mardi27novembre

Les bulles financières se forment toujours de la même façon.Et elles éclatent toujours de la même façon.Et à chaque fois, c'est la même histoire, une fable que certains confondent avec la réalité.

>

L'avenir des monnaies virtuelles

est en jeu. Elles viennent de subir un krach massif. Le bitcoin, la cryptomonnaie la plus populaire, a perdu 80% de sa valeur.Il valait près de 20.000$.Il a chuté hier de 12% à 3700$ avant de rebondir.Les raisons ? Des dissensions au sein de la communauté des monnaies virtuelles, des craintes sur l'environnement réglementaire et des doutes sur le fait que ces monnaies puissent devenir un jour un moyen d'échange sécurisé.

Au delà du bitcoin

Ce qui est fascinant c'est la formation des bulles.L'enthousiasme.Puis l'hystérie collective.Puis le krach.L'effondrement des monnaies virtuelles en est une illustration parfaite, un cas d'école.Mais cela ne signifie pas que les monnaies virtuelles n'ont pas d'avenir.Nous le saurons dans les mois qui viennent.

Theresa may en campagne

C'est parti.Theresa May part sur le terrain. Elle va devoir convaincre les Britanniques du bien fondé de son plan Brexit.Et surtout convaincre le Parlement.A Londres, les bookmakers parient sur une approbation du Brexit par le Parlement.Mais ils pariaient aussi sur un échec du Brexit à la veille du referendum...

A noter

Toujours chez les bookmakers, la probabilité d'un second referendum sur le Brexit est remontée à 41%.2 fois plus qu'en Juillet...

Le malaise

On sent un malaise monter.Quelles que soient les fautes que Ghosn a commises, la façon dont il est traité commence à inquiéter.Un malaise perceptible chez les investisseurs étrangers au Japon et les dirigeants étrangers au Japon.Le patron de Nissan, qui était il y a encore quelques jours, le "fidèle" lieutenant de Ghosn, a déclaré que l'éjection de Ghosn était une "opportunité", l'occasion de reconsidérer l'alliance avec Renault.

Il va parler

Tous les médias attendent le discours de Macron.Un discours sur l'écologie, le climat.Mais on attend surtout ses réactions à la montée de la grogne sur le pouvoir d'achat.

Les promesses n'engagent que ceux qui les reçoivent

Cette phrase, les politiques la connaissent bien.Et Matteo Salvini la connaît par coeur.Il va donc promettre à l'Europe qu'il va baisser l'objectif de déficit de 2.4% à 2.1%, voire 2% pour l'année prochaine.Il a raison.Il évitera ainsi des mois de bataille avec l'Union Européenne.Et cela ne l'engage finalement à rien du tout car tout dépendra de la croissance.Et l'Europe fera semblant de le croire.

Le grand nettoyage

General Motors n'a pas attendu le ralentissement des ventes d'automobiles.Gigantesque plan de restructuration.Du jamais vu depuis la grande crise de 2008.On parle tout de même de la suppression de près de 15.000 jobs, soit 15% de l'effectif. Et de la fermeture de 7 usines, dont 5 aux Etats-Unis.Trump est très très énervé.

Votre argent du jour

Les rendements des fonds en euros en 2018 vont-ils passer en dessous de l'inflation pour la première fois depuis de très nombreuses années ? En effet, les experts tablent sur un rendement stable en 2018 à 1.8% avant impôt, alors que l'inflation devrait se situer au dessus des 2%. Mais selon le Revenu, beaucoup d'assureurs pourraient piocher dans leurs réserves pour soutenir le rendement de leurs fonds en euros. En effet, selon les calculs du cabinet de conseil Good Value for Money, le niveau moyen de la PPB (Provision pour participation aux bénéfices) des assureurs se situe à 3.5%, soit environ 2 ans de performance. Ces réserves doivent être utilisées tous les 8 ans. Et si on rajoute les plus-values latentes, les assureurs pourraient disposer de plus de 8 points de réserves utilisables pour soutenir la performance de leur support en euros. L'équivalent de plus de quatre ans de rendement. De quoi espérer des performances correctes pour 2018 sur les fonds en euros. Dans tous les cas, les rendements devraient encore une fois être bien plus élevés que ceux du livret A et autres placements garantis. >> Voir notre palmarès des meilleurs fonds en euros

Du coté des marchés

La Bourse de New York a opté pour le rebond lundi, les indices ont été portés par la hausse du pétrole et les bons chiffres des ventes en ligne pour le "Black Friday" et le "Cyber Monday". Le Nasdaq a rebondi de 2,31% à 6.678 points, le S&P 500 a gagné 1,55% à 2.673 points tandis que le Dow Jones s'est apprécié de 1,46% à 24.640 points. La Bourse de Tokyo a clôturé dans le vert, dans le sillage du rebond à Wall Street avec un Nikkei qui a gagné 0,64% à 21.952,40 points. La paire euro/dollar repart en baisse en direction des 1,13 dollar, tandis que le pétrole marque une pause après sa forte hausse la veille. Le WTI cède 0,5% à 51,1 dollars tandis que le Brent rend 0,43% à 60,14 dollars. A Paris, la tendance est hésitante avec un CAC 40 en légère baisse de 0,2%

On s'en fout?

Mort de Bernardo Bertolucci, grand défenseur du beurre Français, l'occasion de revoir "1900", fresque grandiose sur l'Italie fasciste; Après deux années de baisse, le nombre de défaillances d'entreprises en France augmente à nouveau; Les dons sont en baisse en France, du fait de la hausse de la CSG, de la suppression de l'ISF et de la mauvaise compréhension du prélèvement à la source; Les gilets jaunes ont nommé 8 porte-parole; Selon l'Organisation Internationale du Travail, la croissance mondiale des salaires réels a baissé de 2.4% à 1.8%; Melania Trump a fait découvrir les décorations de Noël à la Maison Blanche.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Le dispositif Pinel vit ses derniers jours avant l’application de nouvelles règles
    22/11/2022
  • Image actualite 2
    Réduction ou déduction, comment réduire ses impôts ?
    17/11/2022
  • Image actualite 3
    Ce que valent les livrets bancaires solidaires
    15/11/2022
  • Image actualite 4
    Avez-vous pensé à toutes les solutions pour payer moins d'impôts l'année prochaine ?
    15/11/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt