lundi01août
Symbole de la maison assis sur un graphique à barres.

Le ralentissement des placements sur les fonds immobiliers en 2021 aura été éphémère. Sans doute en lien avec la guerre en Ukraine et la dégradation des perspectives économiques mondiale, la pierre-papier renoue avec son niveau de collecte d’avant-crise. Ce rebond confirme une nouvelle fois son statut de valeur refuge.

Quand l’économie patine, les épargnants ont le réflexe de sécuriser leur argent sur un placement sûr, rémunérateur et associé à un faible risque de perte en capital. Plusieurs valeurs attirent alors leur attention, dont les matières premières telles que l’or, le Livret A, les autres super livrets réglementés, l’assurance-vie en euros… et l’immobilier.

Seulement, le Livret A souffre depuis toujours d’un déficit de rendement et d’un plafond d’investissement peu attractif, tandis que l’or se fait rare sur les marchés. Les Français se tournent dès lors vers l’assurance-vie et les fonds immobiliers, deux produits d’épargne et d’investissement qui semblent à l’épreuve du temps et des crises économiques.

Un premier semestre prometteur pour la pierre-papier

Selon les chiffres de l’Aspim, la capitalisation des SCPI, toutes catégories confondues, s’élève à 84,1 milliards d’euros au 30 juin, soit une augmentation de 3 % en un trimestre. On retrouve cette tendance haussière dans presque tous les autres fonds immobiliers, dont les sociétés civiles. L’actif net en immobilier de ces dernières atteint 21,6 milliards d’euros, soit 8 % de plus en trois mois. Les OPCI grand public, eux, se targuent d’une capitalisation de 20,7 milliards d’euros fin juin. Ces résultats impressionnants viennent en grande partie d’un second trimestre record sur presque tous les plans.

Important La collecte nette des OPCI grand public entre janvier et juin bondit à 474 millions d’euros,

Soit trois fois plus que durant la même période en 2021 et plus du double de la collecte sur toute l’année écoulée. Les sociétés civiles en unités de compte immobilières suivent la même tendance. Elles ont attiré 2,5 milliards d’euros de capitaux durant le premier semestre, en hausse de 67 % en un an. Dans ce total, 1,4 milliard d’euros ont été engrangés durant le second trimestre.

La pierre-papier retrouve sa bonne santé

Les sociétés civiles de placement immobilier ne sont pas en reste. Au second trimestre,

Important Le solde des dépôts et des retraits des sociétés civiles de placement immobilier s’élève à 2,6 milliards d’euros.

Il s’agit d’un nouveau record trimestriel pour ce support. Sur les six premiers mois, la collecte nette de la pierre-papier culmine à 5,2 milliards d’euros. Ce chiffre fait apparaître un bond de 44 % par rapport au premier semestre 2021 et une différence positive de 39 % par rapport au dernier semestre 2021.

Les fonds constitués d’actifs de bureaux absorbent une grande partie des souscriptions : ces valeurs ont obtenu 45 % de la collecte nette. Les fonds « diversifiés » arrivent en seconde position, avec 27 % de la collecte. Les actifs autour de la santé et de l’éducation complètent le trio de tête, avec 15 % des dépôts. L’Aspim note une belle progression des fonds à dominance logistique (6 %). Les supports axés sur les commerces et les immeubles résidentiels ont recueilli respectivement 5 % et 3 % de l’argent investi par les épargnants dans la pierre-papier.

Découvrez notre sélection de SCPI

A découvrir également

  • Les promesses du coliving enchantent l’immobilier français
    12/08/2022
  • Immobilier : acheter sa résidence principale ou louer et investir en SCPI ?
    8/08/2022
  • SCPI : vers une année 2022 record pour la pierre papier ?
    2/08/2022
  • Immobilier locatif : comment céder rapidement ses parts de SCPI
    26/07/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt