Selon une étude publiée par le ministère des Affaires sociales, la France compte plus de 17 millions de retraités depuis la fin de l’année 2021. Ils touchent en moyenne une pension de 1 531 euros bruts par mois2. Ce montant de pension est-il suffisant pour profiter de sa retraite ? En faisant la somme des différentes dépenses des retraités, c’est très loin d’être évident…

    Une retraite moyenne de 1 531 euros 

    1 531 euros bruts par mois : voilà ce que touchaient en moyenne les quelque 17 millions de retraités français comptabilisés fin 2021, selon l’étude « Les retraités et les retraites — Édition 2023 » publiée par le service statistique du ministère des Affaires sociales (Drees). Chaque année, près de 745 000 personnes3 liquident leur droit à la retraite et obtiennent une pension de base à laquelle s’ajoute la retraite complémentaire. La pension moyenne de droit direct, de 1 531 euros bruts mensuels, a baissé de 1,3 % par rapport à fin 2020 en euros constants.

    Cette baisse notable s'explique par :

    • Un contexte d’inflation généralisé en France en 2021 ;
    • Une augmentation des prix de la consommation de 2,8 % sur la même année ;
    • Une perte de pouvoir d’achat globale.

    Sur la période 2021, une légère progression des pensions de 0,4 % a été constatée.

    Le montant moyen de la retraite en France est encore très inégal selon le sexe des retraités.
    Cet écart est « en baisse continue depuis 2004 », où il atteignait 50 %. L’écart est plus faible si l’on prend en compte les pensions de réversion (28 %)5.

    Le montant des pensions est variable selon les régimes. Le régime général d’assurance vieillesse est différent de celui des régimes spéciaux.

    Pour mémoire, le calcul de la pension est différent pour chaque régime.

    • CNAV (régime de base du secteur privé) et MSA (régime de base du secteur agricole) : 50 % du salaire moyen sur les 25 meilleures années.
    • AGIRC-ARRCO (complémentaire retraite du secteur privé) : nombre de points acquis x valeur du point.
    • Régimes spéciaux (quelques exemples) :
      • CANSSM (employés des mines) : nombre de trimestres validés dans le régime x valeur du trimestre à la date d’effet de la retraite x un coefficient de majoration variable suivant l’année de liquidation.
      • CNIEG (industries électriques et gazières) : Salaire détenu depuis au moins 6 mois x 75 % x (durée validée IEG/durée requise) x coefficient de décote ou de surcote.
      • ENIM (Marine) : nombre d’annuités x 2 % x Salaires forfaitaires de la catégorie.
    Découvrez nos PER

    L’âge moyen de départ à la retraite

    En 2021, selon la Sécurité sociale, l’âge de départ à la retraite moyen est de 62,6 ans contre 60,5 ans l’année précédente (hors retraite anticipée).

    Une nouvelle réforme des retraites est entrée en vigueur le 14 avril 2023. Elle repousse l’âge légal du départ à la retraite à 64 ans (au lieu de 62 ans, précédemment).

    L’âge de départ à la retraite dépend de différents facteurs tels que l’année de naissance et le nombre de trimestres validés.

    Pour certains, même en ayant atteint l’âge légal de la retraite de 62 ans, ils n’ont pas le nombre de trimestres requis et ne peuvent prétendre au taux plein. Dans cette situation :

    • soit ils partent à la retraite, mais le montant de la pension est décoté ;
    • soit ils continuent leur activité pour avoir d'une indemnité de départ à la retraite plus élevée.

    C'est limite pour les retraités... même propriétaires de leur logement

    Selon une étude de l’Institut de recherches économiques et sociales (IRES) En 2022, il faut 1 634 euros par mois, à une personne seule retraitée, pour « vivre décemment ». Le montant était de 1 424 euros par mois en 2014. Les études prennent comme hypothèse de base que le retraité est détenteur de sa résidence principale.

    « Vivre décemment » signifie disposer chaque mois d’une somme d’argent suffisante pour vivre. Cette somme combine à la fois un « revenu minimum » permettant de faire face aux nécessités de la vie quotidienne (se loger, se nourrir, pouvoir accéder à la santé…) et ce qu’il faut pour participer à la vie sociale (partir en vacances, avoir une voiture, s’accorder quelques loisirs, inviter des amis, offrir des cadeaux…).

    Les plus grosses dépenses sont l’alimentation, le transport et la santé. Le logement vient lui en quatrième position, alors que les simulations ont été faites avec des retraités propriétaires de leur résidence principale. Donc sans loyer à payer…

    Avec un loyer à payer, le budget logement peut doubler, voire tripler. Avec 1 531 euros par mois de pension, le retraité « moyen » a un budget très serré pour « vivre décemment ».

    Pour éviter une chute de votre niveau de vie à la retraite, épargnez dès maintenant grâce au  PERIN  pour vous construire un complément de revenus.

    Découvrez notre gamme de PER

    Le niveau de vie des retraités

    Selon la Drees, malgré des pensions de retraite qui ne semblent pas être à la hauteur des attentes, il apparaît que le niveau de vie des retraités est légèrement plus élevé que celui de l’ensemble de la population.

    Le niveau de vie moyen des retraités atteint 1 850 € en 2018 contre 1 730 € pour l’ensemble de la population8. Le niveau de vie correspond au revenu disponible divisé par le nombre d’unités de consommation (UC) le composant. Les UC sont déterminées par les personnes appartenant au foyer. Les retraités n’ayant plus d’enfants à charge, cela augmente mécaniquement le niveau de vie, même avec des pensions de retraite pas très élevées.

    Toujours en 2018, 12 % des retraités avaient un niveau de vie inférieur à 960 € par mois, 22 % avaient un niveau de vie supérieur à 2 200 € par mois, 23 % au-delà de 3 680 €.

    Les retraités ont environ deux fois moins de chance d’être pauvres comparé à l’ensemble de la population.

    Les Français ont conscience du problème des retraites...

    Selon le baromètre de février 2022 « Les Français, l’épargne et la retraite » :

    • 76 % des Français se déclarent inquiets par rapport à leur retraite.
    • 81 % craignent de ne pas avoir assez d’argent pour vivre,
    • 25 % seulement des personnes non retraitées pensent qu’elles auront les revenus nécessaires pour vivre correctement.

    70 % des moins de 35 ans n’ont aucune idée du montant qu’ils percevront. Le chiffre est en hausse par rapport à l’année 2021. Le calcul de la retraite est complexe. La réforme des retraites et les vastes débats autour n’ont pas réussi à rendre le sujet plus clair pour les Français.

    Cela s’explique en partie par une autre raison. Le montant moyen de la retraite en France n’est qu’une indication. Chaque cas est spécifique entre l’année de naissance, le nombre de trimestres cotisés, les revenus, l’âge légal de départ à la retraite, etc.

    ... mais n'épargnent pas assez pour leur retraite

    Le pire c'est surtout que, bien que les Français aient conscience du problème qui se posera à leur retraite, selon une étude IFOP publiée en février 2022, 71 % des Français ne s’intéressent pas à l’actualité sur l’épargne et les produits financiers, même si 45 % d’entre eux portent un intérêt à l’épargne, notamment pour la retraite.

    Il ressort de cette étude que l’inquiétude face à l’avenir n’incite pas nécessairement à épargner. En effet, 37 % des personnes interrogées préfèrent dépenser pour profiter du moment présent, ne sachant pas de quoi sera fait l’avenir.

    Pour préparer l’avenir, les Français se tournent majoritairement vers des placements qui rapportent peu, mais qui sont peu risqués. Ils préfèrent la liquidité à la rentabilité, c’est pourquoi les placements privilégiés sont l’assurance-vie et les livrets traditionnels (livret A, LDDS, etc.). Quand 31 % des personnes interrogées jugent que l’assurance-vie est le meilleur produit d’épargne, seuls 9 % pensent que c’est le cas du PER (plan épargne retraite). Pourtant, au regard du montant moyen de la retraite en France et des besoins des Français, cette épargne débloquée sous forme de capital ou de rente viagère à la retraite pourrait être un véritable plus.

    Autre point important : lorsque l’on demande aux Français pourquoi ils détiennent un produit d’épargne, seuls 22 % répondent que cela correspond à un besoin de préparer la retraite.

    Pour les Français interrogés qui ne détiennent pas de produit d’épargne retraite, les raisons sont les suivantes :

    • Ils n’ont pas les moyens d’épargner : 34 % ;
    • Ils préfèrent des produits d’épargne qu’ils peuvent débloquer plus facilement : 23 % ;
    • Ils préfèrent des produits d’épargne moins risqués qui rapportent moins : 13 % ;
    • Ils préfèrent dépenser leur argent plutôt que de préparer leur retraite : 7 % ;
    • Ils préfèrent des produits d’épargne qui rapportent plus avec un risque plus élevé : 4 % ;
    • Ils ne connaissent pas assez l’épargne retraite : 20 %.

    En clair, les Français ont conscience du fait que, malgré leurs cotisations, leur pension de retraite sera faible ou, a minima, pas au niveau de leurs besoins. Pourtant, malgré des droits à la retraite jugés trop faibles, ils envisagent de partir à la retraite avec un montant annuel moyen de 1 531 € qui ne comblera pas leurs dépenses.

    On le dit et on le répète, pour ne pas subir une chute importante du niveau de vie lors du départ à la retraite, il n'y a pas 36 solutions : il faudra soit travailler le plus tard possible pour éviter une décote sur la pension, soit épargner dès maintenant pour se construire un complément de revenus notamment en souscrivant un Plan Épargne Retraite.

    meilleur plan epargne retraite per

    Retraite moyenne et retraite médiane en France

    Il existe une différence entre :

    • la retraite moyenne : elle se calcule en additionnant les montants perçus par tous les retraités divisés par le nombre de personnes touchant une pension retraite. Selon la DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques), la pension moyenne brute est de 1 531 € par mois. Cela représente environ 1 420 € net.
    • la retraite médiane : elle correspond au montant situé exactement entre les revenus des 50 % des retraités les plus fortunés et les revenus des 50 % des retraités les plus pauvres. Pour 2019, la DREES estime ce chiffre à 1 900 € brut par mois.

    Des écarts entre les retraites moyennes des hommes et des femmes

    En 2022, il est possible de noter un écart significatif entre les pensions de retraite des hommes et des femmes.

    Selon l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques), la pension des femmes retraitées est inférieure de 40 % à celle des hommes. L’écart s’affaiblit lorsque la pension de réversion est prise en compte. Il est alors de 29,8 %.

    Il existe un écart plus faible entre les pensions des hommes et des femmes ayant le statut de fonctionnaire (14 %). Dans le secteur privé, l’écart est de 55 %.

    Le journal Le Monde estime, en juin 2021, la pension de retraite moyenne à :

    • 1 145 € pour les femmes ;
    • 1 924 € pour les hommes.
    Découvrez nos PER

     

    Contacter un conseiller meilleurtaux Placement

    Questions fréquentes sur la retraite moyenne en France

    Quel est le revenu moyen des retraités en France ?

    Le revenu annuel moyen d’une retraite de base est de 1 509 €. Ce montant dépend des revenus et des trimestres cotisés, tout le monde ne bénéficie pas de la retraite à taux plein. Les pensions de retraite sont différentes selon le sexe des retraités.

    Quelle retraite avec un salaire de 2 000 euros ?

    Pour une retraite à taux plein, les droits à la retraite se situeront autour de 1 300 €. Il faut ajouter à cela les régimes complémentaires qui augmentent le montant perçu.

    Combien de retraités gagnent plus de 2 000 euros par mois ?

    Seul un Français sur quatre environ touche une pension de retraite de base supérieure à 2 000 € par mois.

    Logo redacteur

    Écrit par
    La rédaction Meilleurtaux Placement