mardi17janvier
Couple sérieux aux cheveux gris calculant des factures, vérifiant les finances ensemble à la maison, famille âgée retraitée lisant des documents, papier d'assurance, inquiet à propos d'un prêt, d'une faillite ou d'un problème d'argent.

C’est officiel. Bruno Le Maire le ministre de l'Economie, a validé ce vendredi midi la proposition de la Banque de France de relever le taux du Livret A de 2 à 3% au 1er février. Concernant le Livret d'épargne populaire, son taux va passer de 4,6% à 6,1%.

De 2% à 3% de rémunération pour le Livret A, dès le 1er février prochain. C’est la bonne nouvelle annoncée par le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, ce vendredi midi au journal télévisé du 13 heures sur France 2. Un niveau jamais vu depuis 2009. Pour rappel, il y a tout juste un an, le Livret A affichait encore un taux d’intérêt de 0,50%.

En ce qui concerne son proche cousin le Livret de développement durable et solidaire (LDDS), il se voit gratifier du même taux de 3%. Les heureux détenteurs d’un Livret d'épargne populaire (LEP) vont quant à eux profiter d’un taux de 6,1%, contre 4,6% précédemment. Si ces annonces vont apporter une bouffée d’oxygène aux épargnants, elles restent toutefois inférieures aux estimations précédemment données.

Découvrez notre assurance-vie sans frais d'entrée

Une formule de calcul qui n’a pas été suivie

Pas de coup de pouce comme espéré, bien au contraire. Le taux du Livret A aurait dû théoriquement atteindre au moins 3,3% au vu de l’inflation, voire plus en bénéficiant d’un bonus du gouvernement. En effet, pour calculer le nouveau taux du Livret A, l'institution monétaire suit d’ordinaire une formule qui se base d’une part sur l’évolution semestrielle de l'indice des prix à la consommation (hors prix du tabac) et d'autre part sur les taux interbancaires auxquels les banques s'échangent de l'argent à court terme. Dans un communiqué, François Villeroy de Galhau, le gouvernement de la Banque de France a justifié de "circonstances exceptionnelles" pour expliquer ce niveau légèrement inférieur aux attentes.

Résultat, le taux du Livret A peine compenser l’inflation (5,2% en moyenne en 2022 selon l’Insee. En revanche, le livret d'épargne populaire (LEP) pourrait faire des heureux. Ce super livret, réservé aux ménages modestes, voit ainsi son taux bondir en moins d’un an. En janvier 2022, il était fixé à 1%. Il a ensuite grimpé successivement à 2,2% au 1er février 2022 et de nouveau au 1er août à 4,6%. Il atteindra finalement 6,1% dès le 1er février prochain. Comme tient à le rappeler Bruno Le Maire sur France 2 : « Nous serons le seul pays en Europe qui proposera à ses compatriotes un livret d'épargne garanti à un taux supérieur à l'inflation ».

Selon une récente note de l’Insee, l'inflation pourrait s'établir à 7% en début d'année 2023. Dans ce contexte, une nouvelle hausse des taux du Livret A, du LDDS et du LEP n’est pas à exclure au 1er août.

Découvrez notre assurance-vie sans frais d'entrée

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Plan épargne entreprise : le déblocage anticipé exceptionnel 2022 a-t-il séduit ?
    27/01/2023
  • Image actualite 2
    LEP et Livret Jeune : deux alternatives au Livret A pour les moins de 26 ans à ne pas négliger
    26/01/2023
  • Image actualite 3
    Épargne : vérifiez si vous êtes éligible à ce super livret à 6,1%
    23/01/2023
  • Image actualite 4
    Livret A : ce réflexe pour optimiser vos revenus
    20/01/2023

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt