vendredi04novembre

La résidence principale est non seulement le logement qu'occupent habituellement une ou plusieurs personnes, mais également celui où se situe le centre des intérêts professionnels et matériels.Pour l'Administration fiscale, c'est le domicile que l'on occupe au moins huit mois par an.

    A cet effet, on peut vivre dans une résidence principale en tant que locataire ou propriétaire.

    Il y a plusieurs cas de figures de résidence principale :

    - Pour un étudiant, c'est le logement qu'il occupe pendant l'année académique (études). Si par exemple il loue un appartement, celui-ci correspond à sa résidence principale même s'il passe les week-ends et les vacances au domicile parental.
    - Le logement de fonction est également considéré comme résidence principale. Dans le cas d'une famille, si elle réside par exemple dans une autre habitation et que l'un des conjoints est titulaire du logement de fonction, celui-ci est considéré comme résidence principale.
    - Si l'un des conjoints exerce une profession qui l'oblige à de fréquents déplacements (VRP, routiers, par exemple), la résidence principale est le logement où sa famille réside en permanence. De même lorsque l'un des conjoints loue un appartement dans la ville du lieu de travail éloigné de son domicile, l'habitation principale est constituée du logement où résident effectivement et en permanence l'autre conjoint et ses enfants.

    Ces différents cas de figures ne donnent pas droit à une pluralité d'habitations principales car chaque personne à une et une seule résidence principale. A ce titre, elle doit s'acquitter de l'impôt foncier.

    De manière générale, devenir propriétaire de sa résidence principale est l'un des premiers investissements qu'on réalise lorsque les conditions sont favorables. Il correspond à un besoin de sécurité. De plus, c'est la création d'un patrimoine qui procure plusieurs avantages :

    -Possibilité de la mettre en gage ou hypothèque pour l'obtention d'un crédit ;
    -sécurisation familiale ;
    -pas de loyer à payer ;
    -abattement de 30 % dans le calcul des l'ISF ;
    -exonération fiscale : exonération totale d'impôt sur la plus-value à condition que le logement constitue la résidence effective et habituelle du propriétaire au jour de la vente ; cela concerne aussi les annexes qui s'y rattachent comme les garages à condition qu'ils soient vendus en même temps que le logement quelque soit la durée de détention du bien ;
    -Prêt à taux zéro pour les primo ascendant etc.

    En somme, la résidence principale reste l'un des meilleurs investissements surtout lorsque l'acquisition a été faite dans de bonnes conditions.
    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos