Mignon petit garçon ajoutant des pièces à sa tirelire avec sa mère assise à côté de lui, très excitée et souriante à la maison.

    Selon une étude, près de trois quarts des Français parviennent à épargner tous les mois. Inquiets par l’inflation galopante, la réforme des retraites et les incertitudes économiques liées à la guerre en Ukraine, ils privilégient la sécurité sur le rendement.

    Les Français sont fidèles à leur réputation de gros épargnants en Europe. Car d’après le dernier baromètre Odoxa-Groupama pour Capital et BFM Business*, 73% des Français parviennent à épargner tous les mois. Et plus de la moitié d’entre eux envisagent d’accroître leur épargne à l’avenir.

    Près de la moitié des Français sont des épargnants “significatifs”

    Les Français épargnent également massivement. En effet, d’après les chiffres livrés le 11 mai par la Banque de France, près de 159 milliards d’euros ont été mis de côté par les épargnants en 2022, et 161 milliards en 2021. Soit “beaucoup plus qu’avant la pandémie”, souligne Capital. Car sur la période 2015 à 2019, “les Français épargnaient alors en moyenne 101 milliards d’euros par an”, rappelle le média.

    Selon le baromètre Odoxa-Groupama, près d’un quart (24%) des personnes interrogées épargnent de 1 à 50 euros chaque mois. 32% des particuliers mettent de côté entre 50 et 200 euros par mois et 17% épargnent au moins 200 euros par mois, soit plus de 2.400 euros par an.

    Découvrez notre assurance-vie sans frais d'entrée

    La sécurité privilégiée sur la performance

    Autre enseignement de l’étude : parmi les trois principaux motifs qui incitent, ou inciteraient les sondés à épargner, ils évoquent tout d’abord la peur pour l’avenir de leur situation économique personnelle (52%), le besoin de mettre de l’argent de côté pour leur retraite (38%) et enfin, la crainte pour l’avenir de la situation économique de leur pays (33%). La concrétisation de projets d’investissements significatifs à moyen terme n’est une motivation que pour 22% des sondés.

    D’ailleurs, quand on les interroge sur le critère le plus important à leurs yeux dans un produit d’épargne, ils sont logiquement près d’un sur deux (42%) à mettre en avant la sécurité, contre seulement 17% la performance. Craintifs envers l’avenir, les Français privilégient donc largement la « sécurité » sur le « rendement ».  C'est pourquoi il peut-être intéressant de s'intéresser à l'assurance vie avec pour support un fonds en euros attractif.

    L’inflation, la réforme des retraites et la guerre en Ukraine, des sources de motivation pour épargner davantage

    Mais alors, d’où viennent leurs craintes ? Plus d’un Français sur deux (51%) évoque la poursuite de l’inflation depuis plus d’un an. Et pour cause, l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a révélé le 12 mai que les prix à la consommation étaient encore en hausse de +5,9% en avril sur un an. Dans ce contexte, 34% des sondés affirment avoir déjà puisé dans leur épargne pour faire face à leurs dépenses du quotidien.

    Par ailleurs, la promulgation de la réforme des retraites, et les incertitudes économiques liées à la guerre en Ukraine, motivent les Français à épargner davantage. Et à favoriser, notamment le Livret A, au détriment de l’assurance-vie, jugée moins sûre et moins performante que l’épargne de précaution.

    Découvrez notre assurance-vie sans frais d'entrée

    *Baromètre de l’épargne, la retraite et les placements, Odaxa-Groupama pour Capital et BFM. Enquête réalisée par Internet les 3 et 4 mai 2023, sur un échantillon de 1500 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

    Logo redacteur

    Écrit par
    La rédaction Meilleurtaux Placement

    Ça peut vous intéresser

    Archives