mardi20mars

Rebond de la monnaie britannique. Plus forte hausse en effet depuis 8 semaines, la livre sterling est remontée au-dessus des 1.40 dollar. Un mouvement surprise après l'annonce surprise hier d'un accord sur le Brexit. Un accord essentiel!

>

Accord sur la période de transition

Michel Barnier avait donné comme date butoir le mois d'octobre 2018 pour un préaccord et plus personne n'y croyait. Rappelons que la date officielle du Brexit est dans un an seulement. Mais les deux négociateurs se sont mis d'accord sur la période de transition après le Brexit. Une période de transition essentielle pour la Grande-Bretagne. Une période de transition qui devrait lui permettre d'absorber moins difficilement le choc du Brexit.

Londres a encore lâché du lest

Londres a dû lâcher du lest une fois de plus. Ils avaient déjà lâché du lest sur le coût du divorce à payer et l'avaient accepté. Ils ont maintenant lâché sur le statut des Européens expatriés, mais aussi sur l'acceptation des décisions de la Cour de justice européenne. En échange, pendant cette période de transition, la Grande-Bretagne bénéficiera de l'accès au marché unique. Une bouffée d'oxygène majeure pour la Grande-Bretagne. Ce deal est une excellente nouvelle pour l'Angleterre donc et une excellente nouvelle pour l'Europe qui montre qu'elle peut être respectée quand elle se montre unie et ferme.

L'impact sur les marchés

Pas d'euphorie quand même sur les marchés britanniques. Un rebond pour l'instant mais pas d'euphorie. Il reste d'abord la question de l'Irlande à régler et ce n'est pas une mince affaire. Mais surtout personne n'arrive encore à réellement anticiper les effets à moyen et long terme du Brexit sur l'économie britannique. Pour l'instant elle résiste plutôt bien. D'autre part les investisseurs attendent de voir ce que va décider la Banque d'Angleterre qui n'a pas caché que son sujet principal c'est l'avancée des négociations sur le Brexit. Elle se réunit cette semaine mais ne devrait pas remonter ses taux, en revanche on s'attend à une hausse des taux dès le mois de mai du fait d'une inflation supérieure à l'objectif des 2%. Cet accord surprise est un vrai tournant, on vient de sortir d'une période de blocage et l'impact devrait être largement positif.

Ce qui n'est pas bon pour facebook

n'est pas bon pour les marchés. Hier l'action Facebook a chuté de plus de 7%. 35 milliards de dollars de capitalisation boursière envolés en quelques heures. À l'origine de cette chute, une enquête montrant qu'un cabinet d'analyse Cambridge Analytica aurait utilisé les données privées de 50 millions d'utilisateurs Facebook pour la campagne de Donald Trump.Fascinant de voir l'impact qu'a eu la chute de Facebook sur tous les marchés sans exception, à commencer par le Nasdaq évidemment qui a chuté de 1.84% jusqu'aux autres indices boursiers et internationaux. L'importance des GAFA est de plus en plus inquiétante.

La mauvaise nouvelle pour la voiture autonome

C'est l'accident qu'on redoutait mais qui devait arriver. Une voiture autonome en test d'Uber a provoqué un accident mortel avec une piétonne. Uber a suspendu tous ses tests mais cet accident aura évidemment un impact sur tous les essais de voitures autonomes.

Quand tout passe avec macron...

On parle tout de même de contrôle des chômeurs. Un sujet hautement sensible. Le gouvernement a annoncé hier un renforcement des sanctions pour non-recherche active d'emploi. Et ça passe... Tout passe... Il a bien raison d'en profiter et d'accélérer le rythme des réformes. Ce n'est plus un état de grâce, c'est un miracle.

Quand mbs rencontre donald trump

Le prince héritier Mohammed Ben Salmane arrive à la Maison Blanche aujourd'hui. Une rencontre dont les enjeux géopolitiques, et économiques, notamment du fait de l'affrontement des deux pays sur le marché du pétrole, seront élevés. À suivre.

Le no comment du jour

Aujourd'hui, c'est le Printemps. Oui. Le 20 mars, pas le 21 mars.

C'est votre argent à revoir en replay

L'émission était exceptionnelle avec nos Jedi de l'économie et de la finance : Valérie Plagnol du Cercle des Épargnants, Michel Ruimy économiste et professeur à l'ESCP, Sébastien Faijean d'ID Midcaps, Jean-Pierre Gaillard d'Erasmus Gestion, Emmanuel Lechypre et Laure Closier. On a rejoué la semaine et on vous a donné quelques conseils. De l'éco, de la finance et du fun. Vous souhaitez voir le replay ? C'est ici .

On s'en fout ?

Un repas sur cinq en France est consommé hors domicile; en quinze ans un oiseau sur trois a disparu des campagnes françaises; Les républicains vont vendre leur siège pour éponger une partie de leur dette de 55 millions d'euros mais ils en resteront locataires; Le prix moyen du sandwich jambon beurre en France est de 2.94 euros (4 euros à Paris) (Aujourd'hui); Les retraités touchent une pension moyenne de 1283 euros nets et 44% touchent moins de 1200 euros nets par mois; Première visite naturiste (tout nu donc...) du Palais de Tokyo le 5 mai, plus la peine de vous inscrire, c'est complet.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos