Fille tenant une tirelire et modèle de maison

    Le taux du Plan épargne logement (PEL) est passé de 1 à 2 % au 1er janvier. Est-il vraiment intéressant de fermer un plan ouvert en 2021 pour profiter de la nouvelle rémunération ?

    Au 1er janvier 2023, la rémunération des nouveaux Plan Épargne Logement (PEL) a été revalorisée à 2 % brut. Depuis août 2016, le taux était fixé à 1 %. De fait, de nombreux titulaires d’un PEL ouvert à compter de cette date s’interrogent sur l’intérêt de le clôturer pour en ouvrir un nouveau. Ce compte réglementé permet notamment d'obtenir, après 4 ans d'épargne, un prêt à un taux plus ou moins avantageux (3,20 % actuellement). Néanmoins, son fonctionnement et les règles qui lui sont appliquées sont très complexes.

    Par exemple, contrairement à un livret d'épargne dont le taux peut être recalculé plusieurs fois par an, le taux de rémunération du PEL est dit « générationnel ». C’est-à-dire qu’il est fixé à son ouverture et est garanti pendant toute sa durée de vie. Par ailleurs, un retrait sur le PEL entraîne d’office la clôture du compte avec des effets différents selon la durée de détention. Que risquez-vous, par exemple, à clôturer votre PEL ouvert en 2021 pour en ouvrir un autre mieux rémunéré ?

    Découvrez notre assurance-vie sans frais d'entrée

    Des intérêts recalculés et la perte du droit à prêt

    En effet, en conservant votre PEL ouvert en 2021, il est rémunéré 1 % brut (0,70 % après flat tax) pendant toute sa durée de vie. En cassant votre PEL dès à présent, pour en ouvrir un nouveau à 2 % (1,40 % après Flat tax), vous n’atteignez pas les 2 ans de détention. La première conséquence est que vous ne pourrez pas bénéficier d'un prêt épargne logement. La seconde, est que « les intérêts seront recalculés au taux du CEL en vigueur à la date de clôture », explique le site service-public. Actuellement, le compte épargne logement (CEL) est rémunéré à 1,25 % (soit 0,88 % après flat tax). Fait inhabituel, le taux du CEL est aujourd'hui supérieur à celui de votre ancien PEL.

    Attendez février 2023 pour profiter d’intérêts plus importants

    Comme l'explique le site d’information MoneyVox, clôturer votre PEL ouvert en 2021 n’est donc pas forcément une mauvaise opération. Surtout si vous patientez encore quelques jours. Et pour cause, le taux du CEL devrait remonter en février 2023 et suivre le taux du Livret A.

    S’il va falloir attendre la semaine prochaine pour connaître la future rémunération du CEL, elle devrait très certainement être supérieure à 2 %. Concrètement, vous ne devriez pas perdre d’intérêts en clôturant un PEL de moins de deux ans en février prochain. Bien au contraire : vos intérêts vont être recalculés au futur taux du CEL, soit à 2 % brut (1,40 % net) voire 2,25 % brut (environ 1,58 % net).

    Il existe donc un réel effet d'aubaine avec cette future revalorisation du taux du CEL pour ceux qui ont ouvert un PEL en 2021 ou 2022. Cette situation étant plutôt rare, c’est donc l’occasion ou jamais d’en profiter.

    Découvrez notre assurance-vie sans frais d'entrée
    Logo redacteur

    Écrit par
    La rédaction Meilleurtaux Placement

    Ça peut vous intéresser

    Archives