mercredi15avril
Agent immobilier assis au bureau près de la fenêtre et passant les clés de son client au bureau

Les chiffres de l’an dernier confirment une fois de plus l’intérêt porté par les épargnants français aux investissements dans l’immobilier. En effet, la collecte dans le secteur a atteint des niveaux record, sur les deux semestres écoulés. Comment expliquer le succès de ces produits sachant que les particuliers éprouvent une certaine crainte par rapport aux placements à risque ?

En 2019, les SCPI (sociétés civiles de placement immobilier) ont réussi à collecter 8,6 milliards d’euros. La rémunération moyenne de ces investissements s’est par ailleurs chiffrée à 4,4 % sur cette période. De ce fait, les Français sont désormais de plus en plus nombreux à choisir ce produit pour alimenter leur épargne.

Toutefois, ce volume reste encore négligeable par rapport au cash réparti entre les différents supports de placement disponibles sur le marché.

En effet, d’après la Banque de France, 140 milliards d’euros ont été épargnés par les ménages français l’an dernier. Cet argent a surtout été orienté vers des investissements avec des risques nuls, ou du moins faibles.

Un produit gagnant en notoriété sur le marché

Dans une étude récente, les analystes du groupe Atland Voisin ont révélé que les SCPI sont désormais connues par plus d’une personne sur deux dans l’Hexagone. Par ailleurs, un Français sur cinq peut fournir plus de précisions sur cette forme d’investissement.

Cette dernière devient ainsi le second support d’investissement immobilier le plus connu dans le pays, après le dispositif Pinel (identifié par 24 % des sondés).

Concernant les modalités d’investissement, 72 % des répondants ont compris que le placement en SCPI est possible dès 1 000 euros. 57 % d’entre eux savaient également que les parts pouvaient être acquises à crédit, à l’instar des autres formes d’achats dans le secteur. Dans ce cas, les taux d’intérêt sont généralement avantageux pour l’épargnant.

Le marché des SCPI est resté confidentiel durant des années, car ces produits d’épargne ont longtemps été méconnus du grand public. Ainsi, plus d’une personne sur trois envisage d’opter pour cet investissement après avoir obtenu plus d’informations sur son fonctionnement et ses particularités.

Comme l’a expliqué à Forbes le président d’Atland Voisin, Jean-Christophe Antoine :

Le succès rencontré par les SCPI tient d’une part aux rendements affichés très attractifs par rapport à d’autres produits d’investissement, mais également à la stabilité de ces hauts niveaux de performances depuis de nombreuses années.

Jean-Christophe Antoine

De nombreux associés potentiels chez les jeunes

Selon l’enquête menée récemment par l’équipe du groupe Atland Voisin, les sociétés civiles de placement immobilier sont surtout connues des 65 ans et plus en France. Ils sont notamment 66 % à identifier immédiatement ce support d’épargne.

En dépit des apparences, les plus jeunes s’intéressent aussi à ce produit. La formule est même familière pour 45 % des 25 à 34 ans et 36 % des 18 à 24 ans. De plus, cette population est la plus réactive aux explications fournies concernant ce type d’investissement. Dès qu’ils ont compris son fonctionnement, de nombreux jeunes envisagent sérieusement d’opter pour ce produit d’épargne. L’idée d’acquérir des portefeuilles dans le domaine est en effet partagée par 35 % des 25 à 34 ans et 41 % des 18 à 24 ans.

Plus globalement, l’étude considérée permet d’observer l’intérêt grandissant des Français pour les SCPI. En effet, parmi les personnes capables d’identifier cette formule, environ quatre sur dix affirment détenir une part ou souhaitent en acquérir une auprès des professionnels spécialisés. Ainsi, il s’agit désormais du placement préféré des épargnants dans le domaine de l’immobilier dans l’Hexagone.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos