jeudi25juillet

Le CAC 40 avait ouvert la séance en hausse de 0,20 % porté par quelques bons résultats d'entreprises et en attendant la BCE. On a pensé un temps que l'intervention de la BCE allait provoquer une belle envolée avec un plus haut de 10 ans inscrit à 5672,77 points. Mais le soufflet est ensuite retombé et le CAC a terminé en baisse de 0,5% à 5578 points

    BRUSQUE RETOURNEMENT
    Tout avait bien commencé pour les marchés avec le communiqué à 14h de la Banque centrale européenne.
    Si, lors de sa réunion du comité de politique monétaire, le Conseil des gouverneurs a décidé de maintenir les taux inchangés, comme attendu, l'institution a reconnu que la croissance se dégradait et que l'inflation est temporairement trop faible.
    Puis Mario Draghi a pris la parole à 14h30, et a annoncé qu'un abaissement des taux n'avait pas été discuté, ni l'extension du programme d'achat d'actifs (prélude à un éventuel 'QE').
    Une annonce qui a fait chuter le CAC de près de 100 points

    DU BON...
    En France, les résultats d'entreprises sont plutôt de bonnes facture. Technip (+4,70%) et Schneider Electric (+1.88%) ont toutes les deux relevé leurs objectifs, tandis Danone (+2,50%) et Orange (+1,79%) ont rassuré sur leurs perspectives.
    A noter sur le SBF 120 les bons de Technicolor (+13,59%) et Vallourec (+11,36 %) qui a confirmé ses perspectives pour 2019 après un deuxième trimestre marqué par une hausse des ventes et une réduction de la perte nette.

    ET DU MOINS BON
    Quelques déceptions avec Atos (-5.35%) malgré un semestre conforme aux attentes mais pénalisé par le recul de 5,5 % en Amérique du Nord. Dassault consolide fortement (-3,19%) après sa forte hausse de la veille (+4,68%) suite à sa publication de qualité. Enfin, Eramet chute de 10,52% après l'abaissement de ses prévisions annuelles.

    LES US TOUJOURS TRÈS SOLIDES
    Aux Etats-Unis, les commandes de biens durables ont grimpé de 2 % en juin. Les économistes tablaient sur une hausse de 1 % après le recul de 2,3 % enregistré en mai (chiffre révisé de -1,3 %).
    Et le Département américain du Travail a annoncé une baisse de 10.000 nouveaux inscrits aux allocations chômage la semaine dernière alors que les analystes s'attendaient à un chiffre stable.
    Les indices américains ne profitent pas de ces bonnes nouvelles, refroidis par la BCE et peut être aussi par l'effet que ces bons chiffres pourrait avoir sur la Fed qui se réunit la semaine prochaine. Le Dow Jones perd 0.34% et le Nasdaq perd 0.66%

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Impôt sur le revenu : serez-vous prélevé en une ou quatre fois par la DGFiP ?
    28/09/2022
  • Image actualite 2
    Derniers jours pour souscrire au FCPI Dividendes Plus 9
    26/09/2022
  • Image actualite 3
    Déclaration de revenus : comment renoncer à la flat tax ?
    23/09/2022
  • Image actualite 4
    Une belle révision du taux du Livret A attendue début 2023
    22/09/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt