours au-dessus des 20%. Le double donc de son niveau le plus bas de 2017. Et une baisse très limitée de la volatilité en début de semaine malgré le rebond des marchés. Et on peut l'interpréter de plusieurs façons. Tout d'abord il y a une donnée objective. Les stratégies très à la mode en 2016 et 2017 qui misaient sur la baisse de la volatilité avec d'énormes effets de levier et qui ont un peu explosé en vol en ce début d'année sont moins à la mode. Ce sont les sommes massives investies dans ces stratégies qui avaient fait chuter la volatilité. D'autre part cela reflète une situation paradoxale : les investisseurs veulent continuer à acheter des actions mais ils ont évidemment peur des incertitudes qui pèsent sur les marchés. Ils achètent des actions mais ils achètent aussi pour se protéger des assurances à la baisse, ils achètent donc de la volatilité. Ils ne veulent pas rater la hausse si elle revient en force mais ils ne sont plus dans l'optimisme béat de l'année dernière.

Toujours des bonnes nouvelles en france

Comme le disent les Échos "La conjoncture sourit toujours à Emmanuel Macron". Révision à la hausse de la croissance à 2% en 2018 et à 1.9% en 2019. Avec un déficit public révisé à la baisse à 2.3% en 2018 et 2.4% en 2019.

Votre argent du jour

C'est parti pour les déclarations d'impôt ! Le service de déclaration en ligne ouvre ce mercredi. Quant aux imprimés pré-remplis, ils sont envoyés par la poste depuis ce week-end et les premiers arriveront donc cette semaine dans les boîtes aux lettres. Mais pas de panique pour autant car vous avez plusieurs semaines pour faire votre déclaration : pour les déclarations papier, la date limite est le jeudi 17 mai minuit. Pour les déclarations en ligne : mardi 22 mai pour les départements 1 à 19 et les non-résidents, 29 mai à minuit pour les départements 20 à 49 et 5 juin pour les départements 50 à 974/976. On rappelle aussi que, notamment pour vos revenus de placements, peu de choses changent par rapport à la déclaration de l'année dernière. C'est l'année prochaine que ça va bouger avec l'instauration du prélèvement forfaitaire unique sur les revenus du capital

Prélèvement à la source: c'est parti

Et c'est donc parti pour le choix qu'il va falloir faire entre les différents modes de prélèvements à la source pour 2019 comme le taux neutre ou le taux individualisé. Ne vous inquiétez pas, nous allons vous tenir informés et vous donner les éléments nécessaires pour tout comprendre. Téléchargez le guide du prélèvement à la source

Il balance

Hollande sort son livre "Les leçons du pouvoir'. Il essaie de dresser un bilan positif de son quinquennat en mettant en lumière ses "succès". Mais admet, heureusement, ses erreurs. En nombre limité tout de même...Il en profite pour démolir Macron à qui il aurait trop fait confiance et qui l'a trahi. Je n'arrive pas à me décider : est-ce que je vais lire ce livre ?

La tentative du jour

170 millions d'euros ont déjà été perdus par Air France du fait des grèves. La direction veut donc tenter de sortir de ce guêpier qui a d'ailleurs fait chuter massivement l'action depuis le début d'année. Elle propose un "pacte de croissance" avec un accord sur la hausse de salaires de 6% mais étalée sur 3 ans... Rappelons qu'il y a toujours un préavis de grève pour les 17, 18, 23 et 24 avril. Pauvre Air France.

Du côté des marchés

La Bourse de Paris continue sa marche en avant et revient sur les 5.300 points. L'apaisement sur le dossier des droits de douane entre la Chine et les États-Unis après les récentes déclarations de M.Xi et la publication trimestrielle exceptionnelle de LVMH, ont soutenu la tendance parisienne. Idem à Wall Street qui accueille avec enthousiasme les engagements de Pékin alors que Facebook a affiché sa meilleure séance depuis avril 2016. Le Nasdaq gagne 2.07% et le Dow Jones 1.79%. Le pétrole flambe de plus de 3%. Le baril de brent repasse au-dessus des 70 usd galvanisé par la hausse des marchés actions et l'apaisement en Russie. L'Or (+0.20% à 1340 usd) et l'eurodollar (+0.5% à 1.374) grimpent également.

On s'en fout ?

Bolloré prend du recul par rapport à Canal Plus et donne le pouvoir à Maxime Saada, président du directoire; Trump a annulé son déplacement au Pérou pour coordonner la réponse aux bombardements chimiques en Syrie; 22% des grands-parents accueillent leurs petits-enfants pendant les périodes de vacances (Aujourd'hui); Neymar devrait revenir à Paris à la fin avril; Notre-Dame-des-Landes : en bonne voie mais pas terminé; Il y a un nouvel ouvrage dans la série pour les nuls qui est sorti, "La gendarmerie pour les nuls", étonnant.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos