mardi26juillet
Homme tenant une tirelire et une petite maison de jouets. Concepts de finance et d'épargne.

Le délai de cession de parts de SCPI peut prendre de quelques jours à quelques mois et dépend principalement du marché et du prix de vente. Voici comment éviter de voir ces délais rallongés.

La pierre-papier est un investissement conseillé si vous souhaitez vous constituer un capital pour préparer votre retraite, ou simplement si vous voulez transmettre un patrimoine. La société civile de placement immobilier (SCPI) présente un avantage indéniable : il est possible de revendre ses parts n’importe quand.

S’il n’y a pas de durée minimale d’investissement obligatoire, pour optimiser la rentabilité et amortir les frais d’entrée, la durée conseillée ou « horizon de placement », est en général de 5 à 8 ans. Mais, l’inconvénient majeur de ce placement est que la procédure de cession des parts n'est pas instantanée. Les modalités varient selon le type de SCPI (à capital fixe ou à capital variable) dans lequel vous avez investi.

SCPI à capital variable

Pour céder des parts de SCPI à capital variable, vous pouvez donner un ordre de retrait directement par courrier recommandé avec avis de réception, à n’importe quel moment à la société de gestion. Le gestionnaire enregistre alors votre demande et fixe le prix de retrait (non modifiable et connu à l’avance), autrement dit le prix de revente des parts. Pour que la vente de vos parts soit effective, il faut que la cession soit compensée par l'arrivée d'un nouvel associé.

Si les conditions de marché sont favorables et que la SCPI bénéficie d'une bonne image, il ne devrait pas y avoir de problème pour une vente rapide. Selon plusieurs personnes interrogées par MoneyVox, le délai est généralement compris entre 2 et 3 semaines.

En revanche, si la SCPI n'arrive pas à attirer de nouveaux associés, le délai peut se rallonger jusqu’à plusieurs mois. Pour s’éviter des délais supplémentaires, la société de gestion peut par ailleurs créer un fonds de remboursement.

SCPI à capital fixe

Les SCPI à capital fixe s'adressent plutôt aux investisseurs ayant de solides connaissances dans le domaine. À l’inverse des SCPI à capital variable, c'est le vendeur qui détermine librement le prix minimal auquel il accepte de céder ses parts. Puis, le gestionnaire enregistre les ordres reçus et les confronte entre eux selon des échéances variables (tous les jours ou chaque trimestre par exemple).

Pour maximiser ses chances de vendre ses parts rapidement, il est possible de consulter le carnet d'ordres disponible sur le site internet de chaque SCPI à capital fixe, et d’aligner son prix de vente sur les derniers prix d'exécution constatés.

Malgré tout, les délais peuvent varier. Si quelques semaines suffisent, cela dépend aussi des performances de votre SCPI de rendement. Si elles sont mauvaises, il sera logiquement difficile d'attirer des acheteurs, sauf en acceptant de baisser le prix de vente de vos parts.

Découvrez notre offre de SCPI

A découvrir également

  • Les promesses du coliving enchantent l’immobilier français
    12/08/2022
  • Immobilier : acheter sa résidence principale ou louer et investir en SCPI ?
    8/08/2022
  • SCPI : vers une année 2022 record pour la pierre papier ?
    2/08/2022
  • Les fonds immobiliers retrouvent des couleurs au premier semestre
    1/08/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt