Meilleur PER
meilleurtaux
Liberté PER
Liberté & performance
  • 700
    supports
    d’investissement
  • 2,30 %
    nets en 2022 sur
    le fonds euro
  • 5
    profils de
    gestion pilotée
  • 38
    supports immobiliers
    (SCPI, SCI...)

Assuré par :

Spirica

En cas de décès d’un des conjoints d’un couple marié, une pension de réversion peut être versée sous certaines conditions. Voici les démarches à effectuer pour obtenir ce « droit de retraite en cas de veuvage ».

Qu’est-ce qu’une pension de réversion ?

Au décès de l’un des membres d’un couple marié, l’époux survivant peut solliciter, auprès des organismes sociaux, la pension de réversion du conjoint décédé. Si le défunt exerçait une activité salariée ou non salariée, elle correspond à 54 % du montant de la retraite de base et complémentaire retraite dont bénéficiait – ou aurait pu bénéficier – l’assuré. Le versement de cette aide s’effectue de façon mensuelle.

La pension de réversion n’est cependant jamais versée automatiquement après le décès de l’assuré. Il existe 3 grands critères à respecter pour pouvoir en bénéficier : la condition de mariage, la condition d’âge et la condition de ressources.

  • La condition de mariage :
    • Il faut nécessairement avoir été marié avec la personne décédée pour profiter de la pension. La vie commune ne suffit pas. En l’état actuel de la législation, les couples pacsés ou vivant en concubinage ne peuvent donc pas prétendre à cette aide.
    • Dans l’immense majorité des cas, la durée du mariage n’est pas prise en compte lors de l’attribution de la pension, même si certaines caisses de retraite fixent une durée minimum. C’est, par exemple, le cas pour le régime des fonctionnaires (mariage d’au minimum 24 mois avant le départ à la retraite du défunt, ou de 48 mois dans les autres cas).
    • En cas de mariages successifs, le conjoint et les ex-conjoints de l’assuré se partagent la pension de réversion de façon proportionnelle à la durée du mariage.
  • La condition d’âge : la pension de réversion n’est attribuée que si le conjoint survivant a atteint un certain âge, qui varie en fonction du statut professionnel de l’époux décédé, et donc des caisses et des régimes de retraite. À titre d’exemple, l’âge minimum est fixé à 55 ans pour les salariés du privé. La loi française ne pose, en revanche, aucune condition d’âge à respecter pour l’assuré défunt.
  • La condition de ressources :
    • La pension de réversion relative à la retraite de base est uniquement versée si les ressources personnelles du conjoint survivant ne dépassent pas un certain montant. Pour l’année 2022, les plafonds annuels sont les suivants :
      • 21 985,60 euros pour les personnes seules, soit 2 080 fois le SMIC horaire ;
      • 35 176,96 euros pour les conjoints survivants vivant en couple.
    • Seuls 70 % des ressources annuelles sont prises en compte. Un abattement de 30 % est appliqué. Les ressources prises en compte pour l’attribution de la pension sont :
      • Les revenus professionnels
      • Les retraites personnelles de base et complémentaires
      • Les ressources de l’actuel conjoint ou concubin
      • Les revenus issus des biens personnels mobiliers ou immobiliers
      • Les pensions d’invalidité
      • Les allocations chômage, les accidents du travail, les indemnités journalières maladie
    • La pension de réversion relative à la retraite complémentaire n’est, quant à elle, soumise à aucune condition de ressources.
Découvrez notre PER sans frais d'entrée

Comment demander une pension de réversion ?

Pour bénéficier d’une pension de réversion, il suffit de remplir le formulaire mis à disposition par l’organisme de retraite compétent.

La demande peut être effectuée en ligne, depuis un compte personnel retraite. Une notice d’informations est disponible sur internet pour vous aider à remplir le Cerfa correspondant.

Le dossier peut également être envoyé par écrit. Le courrier sera alors adressé à l’organisme de la dernière activité professionnelle du conjoint ou ex-conjoint décédé. Faites attention, une demande spécifique de pension de réversion doit être déposée :

  • Pour les retraites obligatoires de régimes spéciaux.
  • Pour les retraites complémentaires.

Le dossier de pension de réversion comportera un certain nombre de documents. Pensez à les rassembler avant de commencer vos démarches :

  • Une photocopie d’un justificatif d’identité : CNI, passeport, titre de séjour.
  • Une photocopie de l’acte de naissance de l’assuré décédé comportant les mentions marginales (mariage, divorce, décès, etc.).
  • Un relevé d’identité bancaire (RIB) ou un relevé de caisse d’épargne (Rice).
  • Une photocopie du livret de famille tenu à jour.
  • Vos deux derniers avis d’impôt sur le revenu (et ceux de votre concubin si vous vivez en couple).

Comment est-elle calculée ?

La pension de réversion est calculée en fonction des ressources annuelles de la personne survivante. C’est pourquoi il est essentiel de bien prendre en compte l’ensemble des revenus lors de la demande. Deux cas de figure peuvent se présenter :

  • Si les ressources du conjoint survivant dépassent le plafond de 21 985,60 euros, aucune pension ne sera versée.
  • Si ses ressources sont inférieures au plafond réglementaire, la pension s’ajoutera aux revenus déclarés.

Exemple de calcul d’une pension de réversion  :

  • Ressources personnelles de la conjointe : 15 000 €
  • Pension de réversion de l’assuré défunt : 9 000 €
  • Total des revenus : 24 000 € => Le plafond de 21 985,60 € sera dépassé de 2 014,40 €.

Le montant de la pension de réversion sera plafonné annuellement à 6 985,60 €.

Chaque année, le gouvernement français détermine le montant de la pension de réversion et ses éventuelles majorations. En 2022, les montants minimum et maximum de cette aide sont les suivants :

  • Montant minimum de la retraire de réversion : 306,00 € par mois, soit 3 672,01 € par an.
  • Montant maximal de la retraite de réversion : ​925,56 € par mois, soit ​11 106,72 € par an.

 pension de reversion

Les différents régimes de la pension de réversion

Les mécanismes régissant l’attribution d’une pension de réversion sont complexes. Les modalités différeront ainsi grandement en fonction du statut professionnel de l’assuré décédé. Il existe aujourd’hui trois grands régimes distincts, dont voici les principales caractéristiques :

  • La pension de réversion des travailleurs du secteur privé, salariés et non-salariés :
    • Pension égale à 54 % de la retraite de l’assuré décédé.
    • Plafond de ressources fixé à 21 985,60 €.
    • Minimum de 3 530,79 € si le défunt justifiait de 15 ans (60 trimestres) d’assurance retraite au régime général.
    • Maximum de 11 106,72 € par an.
  • La pension de réversion des fonctionnaires :
    • Pension égale à 50 % de la retraite de l’assuré décédé.
    • Pension versée si l’une des conditions suivantes est remplie :
      • Un enfant issu du mariage, y compris les enfants nés avant le mariage, reconnus par l’assuré.
      • Mariage d’au moins 4 ans ou célébré 2 ans avant la mise à la retraite du fonctionnaire décédé.
  • La pension de réversion des agents publics contractuels :
    • Pension égale à 50 % de la retraite de l’assuré décédé.
    • Plafond de ressources fixé à 21 985,60 €.
    • Minimum de 3 530,79 € si le défunt justifiait de 15 ans d’assurance retraite au régime général.
    • Maximum de 11 106,72 € par an.

Préparer sa retraite dès à présent

La pension de réversion est un dispositif permettant au conjoint d’un assuré défunt de conserver un niveau de vie décent lors de la retraite. D’autres compléments de revenus pourront être perçus par l’intermédiaire d’une assurance vie ou d’un Plan Épargne Retraite (PER), par exemple.

Lorsqu’il est question d’argent, la prévoyance est un atout.

Découvrez notre PER sans frais d'entrée

 

Contacter un conseiller Meilleurtaux Placement

Pension de réversion : foire aux questions

Quelles conditions pour bénéficier de la pension de réversion ?

Les conditions d’attribution de la pension de réversion dépendent du statut professionnel du défunt. Dans tous les cas, il faut avoir été marié avec l’assuré pour pouvoir en bénéficier.

Puis-je cumuler ma retraite et la pension de réversion ?

Oui, il est possible de cumuler une retraite personnelle avec une pension de réversion. Le montant total des revenus ne devra cependant pas dépasser les plafonds en vigueur.

Est-ce que tout le monde touche la pension de réversion ?

Non, certaines conditions doivent impérativement être respectées pour solliciter une pension de réversion : statut marital, âge du conjoint survivant supérieur à 55 ans, ressources annuelles inférieures au plafond réglementaire.