lundi05novembre

Tous les regards des traders et des investisseurs sont tournés vers un chiffre et un seul. Le taux de référence pour les taux d'intérêt aux États-Unis. Le taux à 10 ans des emprunts d'État. Il a atteint vendredi les 3.22%. Un niveau proche de son record de hausse depuis 7 ans.

>

Pourquoi faut-il suivre ce taux américain ?

Pour une raison simple. La hausse des marchés boursiers depuis 2009 a été, en grande partie, alimentée par la baisse des taux d'intérêt.Quand les taux d'intérêt étaient à zéro, on disait qu'"il n'y avait pas d'alternative aux actions".Mais avec des taux d'intérêt qui remontent, il y a maintenant une alternative aux actions.Aux niveaux actuels, les taux américains sont encore sous contrôle. Mais si le taux à 10 ans dérape au-dessus des 3.4% et s'approche des 4%, cela aura un impact négatif sur les indices boursiers.

Pourquoi les taux américains montent?

On distingue deux catégories de taux d'intérêt.Les taux d'intérêt à court terme d'abord. Ils sont déterminés par les banques centrales. Et la FED, la Banque centrale américaine, a remonté ses taux d'intérêt 8 fois depuis décembre 2015 et s'apprête à les remonter encore une fois en décembre et plusieurs fois en 2019.Les taux d'intérêt à long terme ensuite. Ils sont déterminés par les marchés, par l'offre et la demande. Et ils progressent car l'économie américaine est en pleine croissance, avec un plein-emploi qui provoque une hausse des salaires et donc une hausse de l'inflation et donc une hausse des taux d'intérêt à long terme, comme le taux à 10 ans des emprunts d'État américain.

Cette semaine

sera évidemment très importante. Du fait des élections de mi-mandat. Si le consensus anticipe le basculement de la Chambre des représentants vers les démocrates et le maintien du Sénat chez les républicains, avec Trump tout est possible. Cette élection s'est en effet transformée en referendum pour ou contre Trump et nul ne sait si le pays le soutient plus qu'on ne l'imagine ou le rejette plus qu'on ne l'imagine. Tout dépendra également de la mobilisation et du taux de participation. On est en plein brouillard.

Une recette pour l'europe

Rien que ça.Luigi di Maio, le patron des 5 étoiles, pense que le budget italien va servir de modèle pour l'Europe.Toujours selon lui, l'Europe doit s'éloigner de l'austérité et s'orienter vers la relance, comme le font les États-Unis.Un grand visionnaire...

Warren buffett n'a plus d'idée?

Warren Buffett va utiliser 1 milliard du cash de sa société, Berkshire Hathaway pour racheter ses propres actions.Certes, c'est une goutte d'eau par rapport aux 104 milliards de cash de la société mais c'est aussi peut-être le signe qu'il a du mal à trouver des cibles à son prix dans les marchés actuels.

Macron back in 1918

Macron s'est bien reposé à la Ferme Saint Siméon à Honfleur.Il est d'attaque.Il va aller à la rencontre des Français avec un périple de plusieurs jours.Le prétexte : le centenaire de l'armistice de 1918.Et ce périple se terminera évidemment le 11 novembre devant l'Arc de Triomphe.

En attendant

la colère gronde chez les automobilistes.En cause, la hausse des carburants.Les automobilistes ont enfin compris que le prix de l'essence n'avait rien à voir avec le cours du pétrole (qui s'est effondré de 15% en quelques semaines) mais tout à voir avec la taxe sur les carburants.Une taxe que le gouvernement a significativement augmentée en prétextant que c'est une mesure pour lutter pour l'environnement.

Bonne ou mauvaise nouvelle?

À vous de juger...La Nouvelle-Calédonie a rejeté à 56.4% l'indépendance...

Du côté des marchés

Le CAC 40 et les autres places européennes ont connu une belle fin de semaine et ont débuté le mois de novembre avec espoir. Espoir d'un accord entre les États-Unis et la Chine d'ici la fin du mois et la rencontre entre Trump et Xi Jinping à la fin du mois. Rassurés également par plusieurs publications de bonne facture de géant de la cote parisienne (L'Oréal, Sanofi, Airbus,etc...).Mais Wall Street a terminé en recul vendredi soir, pénalisée par un rapport sur l'emploi, bon, mais qui plaide en faveur d'un durcissement de la politique de hausse des taux de la Fed. Le Dow Jones a perdu 0.43%. Le Nasdaq a lui perdu 1.04%, plombé par Apple (-6%). La marque a la pomme a publié un trimestre solide mais s'est montrée prudente pour la période de Noël.La Bourse de Tokyo a clôturé ce matin en baisse de 1.55% pénalisée par le plongeon du poids lourds de la cote, Fast Retailing après l'annonce d'une baisse de ses ventes en octobre.Ce matin le CAC 40 ouvre sur une note stable à 5100 pointsAprès une chute la semaine dernière, le pétrole reste stable à 72.7 dollars, tout comme l'Or (1230 dollars) et l'euro (1.138 dollar).

ON S'EN FOUT ?Le second siège social d'Amazon pourrait être installé à Cristal City, un quartier d'Arlington en Virginie (je ne connais pas non plus), proche de Washington DC; 4ème semaine d'audience dans le procès UBS; LVMH est repassé devant Total et domine à nouveau le CAC 40; J'ai peur : Ségolène Royal revient; Bonne série, la série anglaise Bodyguard sur Netflix, je vais m'attaquer à The Little Drummer Girl sur Canal; 85% des médecins français sont contents de faire ce métier; Avec l'heure d'hiver les Français allument la télé plus tôt et la regardent plus longtemps; Le patron de JP Morgan, la première banque américaine, sera en Seine Saint-Denis aujourd'hui si vous voulez le rencontrer; Première tempête aujourd'hui pour les concurrents de la Route du Rhum qui ont quitté Saint Malo hier; Les Obama "pèsent" 40 millions de dollars, ils "pesaient" 1.2 million avant que Barack devienne président, et cela ne tient pas compte de leur deal avec Netflix.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

A découvrir également

  • Le comportement des Français vis-à-vis de leur épargne pour lutter contre l’inflation
    23/06/2022
  • Réduction d'impôt : n'est-ce pas le moment d'investir en FCPI ?
    20/06/2022
  • Le crowdfunding dit adieu à Babyloan, une plateforme française historique
    17/06/2022
  • Épargne : les taux des livrets bancaires au plus bas
    15/06/2022

Archives