vendredi20janvier
Un jeune couple à l'intérieur de sa maison en utilise une calculatrice et un ordinateur portable pour revoir leurs finances.

Avec l’augmentation du taux du Livret A et du Livret de développement durable et solidaire (LDDS) à 3 %, et de la rémunération du Livret d’épargne populaire (LEP) à 6,1 % au 1er février, maximiser la production d’intérêts en adoptant quelques règles simples est plus que jamais conseillé. Explications.

C’est désormais officiel : dès le 1er février, vos livrets d'épargne réglementée vous rapporteront plus qu’en 2022. Ou du moins, vous feront perdre moins d’argent. Car l’inflation est toujours bien présente. Après avoir atteint 5,9 % sur un an en décembre, elle devrait s'établir à 7 % en début d'année 2023, d'après les chiffres communiqués par l'Insee dans sa note de conjoncture publiée à mi-décembre.

Découvrez notre assurance-vie sans frais d'entrée

Optimiser ses intérêts en maîtrisant la règle des quinzaines

Il n’empêche que les nouveaux taux annoncés vendredi par le ministre de l'Économie Bruno Le Maire, de 3 % pour le Livret A et le LDDS, et 6,1 % pour le LEP, sont une bonne nouvelle pour votre épargne. En effet, “en 2022, un Livret A moyen, nanti de 5 800 euros, a rapporté près de 80 euros d'intérêts. Ce chiffre va s'approcher des 180 euros en 2023, et même des 200 euros si son taux venait encore à être relevé en août prochain”, selon le site d’information MoneyVox.

Et vous pourriez même encore bonifier ces intérêts, ou éviter d’en perdre, si vous maîtrisez la règle des quinzaines, qui s’applique en France à tous les livrets d’épargne. En vertu de cette règle, les intérêts ne sont pas calculés au jour le jour, c’est-à-dire à la date réelle de votre opération, qu’il s’agisse d’une entrée ou sortie d’argent, mais aux dates de valeur qui sont le 1er et le 16 de chaque mois.

Concrètement, le calcul des intérêts démarre le 16 de chaque mois pour tout versement réalisé entre le 1er et le 15, puis le premier jour du mois suivant pour un versement réalisé entre le 16 ou après. Ainsi, verser une somme d’argent sur votre livret le 2, le 7 ou le 15 du mois, n’aura, par exemple, aucun impact immédiat sur votre épargne puisque le calcul des intérêts débute le 16. Ce système ne vous est donc pas profitable.

Être vigilant sur les dates pour sortir de l'argent de ses livrets

Pour ce qui est des retraits, l’argent que vous sortez entre le 1er et le 15 arrête de générer des intérêts le 1er du mois, et le 16 du mois pour un retrait réalisé le 16 ou après. Par ailleurs, cette règle des quinzaines s’applique aussi aux virements effectués entre deux livrets que vous possédez au sein d’une même banque.

Avec cette règle des quinzaines, si vous êtes presque dans le rouge sur votre compte courant, et que vous souhaitez le réalimenter depuis votre livre d’épargne afin qu’on ne vous prélève pas d’agios, préférez le 2 ou le 17 du mois, afin de ne pas perdre une quinzaine d'intérêts. Sauf si vous ne pouvez vraiment pas attendre. “Avec un Livret A rémunéré à 3 %, vous éviterez, par exemple, de perdre près de 1,50 euro d'intérêts sur un retrait de 1 000 euros”, illustre MoneyVox.

Dans le contexte actuel marqué par la hausse des prix, vous avez cependant tout intérêt à limiter la somme que vous gardez sur votre compte courant au nécessaire pour faire face à vos dépenses du quotidien.

Découvrez notre assurance-vie sans frais d'entrée

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Plan épargne entreprise : le déblocage anticipé exceptionnel 2022 a-t-il séduit ?
    27/01/2023
  • Image actualite 2
    LEP et Livret Jeune : deux alternatives au Livret A pour les moins de 26 ans à ne pas négliger
    26/01/2023
  • Image actualite 3
    Épargne : vérifiez si vous êtes éligible à ce super livret à 6,1%
    23/01/2023
  • Image actualite 4
    Livret, crédit... Les arnaques se multiplient, alerte le gendarme du secteur bancaire
    19/01/2023

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt