Couple avec agent immobilier dans un nouvel appartement commercial regardant par les fenêtres.

    Le gendarme boursier a rendu publique sa cartographie des marchés et des risques pour cette année 2023. Parmi ses recommandations, l’autorité de régulation appelle les investisseurs à une vigilance renforcée pour les placements effectués dans les fonds immobiliers positionnés sur le patrimoine commercial.

    La contraction des volumes de transactions et du prix inquiète l’AMF

    ImportantLe marché de l’immobilier commercial enregistre une baisse des volumes de transactions, mais aussi des prix. Cela a une incidence sur la performance d’un placement SCPI ou OPCI. Le risque est de voir le prix des parts diminuer.

    Outre-Manche, le Financial Conduct Authority a déjà émis des avertissements à l’encontre de certaines entreprises de gestion à la suite d’un retrait massif de leurs investissements par les clients.

    Une trop forte exposition d’une société de gestion à l’immobilier commercial présente ainsi un risque de perte de valeur.

    Au moment d’investir, il est primordial d’analyser la diversité d’un portefeuille. Certaines SCPI et OPCI sont en effet fortement positionnées sur le secteur des biens commerciaux. D’ailleurs, le pourcentage de l’immobilier commercial a atteint 40 % en France, contre seulement 20 % il y a 10 ans.

    Découvrez notre classement des SCPI

    Les SCPI à capital variable plus exposées

    Les biens immobiliers commerciaux font face à la remontée des taux d’intérêt. Cela entraîne un besoin croissant de liquidité pour les nouveaux investissements.

    Parallèlement, le prix de l’immobilier commercial est en baisse. À Paris, ce recul est de -2 % pour le seul premier trimestre 2023. Cela affecte également la performance des placements. La stabilité des fonds est alors cruciale pour éviter les mouvements de panique.

    À la différence d’une SCPI à capital fixe, dont la revente des parts est contraignante, les sociétés civiles de placement immobilier au capital variable puisent en grande partie leurs rendements sur l’acquisition de nouveaux investisseurs. Ainsi, les capitaux sont disponibles tant que les clients ne les retirent pas.

    Malgré les plafonds d’encours qui garantissent un minimum de protection, un retrait massif risque d’aboutir à l’effondrement d’une structure. Le cas est déjà survenu aux États-Unis. Ainsi, Blackstone Real Estate et KKR ont été obligés de limiter les volumes de retrait pour éviter l’effondrement.

    A retenir
    • L’AMF met en garde contre un risque d’effondrement des fonds d’investissement exposés au secteur de l’immobilier commercial.
    • La baisse des prix conjuguée à la hausse du taux d’intérêt réduit les performances des placements.
    • Le risque majeur réside dans un retrait massif des actifs.
    Découvrez notre classement des SCPI
    Logo redacteur

    Écrit par
    La rédaction Meilleurtaux Placement

    Ça peut vous intéresser

    Archives