mardi12juin

La volatilité sur les marchés continue à baisser. La volatilité, l'indice de peur des marchés, avait atteint son record de baisse en 2017. On s'attendait à une remontée plus ou moins spectaculaire en 2018. Mais rien ne se passe. Au contraire, la volatilité semble reprendre la même tendance qu'en 2017.

>

Il y a pourtant des sujets d'inquiétude

Et pourtant les éléments de tension potentiels se sont multipliés. La guerre commerciale bien sûr qui fait rage, les crises politiques comme celle de l'Italie ou encore de l'Espagne, l'agitation qui règne sur les marchés émergents et enfin bien sûr Trump qui à lui tout seul, avec ses tweets intempestifs, aurait dû être un facteur essentiel de volatilité. Ce matin, alors même qu'il est en train de rencontrer le leader nord-coréen, la volatilité n'a absolument pas bougé.

Mais les investisseurs sont sereins

Qu'est ce qui explique cette absence de peur des marchés ? Deux facteurs majeurs. Tout d'abord les investisseurs ont recommencé à utiliser massivement des stratégies basées sur la vente de la volatilité. Massivement. Dès que la volatilité fait mine de remonter, les investisseurs et les traders la vendent massivement, la "shortent" pour reprendre la terminologie des marchés. D'autre part, on a de plus en plus le sentiment que les marchés considèrent que les évènements politiques et géopolitiques n'ont pas d'importance. Sauf pour les marchés locaux, le Brexit pour le marché anglais, la crise italienne pour les marchés italiens et ainsi de suite. C'est peut-être la leçon de la panique de courte durée qui avait suivi l'élection de Trump et le referendum sur le Brexit

Est-ce que les marchés sont trop complaisants?

Trop, c'est toujours difficile à dire. Mais très complaisants oui. Alors que les indices boursiers américains, dont on dit depuis presque deux ans régulièrement qu'ils sont surévalués, flirtent à nouveau avec les records historiques, les investisseurs ne s'achètent pas d'assurance à la baisse. Ils sont très optimistes. Et considèrent globalement que les indicateurs sont au vert et que Trump n'est pas un facteur de volatilité mais un facteur de hausse tant il est pro-business. Et pour l'instant ils ont raison puisque les marchés montent et la volatilité baisse. La prime de risque sur l'investissement en actions est basse et cela n'inquiète personne.

La rencontre du jour

L'image de la poignée de main entre Trump et le dictateur nord-coréen a déjà fait le tour du monde. Trump parle d'une rencontre "fantastique" et déclare qu'il y a eu beaucoup de progrès. Les deux hommes ont même signé un accord dont on ne connaît pas encore la teneur. Quelles que soient les conséquences réelles de cette rencontre sur la "normalisation" de la situation nord-coréenne, cette rencontre est historique. Espérons que Trump ne balance pas un tweet ravageur dès que la rencontre sera terminée comme il l'a fait après le G7.

Le deal du jour

"If you can't beat them, join them".Carrefour a décidé de s'allier avec Google. Les clients de Carrefour pourront acheter leurs produits alimentaires en utilisant l'assistant vocal Google Home.

Le premier round du jour

Le conseil exécutif du Medef a choisi Roux de Bézieux (22 voix) contre Alexandre Saubot (16). Cet avis n'est que consultatif. C'est à l'assemblée générale, composée de 561 membres, de désigner le nouveau patron du Medef. Roux de Bézieux avait déjà obtenu le soutien du conseil exécutif mais avait perdu face à Gattaz lors du vote de l'assemblée générale. À suivre donc.

Si vous voulez sourire

L'équipe de C à vous (France 5) se moque (gentiment) du Morning Zapping vidéo de MonFinancier. À voir ici

No comment

Déprimant : C'est comme ça que Merkel a qualifié le G7 qui a eu lieu ce week-end au Canada.

Événement à cannes pour ceux qui envisagent une acquisition immobilière

et qui se posent beaucoup de questions : Faut-il investir en direct ou à crédit? Avec ou sans apport? Quelle fiscalité pour les revenus locatifs ? Faut-il privilégier les biens vides ou meublés ? Faut-il investir en SCPI ? Vous êtes dans cette situation ? Vous recherchez un conseil réellement indépendant et adapté à votre situation (objectif, horizon, niveau d'imposition) ? Ne manquez pas le mardi 19 juin, notre soirée consacrée aux règles et aux pièges de l'investissement immobilier locatif dans notre agence cannoise. Je m'inscris à la conférence sur les règles et les pièges de l'investissement immobilier à Cannes

Du côté des marchés

Le CAC 40 a bien débuté la semaine hier avec une hausse de 0.43% à 5473.91 points dans le sillage de Milan qui s'est envolé de plus de 3%, après les déclarations pro-européennes du Ministre des Finances italien. Les marchés européens et américains ont été finalement peu affectés par l'actualité autour de Donald Trump, qui a refusé d'apposer sa signature au communiqué du G7, avant de s'envoler à Singapour pour un sommet historique avec le dirigeant nord-coréen. Une rencontre " fantastique " selon Donald Trump qui rassure les marchés, mais sans euphorie : Wall Street a fini légèrement dans le vert avec un Dow Jones qui a gagné 0.02% et un Nasdaq qui a gagné 0,19 %. Tokyo a fini ce matin en hausse de 0,48 % et le CAC 40 a ouvert ce matin en hausse de 0,28 %.L'eurodollar se stabilise autour des 1,179 usd tandis que le baril de pétrole brent a repris sa hausse vers les 77 dollars.

C'est votre argent à revoir en replay

L'émission était exceptionnelle avec nos Jedi de l'économie et de la finance : Thibault Prébay, directeur général adjoint, Financière Arbevel, Mabrouk Chétouane, Responsable de la Recherche et de la Stratégie pour BFT IM , filiale d'Amundi, Valérie Plagnol, Présidente du Cercle des épargnants, Alain Crouzat , Président de Montségur Finance, et Christopher Dembik, Responsable groupe de la recherche macroéconomique à Saxo Bank.On a rejoué la semaine et on vous a donné quelques conseils. De l'éco, de la finance et du fun. Vous souhaitez voir le replay ? C'est ici .

On s'en fout?

Les lunettes et prothèses auditives seront remboursées à 100% en 2020 et 2021 : qu'est ce que vous dites??; L'équipe de France de Foot 98 va jouer ce soir sur TF1 : il faut vraiment le voir ?; Les syndicats continuent la grève alors que les députés et les sénateurs se sont mis d'accord sur la réforme de la SNCF : ils commencent vraiment à devenir énervants; Le revenu médian en France en 2015 est de 1692 euros : je ne vous donnerai pas la définition du revenu médian, vous devez la connaître; La reine de l'accordéon Yvette Horner est décédée : toute ma jeunesse...; Il est tombé en 24 heures l'équivalent de plusieurs semaines de pluie: et ce n'est pas terminé; Les ventes de champagne ont chuté de 2.5%: il faut refaire la fête!

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos