lundi24mars

L'intervention de l'État, sous toutes ses formes et dans toutes ces expressions, alliée à l'establishment français, pour favoriser la candidature de Bouygues Telecom dans le dossier SFR devient un scandale d'État. Les motivations sont incompréhensibles, les alliances contre nature et la France se ridiculise une fois de plus devant la communauté des investisseurs internationaux.

>

Insupportable

Je vous avoue que ce qu'il se passe sur ce dossier m'est devenu insupportable. Je laisse le soin aux analystes du secteur télécom de déterminer quelle est la meilleure offre en matière de prix, de synergie et d'emplois. Ce qu'ils ont d'ailleurs déjà tous largement fait en faveur de Numericable. Ce qui me paraît incroyable, c'est cette alliance entre le gouvernement et ceux qu'il aurait appelés quand il était dans l'opposition le mur de l'argent ou les grandes familles.

Le front nationaliste contre numericable

Tout me gêne dans ce front nationaliste. Montebourg dont les propos sur la candidature Numericable frôlent la xénophobie pour ne pas dire plus, les autorités réglementaires, si promptes à arroser de sanctions les sans grade qui laissent ce ministre de l'effondrement productif faire de la divulgation d'informations privilégiées en toute impunité, certains alliés du camp Bouygues qui disent agir au nom de la France et l'emploi et ont sûrement oublié qu'ils avaient soutenu le massacre d'Arcelor par Mittal dont on voit les conséquences aujourd'hui, l'État qui veut faire un chèque par la caisse des dépôts d'un milliard d'euros pour surpayer une acquisition non stratégique, les licenciés de Florange ou de la Redoute apprécieront

La seule issue

Il n'y a pas que des grands groupes établis et le gouvernement face à Numericable. Je fais allusion à Xavier Niel. Xavier Niel est la référence de la réussite entrepreneuriale française des dix dernières années. J'ai hâte de le voir rejoindre son camp. Celui des vrais entrepreneurs. Et si Numéricable gagne, Free gagnera aussi car il pourra racheter Bouygues Telecom et on aura deux vrais entrepreneurs dans le secteur des télécoms. Il est temps que cette affaire se conclut avant qu'elle ne devienne un vrai scandale d'état. Voir l'édito en vidéo

Élections municipales

Grande victoire du Front National. No comment. J'espère au moins que ceux qui, à gauche, comme à droite, sont responsables de cette situation auront mal dormi cette nuit.

Des longs débats sur la fed

Janet Yellen a relancé avec ses déclarations de la semaine passée les débats sans fin sur la hausse des taux d'intérêt aux États-Unis. Certains la voient en 2014, d'autres en 2015, d'autres en 2016...Une chose est certaine, l'argent devrait commencer à moins couler à flots sur les marchés...

Poutine continue

Et vire les soldats ukrainiens de Crimée.

Le rsa

Sa progression continue. 2.3 millions de foyers touchaient le RSA en 2013. Une hausse de 7.2%. L'assistanat n'aide pas l'emploi.

Livret a en baisse

Les épargnants commencent à comprendre que le livret A ne doit servir qu'à l'épargne de précaution. 210 millions de décollecte en février. Ce n'est pas encore massif mais c'est un début. Pour certains cette décollecte est aussi le signe d'une baisse du pouvoir d'achat de certains ménages.

L'ÉMISSION C'EST VOTRE ARGENTdu week end dernier est disponible en podcast . Virginie Robert, présidente de Constance Associés et Nathalie Pelras, directrice adjointe de la gestion de KBL Richelieu Gestion vous ont répondu dans C'est votre argent. On rejoue la semaine, vous conseille ce qu'il faut acheter ou vendre. La patronne de la semaine: Elisabeth Ducottet, patronne de Thuasne et porte-drapeau des ETI françaises. Le thème de la semaine: Qu'est-ce qui influence les marchés et quel impact sur vos placements avec Pascale Seivy de Pictet et Pascale Baussant de Baussant Conseil.

Erdogan et poutine

même combat? Est-il plus facile d'annexer la Crimée que d'interdire Twitter.? Erdogan commence à s'apercevoir qu'interdire Twitter en Turquie pourrait lui coûter plus cher que la répression policière et militaire qu'il a utilisée jusqu'à présent. La révolution passe vraiment par les réseaux sociaux.

La ruée sur l'emprunt

en Europe du Sud. Selon le FT, les gouvernements d'Europe du Sud ont décidé de profiter de l'étonnante baisse de leurs taux d'intérêt et de l'engouement des investisseurs internationaux pour accélérer leurs émissions de dettes, en direct, ou à travers les agences d'état. Ils ont bien raison.

Pas de blagues

aujourd'hui. Car entre le scandale SFR et l'état de la politique en France, je n'ai pas trop envie de sourire...

VOILA C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos