La composition du fonds euros va devenir de plus en plus un élément clé dans le choix de son contrats, car ces fonds détiennent parfois des obligations grecques, portugaises ou encore espagnols qui peuvent à l'heure actuelle poser des risques, notamment en cas de restructuration des dettes souveraines.

    Le fonds euro n'est pas un OPCVM

    Sa gestion va différer des SICAV monétaires et fonds obligataires. A l'inverse de ces OPCVM, le fond euro est garanti par les assureurs. Cette garantie est " à effet cliquet ", ce qui signifie que les gains réalisées chaque année sur le contrat sont définitivement acquis et rentrent donc dans le capital garanti par l'assureur. Comme c'est un fonds garanti, les assureurs investissent en majorité dans des titres sûrs, tels que des obligations d'États, qui sont alors généralement conservées jusqu'à échéance. Mais la répartition entre les produits de taux et les autres produits comme les actions, l'immobilier ou encore les produits dérivés va varier d'un fonds euros à un autre. Et c'est cette " poche " de diversification qui va faire plus ou moins varier la performance réalisée par ces fonds.

    Mais comment faire alors pour obtenir la composition de son fonds euros ?

    Pour la plupart des contrats Internet comme Apicil, Axeria, ACMN, E-cie vie, les assureurs publient un rapport de gestion de leur fonds euro et il est alors assez simple de se les procurer directement sur la toile.

    Le fonds euro eurossima de E cie vie publie tous les semestres un rapport complet sur la composition et la gestion du fonds. C'est l'un des plus complet et on peut alors observer la répartition par type d'actifs : 82,3% en obligations, 9,5% en actions, 3,5% en immobilier, 2,3% de trésorerie, 1,9% de participations et 0,5% de prêts.

    Les principales lignes d'actions au 31 décembre étaient :

    Le portefeuille obligataire était lui composé, au 31-12 de 56% de dettes souveraines et 44% d'obligation d'entreprises privées. Le fonds était par ailleurs composé à 0,4% d'emprunt grec, 0,9% d'Irlande, 2,8% de Portugal et 3% d'Espagne. Soit 7,10% du fonds investis sur les dettes souveraines des PIGS.

    Swiss Life a également publié un rapport complet de son actif général, on peut alors y retrouver la structure du fonds avec 84,46% en obligations, 4,15% en actions et 9,22% en immobilier.

    En terme de portefeuille obligataire, le rapport nous renseigne les 10 plus grandes expositions crédit avec en tète les emprunts d'état français pour 21,7%. Aucun emprunt obligataire des PIGS n'apparait mais 8,1% sont investis sur des emprunts italiens.

    Ces compositions peuvent donc être un critère de choix dans la sélection de son contrat. Malheureusement, concernant les contrats off line, il est très difficile de l'obtenir sans être client.

    En revanche, en tant qu'assuré d'un contrat, l'assureur est tenu de vous indiquer les caractéristiques du placement qu'il propose.

    Composition du Fonds en Euros : Effectuez votre demande par courrier auprès de votre assureur.

    La plupart des fonds euros sont très peu investis en obligations des PIGS. Cette part ne dépasse quasiment jamais les 10% et est même souvent inférieur à 5%. Dès lors, le risque pour l'assureur est assez faible. De plus, il serait surprenant qu'une renégociation de la dette d'un pays se fasse aux dépens des compagnies d'assurance, surtout les plus grandes, sauf si les Etats n'ont pas d'autres choix. Enfin, en cas de perte sur une obligation, le fonds pourrait en plus puiser dans ces réserves.

    Pour l'instant, tant que la crise ne se propage pas à l'Allemagne ou la France, les compagnies d'assurance ne paraissent pas vraiment en danger.

    >> Je souhaite être recontacté par un conseiller MonFinancier

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos