Une femme âgée en chemise bleue est assise dans le salon et examine des documents.

    Si vous partez en vacances cet été, et que vous avez vidé votre compte courant, vous allez devoir vous tourner vers vos produits d’épargne. Mais attention de bien les choisir, et de ne pas casser vos placements les plus rémunérateurs.

    Alors que le coup d’envoi de l’été a été donné, l’heure est, pour certains, aux préparatifs des vacances. Pour les financer, vous allez naturellement piocher de l’argent sur votre compte courant. Problème : il ne s’agit pas d’un puit sans fond.

    Favoriser des retraits sur ses livrets d’épargne

    Si votre réserve est épuisée, tournez-vous en priorité vers vos livrets d'épargne, si vous en possédez. Car à l’image du Livret A et du Livret de développement durable et solidaire (LDDS), ces placements sont, depuis le 1er février et jusqu’au 1er août, rémunérés à un taux d’intérêt annuel de 3%. Soit un niveau inférieur à celui de l’inflation, qui stagne autour des 5%. Seule exception : le livret d'épargne populaire (LEP), dont le taux est fixé à 6,1%.

    L’autre avantage de prioriser vos livrets d’épargne pour vos retraits, c’est que l’argent est disponible immédiatement. Une solution idéale pour des dépenses imprévues.

    Enfin, retirer de l’argent sur votre livret ne vous condamne pas à le clôturer. A condition, toutefois, de conserver un montant minimum dessus : “10 euros sur un Livret A, voire 1,50 euro à La Banque Postale”, précise le site d’information MoneyVox. Le cas échéant, en cas de rentrées d’argent, vous pouvez donc l’approvisionner à nouveau. Ce qui n’est pas le cas de votre Plan d'épargne logement (PEL), qui est plus contraignant, et donc peu recommandé pour financer vos vacances.

    Découvrez notre assurance-vie sans frais d'entrée

    Attention à ne pas toucher au PEL...

    En effet, tout retrait de votre PEL implique de le casser, et donc de faire une croix sur de futurs intérêts. Un choix à ne pas faire à la légère, car même si depuis le début de l’année, les nouveaux PEL n'offrent qu'un rendement de 2% brut, il s’agit d’un taux garanti. Et si vous l’avez ouvert il y a déjà une dizaine d’années ou plus, vous profitez alors d’un taux garanti encore plus élevé, et surtout, garanti... à vie !

    Les fonds en euros de l’assurance vie et l’épargne salariale, pourquoi pas

    Contrairement au PEL en revanche, l’argent que vous disposez sur une assurance vie n’est pas bloqué. Ce qui, après vos livrets d’épargne, en fait une option intéressante pour un retrait ponctuel d’argent, notamment si vous privilégiez un retrait sur le fonds en euros.

    Dans le cas d’une assurance vie ouverte récemment, “un rachat partiel entraîne uniquement l'imposition de la part des intérêts compris dans ce retrait”, souligne MoneyVox. “En revanche, si vous retirez de l'argent sur un contrat détenu depuis plus de 8 ans, vous profitez de l'abattement : exonération d'impôt sur le revenu tant que la part de gains dans votre retrait ne dépasse pas 4 600 euros (9 200 euros pour un couple) !”

    En ne clôturant pas votre contrat, vous conservez donc la maturité fiscale de votre assurance vie. En revanche, prenez les devants. Car le retrait d’argent sur une assurance vie n’est pas immédiatement disponible. Au mieux, il faut généralement compter une semaine de délai.

    Vous ne possédez pas d’assurance vie ? Si vous êtes salarié, peut-être détenez-vous un Plan d'épargne entreprise (PEE). L’argent n’y est bloqué “que” pendant cinq années à compter de la souscription de ce plan. Voire moins, si au cours des 6 derniers mois, vous pouvez prouver, notamment, que vous avez besoin de débloquer l’argent de manière anticipée pour cause de mariage, divorce, naissance ou adoption d’un troisième enfant, acquisition d’une résidence principale, etc.

    L'investissement boursier, à oublier

    N'envisagez pas, en revanche, de piocher de l’argent dans votre Plan d'épargne en actions (PEA) pour financer vos vacances, ni sur un compte-titres. “L'investissement boursier se fait à long terme”, rappelle MoneyVox. Oubliez également les produits d'épargne-retraite comme le PER. Les cas de déblocage anticipé sont très limités avant la fin de la vie active.

    Découvrez notre assurance-vie sans frais d'entrée
    Logo redacteur

    Écrit par
    La rédaction Meilleurtaux Placement

    Ça peut vous intéresser

    Archives