mardi01mars

Selon une étude publiée par le ministère des affaires sociales, la France compte plus de 16,7 millions de retraités qui touchent en moyenne une pension de 1 503 euros bruts par mois. 1 503 euros de pension par mois, est-ce suffisant pour profiter de sa retraite ? Quand on superpose les différentes dépenses des retraités, on voit que c'est très loin d'être évident...

    Une retraite moyenne de 1 503 euros en moyenne

    1 503 euros bruts par mois : Voilà ce que touchaient en moyenne les quelque 16,7 millions de retraités français comptabilisés fin 2019, selon une étude publiée la semaine dernière par le service statistique du ministère des Affaires sociales (Drees). Chaque année, près de 300 000 personnes liquident leur droit à la retraite et obtiennent une pension. La pension moyenne de droit direct, de 1 503 euros bruts mensuels, a diminué de 1,1% par rapport à fin 2018 en euros constants, du fait notamment d’une revalorisation des pensions inférieure à l’inflation. En comptant la majoration de pension pour enfant, elle s'élevait à 1 924 euros par mois pour les hommes contre 1 145 euros pour les femmes. Cet écart est "en baisse continue depuis 2004", où il atteignait 50 %. L'écart est plus faible si l'on prend en compte les pensions de réversion (28 %).

    J'épargne pour ma retraite

    C'est limite pour les retraités...même propriétaires de leur logement

    1150 euros nets par mois : Selon une étude de l'Observatoire national de la pauvreté et de l'exclusion sociale (INPES) de 2015, il fallait 1150 euros par mois, à une personne seule retraitée, pour " vivre décemment ". A noter que cette étude prend comme hypothèse de base que le retraité est détenteur de sa résidence principale. Qu'entend l'observatoire par "vivre décemment " ? Cette somme combine à la fois un "revenu minium" permettant de faire face aux nécessités de la vie quotidienne (se loger, se nourrir, pouvoir accéder à la santé...) et ce qu'il faut pour participer à la vie sociale (partir en vacances, avoir une voiture, s'accorder quelques loisirs, inviter des amis, offrir des cadeaux...). D'après l'étude, il faudrait alors 1768 euros par mois à un couple retraité, propriétaire de son logement, pour vivre décemment. Pour une personne seule, propriétaire de son logement, c'est 1150 euros qu'il faudrait par mois.

    Retraités propriétairesRetraités propriétaires

    Les plus grosses dépenses sont l'alimentation, le transport et la santé. Le logement vient lui en quatrième position, mais alors même que les simulations ont été faites avec des retraités propriétaires de leur résidence principale. Donc sans loyer à payer... Avec un loyer à payer, le budget logement peut doubler voire tripler. On voit bien qu'avec 1 503 euros par mois de pension, le retraité " moyen " a un budget très serré pour " vivre décemment ".

    Pour éviter une chute de votre niveau de vie à la retraite, épargnez dès maintenant grâce au PERIN pour vous construire un complément de revenus.

    Notre gamme de PER

    Les Français ont conscience du problème des retraites...

    Les Français sont conscients qu'ils n'auront pas suffisamment d'argent pour bien vivre à la retraite. Selon une étude réalisée en février 2017 par l'Ifop et le centre d'études et de connaissances sur l'opinion publique, 71 % des Français estiment que leur niveau de leur niveau de pension de retraite sera insuffisant pour vivre correctement. Et les non-retraités (et donc les futurs-retraités) sont encore plus pessimistes que les retraités à ce sujet. Ils sont 79 % parmi les non-retraités à estimer que leur pension de retraite sera insuffisante. Si, sans surprise, les " petits " revenus sont plus nombreux à s'inquiéter, même parmi les plus fortunés (avec un patrimoine financier de 50.000 euros et plus et un niveau de revenus de 4.000 euros et plus) seuls 12 % estiment que leur niveau de retraite sera " tout à fait satisfaisant ".

    ... mais n'épargnent pas assez pour leur retraite

    Le pire c'est surtout que bien que les Français ont conscience du problème qui se posera à leur retraite, près de la moitié (46 %) ne met aucun sou de côté dans un produit d'épargne pour améliorer leur retraite, selon l'étude menée par l'Ifop et le centre d'études et de connaissances sur l'opinion publique. Et la tendance est en plus en hausse puisqu'ils étaient 45 % en avril 2016 et 43 % en avril 2015. Parmi les 54 % de Français qui placent leur argent en vue de la retraite, à peu près 60 % le font " quand c'est possible " seulement et les 40 % restant " très régulièrement " ou " assez régulièrement ". Enfin, parmi les personnes n'étant pas à la retraite, seulement 41 % des sondés seraient prêts à travailler à plein temps jusqu'à 65 ans. En revanche, et c'est déjà cela, 62 % des Français pas encore à la retraite disent être prêts à " travailler jusqu'à 65 ans mais à temps partiel les trois dernières années ". Enfin, dernier enseignement très intéressant de l'étude, les Français les plus pauvres sont les moins enclins à travailler plus longtemps. 43 % des Français pas encore à la retraite gagnant moins de 1.200 euros de revenus mensuels par foyer se disent prêts à travailler à plein temps jusqu'à 65 ans. Ils sont la moitié parmi ceux gagnant 4.000 euros et plus de revenus mensuels par foyer. L'explication est assez simple : Les emplois les mieux rémunérés sont aussi les plus valorisants et les moins fatigants. Et il est donc plus facile d'accepter de travailler jusqu'à 65 ans lorsqu'on a un emploi bien rémunéré, valorisant, et pas trop fatigant...

    On le dit et on le répète, pour ne pas subir une chute importante du niveau de vie lors du départ à la retraite, il n'y a pas 36 solutions : Il faudra soit travailler le plus tard possible pour éviter une décote sur la pension, soit épargner dès maintenant pour se construire un complément de revenus notamment en souscrivant un Plan Épargne Retraite. Mais sans doute cumuler les deux...

    J'épargne pour ma retraite

    Communication non contractuelle à caractère publicitaire. 

    Etre rappelé par un conseiller
    Nous envoyer un message
    Parlons Placement
    Nos placements
    PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
    Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
    SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
    DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt