Les particuliers ont été nombreux à profiter il y a quelques mois de la vague obligataire avec des entreprises qui offraient des taux très intéressants sur les obligations. Aujourd'hui, ils sont nombreux à se demander s'il faut conserver ces obligations ou s'il faut les vendre car leur cours s'est fortement apprécié depuis.

    Quelques définitions sur les obligations...

    Une obligation est un titre d'une créance émise par l'Etat ou une entreprise privée, par lequel l'émetteur s'engage à verser au détenteur de l'obligation un certain coupon, et à rembourser le titre à l'échéance.

    L'obligation se caractérise donc par plusieurs choses :

    - Un nominal. C'est le prix auquel sont émis les obligations et donc le prix auquel elles seront remboursées. Ce nominal est généralement de 1 euro, 10 euros, 100 euros, ou encore 1000 euros

    - Un coupon qui sera versé au détenteur de l'obligation, soit annuellement, soit semestriellement, soit trimestriellement. C'est un pourcentage du nominal.
    Par exemple, un particulier qui achète une obligation avec un coupon annuelle de 6% et un nominal de 100 euros recevra 6 euros de coupons chaque année.

    - L'échéance, c'est la date à laquelle l'émetteur doit rembourser le nominal. Le nominal est donc garanti sauf défaillance de l'émetteur.


    Evaluer le rendement d'une obligation.

    Lorsqu'on sélectionne une obligation, il faut bien sûr regarder l'émetteur, le nominal, le coupon et l'échéance de l'obligation, Mais il faut également regarder deux choses très importantes : Le prix et le taux actuariel

    Une obligation est cotée et son prix dépend donc de l'offre et de la demande. Il est toujours exprimé en pourcentage du nominal. Donc si vous achetez une obligation 90% du nominal et que son nominal est de 10 euros, vous l'achetez 9 euros.

    Quel que soit le prix auquel vous achetez l'obligation, les coupons sont fixes puisqu'ils dépendent uniquement du nominal. De plus, à l'échéance, l'émetteur rembourse les détenteurs du nominal.
    Donc plus vous achetez l'obligation cher, plus le rendement réel sera faible. Inversement, plus une obligation est bon marché, plus son rendement réel sera élevé.

    Ce rendement est appelé le rendement actuariel. Il se calcule en faisant la somme des coupons actualisés dans le temps par rapport à son investissement de départ.

    Ainsi, une obligation qui offre un coupon de 3% peut avoir un rendement actuariel de 7%

    C'est ce rendement actuariel qui permet de comparer un investissement dans une obligation aux autres placements. Il permet de décider de l'achat d'une nouvelle obligation, et également de la vente ou de la conservation d'une obligation qu'on a en portefeuille.

    En effet, si on a en portefeuille une obligation qui offre des coupons de 8% mais que son rendement actuariel n'est plus que de 3% parce que son cours a fortement augmenté, cela signifie qu'il est plus intéressant de vendre l'obligation et de placer les sommes sur un autre placement, pourvu qu'on trouve un autre placement qui offre 3% sans plus de risques.

    Gauthier Maës
    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos