mardi03janvier
Homme d'affaires tenant un portefeuille vide et quelques pièces de monnaie.

L'année 2022 a été marquée par une forte inflation. Par peur ou négligence, les Français laissent trop souvent des sommes importantes sur leur compte courant. Un phénomène qui pourrait bien leur coûter très cher en 2023.

Le Livret A est-t-il vraiment le chouchou des Français ? Rien n’est moins sûr. Si 500,5 milliards d'euros avaient été déposés fin novembre sur le placement préféré des Français et son proche cousin le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS) selon la Caisse des dépôts et consignations, c'est un tout autre produit bancaire qui fait carton plein : le compte courant. En septembre dernier, les dépôts à vue représentaient près de 544 milliards d'euros d’après les données de la Banque de France. Ce qui correspond en moyenne à 18 430 euros par foyer.

Or, le compte courant a été conçu pour régler les dépenses courantes. D’ordinaire, on conseille simplement d'y laisser l'équivalent d'un mois de dépenses, et éventuellement un petit pécule supplémentaire afin d’éviter d’être dans le rouge. De plus, le compte courant n’est pas rémunéré. Cela signifie qu’en y laissant dormir trop d’argent, vous perdez potentiellement des intérêts que vous auriez perçus en plaçant ces sommes ailleurs.

Découvrez notre assurance vie sans frais d'entrée

Vous perdez en pouvoir d’achat

Cette thésaurisation n’est pas nouvelle. Les Français sont nombreux à avoir tendance à conserver des montants importants sur le compte courant. Pourtant, dans un contexte d’inflation, cette habitude peut coûter cher. Il y a encore deux ans, cette habitude n’avait pas de réelles conséquences. L’inflation était faible et le taux de rémunération du Livret A, par exemple, n’était pas incitatif puisqu'il était encore à 0,5%.

Aujourd’hui, la donne a changé. En novembre dernier, les prix à la consommation ont ainsi augmenté de 6,2% sur 1 an, selon les dernières estimations de l'Insee. En schématisant, cela signifie que si vous deviez débourser 1 000 euros en novembre 2021 pour un produit, celui-ci vous coûterait désormais 1 062 euros. Or, si dans le même temps, vous avez laissé 1 000 euros sur votre compte courant le 1er janvier 2022, vous disposez à ce jour toujours du même montant. Vous avez donc “perdu” en théorie 62 euros de pouvoir d'achat.

Vers de nouvelles hausses de la rémunération

D’autre part, en raison de la hausse des prix, la plupart des taux des produits d'épargne réglementée ont vu leur rémunération augmenter puisqu’elle est en partie calquée sur l’inflation.

Par exemple, le Livret A et le LDDS sont passés de 1% en février 2022 à 2% en août dernier. En ce qui concerne le Livret d'épargne populaire (LEP), son rendement atteint désormais 4,2%. Et les hausses ne devraient pas s’arrêter là. En février 2023, les livrets d’épargne réglementée profiteront d’une nouvelle revalorisation. Le Livret A pourrait alors atteindre au minimum 3,3% quand le LEP pourrait pour sa part grimper à 6,2%.

Dans le même temps, l'inflation sur un an devrait atteindre 7% en janvier d’après l'Insee. Pour ne pas perdre davantage de pouvoir d’achat, mieux vaut donc éviter de garder trop d’argent sur votre compte courant et placer plutôt votre surplus sur un livret d’épargne réglementée.

Découvrez notre assurance vie sans frais d'entrée

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Plan épargne entreprise : le déblocage anticipé exceptionnel 2022 a-t-il séduit ?
    27/01/2023
  • Image actualite 2
    LEP et Livret Jeune : deux alternatives au Livret A pour les moins de 26 ans à ne pas négliger
    26/01/2023
  • Image actualite 3
    Épargne : vérifiez si vous êtes éligible à ce super livret à 6,1%
    23/01/2023
  • Image actualite 4
    Livret A : ce réflexe pour optimiser vos revenus
    20/01/2023

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt