mercredi02février
Les agents immobiliers travaillent dans le bureau avec la paperasse et offrent un plan de maison pour que les clients achètent et achètent avec l’assurance.

Les Sociétés civiles de placements immobiliers ont décidé d’accroître la transparence et la qualité de l’information fournie aux investisseurs. Cette résolution adoptée par l’Aspim (Association française des sociétés de placements immobiliers) fin 2021 prévoit la mise en place de nouveaux indicateurs de performance depuis le 1er janvier 2022.

À cet effet, les investisseurs ont désormais droit à plus de transparence sur les rendements de leurs placements. D’ailleurs, les sociétés de gestion s’engagent à indiquer clairement et de manière harmonisée l’ensemble des frais supportés par les souscripteurs.

Le TRI, l’indicateur de référence sur la rentabilité moyenne d’un placement

En vue de rendre plus simple l’évaluation des rendements d’une SCPI, l’association a sélectionné 3 indicateurs de performance, dont le TRI (taux de rendement interne). Ce taux sert d’indicateur de référence sur la rentabilité moyenne d’un placement à long terme.

Par ailleurs, le TD (taux de distribution) se substitue au TDVM (taux de distribution sur valeur de marché), lequel correspondait au rapport entre les dividendes bruts versés aux investisseurs et le prix moyen d’acquisition d’une part.

Le TD, quant à lui, équivaut au rapport entre les dividendes bruts de fiscalité française et étrangère, et le prix de référence d’une part au début de l’année 2022.

Le rendement global immobilier d’un placement fait partie des indicateurs utilisés pour évaluer les performances des Sociétés civiles de placement immobilier et des Organismes de placement collectif immobilier.

Pour le calculer, il convient d’additionner le taux de distribution (TD) avec la variation de la valeur de réalisation de l’année en cours par rapport à l’année précédente.

ImportantAinsi, si le TD est de 5 %, et la valeur du prix de la part a enregistré une hausse de +2 %, le rendement global immobilier s’élève à 7 %. Ceci vise à faciliter le suivi de la revalorisation de leur patrimoine par les souscripteurs.

Plus de transparence sur les frais

En outre, l’Aspim recommande plus de transparence sur les frais perçus par les sociétés de gestion.

Ainsi, celles-ci s’engagent à indiquer clairement sur tout support commercial tous les frais supportés par le souscripteur.

Cette liste inclut les frais de souscription et frais de gestion, mais aussi les frais de cession et d’acquisition d’actifs, et les frais de cession de parts.

Les frais de suivi et de pilotage de la réalisation des travaux devraient également y figurer.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Les SCPI au défi des incertitudes géopolitiques et économiques
    4/10/2022
  • Image actualite 2
    Immobilier : quelles villes pour avoir du rendement ?
    3/10/2022
  • Image actualite 3
    SCPI : qu'est ce qu'une part fondateur ?
    28/09/2022
  • Image actualite 4
    Les gestionnaires de sociétés civiles de placement immobilier versent plus de dividendes au 1er semestre
    16/09/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt