vendredi25mai

Après des semaines de hausse ininterrompue, le pétrole s'est replié hier. C'est l'annonce d'une rencontre hier entre les ministres de l'énergie saoudien et russe et une déclaration du Russe sur un possible assouplissement des quotas de production qui a provoqué cette détente sur les marchés

>

Les quotas

Des quotas mis en place en janvier 2017 et systématiquement renouvelés et respectés depuis. C'est la mise en place de ces quotas qui a permis au pétrole de rebondir spectaculairement. Le brut a dépassé les 70 dollars, le brent a frôlé les 80 dollars.

Pourquoi assouplir les quotas maintenant ?

L'Arabie Saoudite, l'OPEP et la Russie profitent largement de la hausse du pétrole. Lors de la mise en place des quotas, l'Arabie Saoudite visait une stabilisation du pétrole au-dessus des 50 dollars, puis au-dessus des 60 dollars. Seulement voilà, du fait de la reprise de la croissance économique mondiale et de la hausse de la demande, du fait des tensions géopolitiques et de la baisse de l'offre iranienne et vénézuélienne, le pétrole a largement dépassé les objectifs qu'avaient fixés les Saoudiens. Et ça devient un problème. Une hausse trop forte du cours du pétrole pourrait avoir un impact négatif sur la consommation, éventuellement même ralentir la croissance dans certains pays, et pourrait donc provoquer dans un deuxième temps une rechute des cours du pétrole.

La position ambigüe des états-unis

D'un côté la hausse du pétrole favorise les États-Unis dont la production pétrolière ne cesse d'augmenter. Elle favorise notamment les producteurs d'un pétrole de schiste de plus en plus rentable. Mais d'un autre côté, une hausse trop forte du pétrole entraîne une flambée du prix de l'essence. Et ça c'est un problème pour Donald Trump qui ne veut pas d'une baisse de pouvoir d'achat des consommateurs américains en pleine driving season et à quelques mois des élections de mi-mandat.L'accord éventuel entre l'Opep et les Russes sur un assouplissement des quotas serait un signe fort de la volonté des principaux acteurs de maintenir le pétrole dans une fourchette assez étroite autour de 50 à 60 dollars. On en saura plus dans les jours qui viennent et surtout le 22 juin, lors de la prochaine réunion de l'OPEP

On peut tenter

De prendre une position spéculative à la baisse sur le pétrole WTI, pour jouer un retour vers les 67 usd, avec le turbo put BEST WTI 9F40Z (DE000CA0XS69). Uniquement pour les profils risquophiles.

La réglementation du jour

C'est aujourd'hui que commence à s'appliquer le RGPD, le règlement de protection des données personnelles. Une réglementation dont le but est de protéger la vie privée des Européens. Cette réglementation est très critiquée car elle pourrait, encore une fois, freiner le développement de la tech européenne alors que les géants américains et asiatiques pourraient aisément la contourner.

La claque du jour

Deutsche Bank. Chute de près de 5% du cours. L'annonce de 10,000 suppressions d'emplois n'a pas convaincu. Et le nouveau patron a annoncé que le deuxième trimestre ne serait pas glorieux, surtout dans la banque de financement et d'investissement.

L'annulation du jour

C'est confirmé. Trump a annulé la rencontre avec le dictateur nord-coréen le 12 juin à Singapour. Il trouve qu'il y a trop de colère et d'hostilité du côté nord-coréen...

Et maintenant l'automobile

Alors qu'on misait sur la détente entre les États-Unis et la Chine, voilà un énième revirement de Trump. Il évoque maintenant une taxe sur les voitures importées, une taxe qui pourrait aller jusqu'à 25%. Damned! Même en lisant et relisant "The art of the deal" on a du mal à le suivre.

La pression du jour

Le bitcoin. On en parle moins. Mais il continue à glisser. il cote 7600 dollars ce matin. On a appris que le Département de la Justice Américaine avait ouvert une enquête pour manipulation de cours.

Du côté des (autres) marchés

Donald Trump confirme son statut de faiseur de tendances sur les marchés. Les places européennes avaient accusé le coup la veille après l'annulation de la rencontre prévue en juin avec Kim Jong Un. Mais de son côté, la Corée du Nord a pris acte de cette décision et se dit toujours ouvert pour une discussion avec les États-Unis. Ainsi, les indices majeurs américains ont contenus leurs pertes à 0,30% pour le Dow Jones, à 0,20% pour le S&P500. Le Nasdaq a clôturé de son côté, proche de l'équilibre (-0,02%) à 7.424 points. À Tokyo, le Nikkei a effacé ses pertes après cette annonce et termine en légère hausse de 0,06%. Sur le marché des changes, l'euro/dollar est repassé sous les 1,17 dollar à 1,1695 dollar après avoir tenté de reprendre du terrain. L'once d'or fait son retour sur les 1.300 dollars.

No comment

Mélenchon souhaite une "marée populaire" pour les manifestations demain de la France Insoumise et de la CGT

C'est votre argent exceptionnel

On rejoue la semaine et on vous donne des conseils avec nos Jedi de l'économie et de la finance. En matière de géo politique, il n'y en a qu'un, le seul, l'unique, Benaouda Abdedaim, Éditorialiste BFM Business.IL sait gérer avec Talent, normal, c'est le directeur général de Talence Gestion, Alain Pitous.Il parle plus vite que son ombre surtout quand il fait voltiger les moyennes mobiles mais c'est toujours un plaisir de l'écouter, Alexandre Baradez, chef de la stratégie de marché, IG.C'est notre Statue de la liberté, elle nous ouvre la voie des États-Unis, Virginie Robert, Présidente de constance Associée.C'est notre gourou, notre lumière, notre guide, Emmanuel Lechypre, Kung FU Panda pour ses disciples.Et bien sûr la chroniqueuse BFM Aïcha Hmissi. À ne pas manquer ! Ce soir 19h sur BFM Business. Rediffusion samedi à 7h et à 21h et dimanche à 12h

On s'en fout ?

Nouveau record de recettes pour les radars en France: 1 milliard d'euros (!!!); Les parents français consacrent 4 heures par semaine aux devoirs de leurs enfants contre 12 en Inde et 9 en Chine; Les Français quittent le domicile parental à 24 ans (Challenges); L'État va finir par reprendre tout ou partie des 47 milliards de dettes de la SNCF; Harvey Weinstein va se livrer à la police; Taratata ce soir à 22h45 sur France 2; Petite baisse du "climat des affaires" en France, il ne faudrait pas que ça dure...; Les Irlandais vont voter sur le droit à l'avortement; Laeticia refuserait la médiation (Ouh la la !!!); Le leader de Podemos va peut-être être exclu de son propre parti : il s'est payé une villa à 650000 euros dans une banlieue chic de Madrid; Netflix a dépassé pour la première fois la capitalisation boursière de Disney; Samsung condamné à payer 533 millions de dollars à Apple pour avoir copié l'iPhone...

VOILÀ C'EST TOUTBONNE JOURNÉEMAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos