lundi09janvier
opportunite scpi transitions europe

Avec une commission de souscription réduite, la SCPI Transitions Europe offre l’opportunité de commencer l’année avec un investissement maximisé grâce aux parts « sponsors ». En 2022, nombreux sont les placements qui n’ont pas été épargnés par l’inflation suivie de la hausse des taux des banques et, d’un contexte géopolitique qui n’a rien arrangé. Mais si on s’attarde sur les performances des SCPI, ce marché de la pierre papier s’est montré résilient. Assorti à une offre de lancement à frais réduits, investir sur cette SCPI européenne, qui offre des avantages en termes de diversification et de fiscalité, ne peut être que plus intéressant…

Arkéa Reim : créateur de solutions d’épargne immobilière innovantes

Arkéa Reim se positionne comme une société de gestion de fonds immobiliers acteur des transitions immobilières.

Actuellement, la gamme de solutions d’épargne proposée par Arkéa Reim s’étend à 3 produits avec :

  • La SCI Silver Avenir, crée en août 2020, qui permet le maintien à domicile des seniors ayant besoin de compléments de ressources pour financer leur retraite grâce au viager sans rente. Le rendement de la SCI Silver Avenir s’élevait à 7,90 % en 2020 et 8,80 % en 2021. A ce jour, l’actif net de la SCI s’élève à environ 680 millions €.
  • La SCI Territoires Avenir, crée en juin 2022, qui participe au dynamisme des territoires en investissant dans l’immobilier résilient et durable.
  • La SCPI Transitions Europe, crée en novembre 2022, qui vise à développer l’immobilier de demain.

La SCPI Transitions Europe vise à répondre aux nouveaux usages du marché immobilier (coworking, coliving, résidences seniors…). Pour ce faire, le gestionnaire a identifié 4 grandes transitions auxquelles doit faire face l’immobilier :

  • Économique : passer d’une société de détention vers une société d’usage, ce qui veut dire qu’il est nécessaire de concevoir de nouveaux modèles (de nouvelles formes de bureaux, de nouvelles formes de commerces, etc.). La SCPI devient un véhicule privilégiant l’acquisition d’actifs basés sur les nouveaux usages.
  • Technologique : avec les innovations numériques, médicales, notamment en investissant dans des actifs de santé et des résidences gérées.
  • Sociétale : avec le changement des modes de vie. Les bureaux deviennent des lieux d’échange et doivent donc être repensés comme tels en les réaménageant. L’essor du télétravail amplifie par exemple le besoin des salariés à se retrouver et à échanger lors des jours de présence en entreprise.
  • Environnementale : avec la lutte contre le réchauffement climatique qui nécessite la mise en place d’actions recommandées par des écologues selon l’écosystème dans lequel s’inscrit l’actif (récupération des eaux de pluie, installation de bornes de recharge…).
Je découvre la SCPI Transitions Europe

Une offre valable jusqu’au 31 janvier 2023

Pour le lancement de la SCPI, les frais de souscription sont réduits durant la période « sponsors ».

Cette offre de lancement permet de contourner le principal défaut des SCPI. Habituellement, les frais de souscription tournent autour de 10 %, ce qui peut freiner les investisseurs. C’est pourquoi il est d’autant plus intéressant de se pencher sur ce type de placement lors d’offres de lancement telles que celle-ci. D’une part, vous investissez avec des frais de souscription réduits (5,26 % contre 10 %). D’autre part, les SCPI ont prouvé leur résilience avec des rendements solides ces dernières années. Pour 2022, le rendement moyen devrait se situer autour de 4,5 %*. Concernant la SCPI Transitions Europe, elle cible un taux de distribution annuel non garanti de 5 % (brut de fiscalité étrangère).

Avec une commission de souscription réduite, le montant d’une part s’élève à 190 € (contre 200 €). Le montant minimum de souscription est de 950 €, soit 5 parts à 190 €.

Je découvre la SCPI Transitions Europe

Une SCPI engagée dans le développement durable

A l’image de la SCI Territoire Avenir, la SCPI Transitions Europe a obtenu le label ISR. Le label ISR ou « investissement socialement responsable » est un label qui donne une meilleure visibilité aux fonds d’investissement et immobiliers qui participent à une économie plus durable et plus respectueuse de l’environnement, sans pour autant abandonner toute rentabilité financière.

Le label ISR constitue donc un repère pour un investisseur qui veut d’une part contribuer à une économie durable mais aussi investir dans une société pérenne et rentable.

Les entreprises avec une notation ESG élevée (une notation sur laquelle se base le label ISR) sont d’ailleurs les plus à même de faire de meilleures performances puisque qu’elles travaillent sur les enjeux du développement durable, un défi perpétuel à relever pour les fonds d’investissement et immobiliers.

En ce qui concerne la SCPI Transitions Europe, elle a mis en place une grille d’analyse comportant 54 critères de notation pour répondre à trois objectifs :

  • Le maintien et le renforcement du potentiel écologique des sites,
  • La favorisation des mobilités alternatives à la voiture thermique,
  • Le développement de la résilience des actifs face au changement climatique (lutter contre les îlots de chaleur avec la plantation d’arbres notamment).

Une diversification géographique et sectorielle

Le portefeuille d’actifs est diversifié autant au niveau géographique qu’au niveau sectoriel, ce qui favorise la solidité financière de la SCPI.

La SCPI Transitions Europe investira très majoritairement dans des actifs d’immobilier d’entreprise (bureaux, santé, éducation, logistique, hébergement géré…).

La répartition géographique cible est la suivante :

  • 60 % des actifs du portefeuille seront situés aux Pays-Bas, en Allemagne ou en Espagne,
  • 20 % des actifs du portefeuille seront situés en France,
  • 20 % des actifs sont réservés à d’autres localisations (hors France) pour se garder une marge de manœuvre suffisante et profiter des opportunités qui se présentent.

Investir en Europe permet de bénéficier des caractéristiques propres à chaque marché immobilier du pays en question. En Allemagne, l’immobilier est globalement moins cher qu’en France et ce n’est pas pour autant plus risqué. Finalement, ne pas se focaliser sur un seul pays offre une plus large palette de possibilités pour la SCPI pour optimiser le rendement et mutualiser les risques.

Par ailleurs, les revenus étrangers subissent un traitement fiscal spécifique et bien plus favorable. Les revenus locatifs provenant de SCPI investissant à l’étranger subissent l’imposition du pays dans lequel le bien est situé. Puis, les conventions fiscales établies entre les états membres de l’UE permettent d’éviter une double imposition de ces revenus. De plus, vous échappez aux prélèvements sociaux de 17,2 % sur les revenus de source étrangère. Une fiscalité des SCPI attrayante qui explique l’engouement des particuliers pour les SCPI européennes.

Les détails de l’offre

  • Date limite de souscription : 31/01/2023.
  • Taux de distribution annuel cible non garanti : 5 % (brut de fiscalité étrangère).
  • Commission de souscription : 5,26 % (au lieu de 10 %).
  • Prix d'une part : 190 € (au lieu de 200 €).
  • Minimum de souscription : 5 parts, soit 950 €.
  • Jouissance des parts : 1er jour du 6e mois suivant l'enregistrement de la souscription et l'encaissement des fonds.
  • Les parts sponsors sont inaliénables 3 ans à compter de la souscription.
  • Durant la période « sponsors » il est seulement possible de souscrire en pleine propriété. Les parts « sponsors » ne permettent pas d’investir en démembrement ou à crédit.
  • Durée de détention minimale recommandée : 10 ans.

Il reste moins d’un mois pour bénéficier de cette offre qui est susceptible de s’interrompre à tout moment puisque l’enveloppe est limitée. Autrement dit, les premiers arrivés seront les premiers servis.

Je découvre la SCPI Transitions Europe

*Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Comme tout investissement, l'immobilier présente des risques :

- La baisse de la valeur du placement. Le capital investi n’est pas garanti. Sa valeur évolue dans le temps, en relation étroite avec l’état de la conjoncture de l'immobilier . Cette conjoncture suit des cycles successifs, avec des phases à la hausse et à la baisse.

- La diminution des revenus locatifs. Dans un contexte économique moins favorable, la baisse des revenus locatifs versés aux associés est due à la diminution du taux d’occupation financier et/ou à la baisse du montant global des loyers versés par les locataires. Cette baisse peut être toutefois atténuée par l’effet de la mutualisation des risques grâce à la diversification immobilière et locative du portefeuille.

- La liquidité. L'immobilier n’étant pas un produit coté, il présente une liquidité moindre comparée aux actifs financiers. Les conditions de cession (délais, prix) peuvent ainsi varier en fonction de l’évolution du marché de l’immobilier .

A découvrir également

  • Image actualite 1
    La révision mensuelle du taux d’usure va-t-elle débloquer l’investissement à crédit ?
    30/01/2023
  • Image actualite 2
    Les transactions réalisées par Perial AM dépassent le milliard d’euros en 2022
    20/01/2023
  • Image actualite 3
    Notre solution pour limiter les frais ET la fiscalité des SCPI
    18/01/2023
  • Image actualite 4
    Une offre de crédit pour un investissement immobilier à moins de 3 %, ça vous tente ?
    17/01/2023

Archives

  • Janvier
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt