lundi15janvier

L'euro continue sa progression. Et quelle progression ! Après une hausse de 14% en 2017, le voilà qui dépasse les 1.22 dollar. Des niveaux qu'on n'avait pas vus depuis plus de 3 ans.

>

L'espoir d'accord en allemagne

L'accord en Allemagne sur un gouvernement de coalition est évidemment un des facteurs qui a favorisé cette accélération. Même si on a quelques tensions au sein du SPD. Au-delà du fait que Merkel a assuré un nouveau mandat ce qui a rassuré les marchés, on a également la certitude que ce nouveau gouvernement va faire de l'Europe sa priorité. C'était l'exigence de Martin Schulz et du SPD mais c'est également la volonté de Merkel : compte tenu de la situation économique exceptionnelle de l'Allemagne, elle pourra consacrer son mandat à un approfondissement de la construction européenne

La bce moins conciliante

Le ton un peu moins conciliant de la Banque centrale européenne soutient également l'euro. Avec une économie européenne florissante et des indicateurs toujours plus favorables, la BCE va devoir, même si Mario Draghi fait tout pour l'éviter, mener une politique moins laxiste. Mais contrairement aux États-Unis où on anticipe maintenant 4 hausses de taux en 2018 au lieu de 3 du fait de la vigueur de l'économie et du frémissement de l'inflation, on n'aura pas en Europe cette année un vrai resserrement brutal de la politique monétaire, juste un petit tour de vis, un tout petit tour de vis.

Un vote de confiance pour l'europe

La hausse de l'euro c'est donc un vote de confiance des investisseurs. Un plébiscite pour l'Europe et en particulier pour la zone euro. Pour tous les investisseurs internationaux l'Europe est passée de zone à éviter totalement au début de l'année 2017 à zone d'attraction majeure aujourd'hui car l'Europe cumule plusieurs avantages : une croissance forte mais également une stabilité politique, malgré les risques en Italie et la situation ubuesque de l'Espagne, une stabilité politique marquée maintenant par un leadership fort de la zone euro avec une Merkel qui reprend la situation en mains en tandem avec Macron. Ce qui est étonnant aussi c'est que le dollar ne profite pas pour l'instant des perspectives de hausses de taux ni de l'impact ultra-positif de la réforme fiscale. Pour l'instant dans le combat euro contre dollar, c'est l'euro qui remporte la première manche de l'année.

Et pourtant, ca se tend en allemagne

Certains dirigeants du SPD ne sont pas contents du tout de l'accord qu'a passé Shulz avec Merkel et vont tout faire pour le bloquer. La base ne suit pas non plus avec près de 50% des sympathisants sociaux-démocrates opposés à l'accord. Ce n'est pas gagné.

Lait contaminé. suite.

Le patron de Lactalis est sorti de son silence. Emmanuel Besnier a annoncé qu'il allait rappeler 12 millions de boîtes de lait dans 83 pays et s'est engagé à indemniser toutes les familles qui ont subi un préjudice.

Mais non, je ne suis pas raciste

Trump essaie de se rattraper après ses déclarations dévastatrices sur les pays qui étaient des "shitholes", entre autres...

La peur du jour

Le patron du géant de l'Internet chinois Baidu considère que la voiture autonome ne pourra pas se développer aussi rapidement que prévu. La raison? La sécurité nationale. Il considère qu'une voiture autonome pourrait devenir une arme redoutable, faisant référence aux attentats commis à Londres et en France dans lesquels une voiture a été utilisée. On n'y avait pas pensé.

Les prévisionnistes optimistes sur le cac

Le consensus est massivement haussier sur le CAC en ce début d'année. Certains prévisionnistes le voient largement dépasser les 6000 points. Le CAC est au plus haut depuis 10 ans après 3 ans de hausse (Les Échos).

Gardez le moral aujourd'hui

Aujourd'hui c'est "Blue Monday". Le troisième lundi de janvier serait le plus déprimant de l'année. Si vous avez besoin de parler, appelez un conseiller MonFinancier. Il vous remontera le moral.

C'est votre argent à revoir en replay

L'émission était exceptionnelle avec nos Jedis de l'économie et de la finance : . On a rejoué la semaine et on vous a donné quelques conseils. Christophe Barraud, Chef économiste chez Market Securities, François Chaulet, DG de Montsegur Finance, Françoise Rochette, Responsable de l'allocation d'actifs chez Mandarine Gestion, Louis de Montalembert, Pdt de Pléiade AM, Emmanuel Lechypre et Laure Closier. De l'éco, de la finance et du fun.Vous souhaitez voir le replay ? C'est ici

Du côté des marchés

La fin de semaine aux États-Unis a été euphorique. La séance de vendredi à Wall Street ponctuée par de nouveaux records : le Dow Jones a inscrit un nouveau pic historique à 25 810.43 points, le Nasdaq en a fait autant à 7 265.26 points et le S&P 500 n'est pas en reste et a touché un nouveau plus haut à 2786,82 points. La Bourse de Tokyo termine en hausse de 0,26% à 23.714,88 points dans le sillage des pics à Wall Street. Sur le marché des changes, l'euro se négocie à 1,2218 dollar dans le sillage du compte-rendu de la réunion de la Banque centrale européenne, plus encline à un resserrement monétaire.

On s'en fout?

Les ventes de jouets ont reculé de 0.8% en 2017 avec une baisse de 2% au dernier trimestre; Air France ne veut pas faire une offre sur Alitalia; Julien Dray envisage aussi de briguer la tête du PS; Levez-vous ! rester longtemps en position assise, au bureau par exemple, fait augmenter les quantités de graisse (Aujourd'hui); L'amour est dans le pré redémarre ce soir pour une nouvelle saison, no comment; Le gouvernement va devoir trancher sur l'aéroport de Notre Dame des Landes, bon courage; Selon Médisite, le cerfeuil apaise les hémorroïdes; Élise Lucet gagnerait 25000 euros par mois ce qui énerverait au sein de France Télévisions; Zidane est sous pression au Real Madrid après une série de défaites

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos