vendredi05août
Les hommes et les femmes âgés utilisent un ordinateur portable à la maison pour planifier leur budget.

Face à l’inflation galopante, les pouvoirs publics ont déployé plusieurs mesures d’urgence visant à soutenir l’économie. Le projet de loi « Pouvoir d’achat », voté en France, en fait partie. Le texte prévoit notamment une revalorisation de la pension de retraite. Cette réévaluation s’appliquera en théorie à partir du 9 août.

Deux ans durant, l’économie française a énormément souffert des restrictions sanitaires rendues nécessaires par l’épidémie de Covid-19. Après un rebond éphémère, les difficultés reviennent de nouveau, après le début de la guerre en Ukraine. Les prix de l’énergie s’envolent, provoquant une réaction à la chaîne qui touche le marché des matières premières et des produits de première nécessité. Le pouvoir d’achat des Français s’en trouve diminué. Cette « crise » risque de durer, à en croire les prévisions des économistes. Pour éviter le pire, le ministre de l’Économie a présenté un projet de loi destiné à réduire l’impact de l’inflation sur le budget des ménages.

Un relèvement des prestations de retraite

Présenté en Conseil des ministres le 7 juillet dernier, le projet de loi « pouvoir d’achat » a été déposé au Parlement en procédure accélérée, compte tenu de l’urgence de la situation. Le texte initial propose une revalorisation de 4 % des prestations et des minima sociaux, ce qui inclut la retraite de base – le PER n’est pas concerné —, l’Allocation de solidarité aux personnes âgées et l’Allocation aux adultes handicapées. Cette proposition a animé les débats au sein du Parlement, surtout sur la question de la revalorisation des pensions. À un certain moment, les députés ont demandé une augmentation de 5,5 % pour anticiper l’inflation attendue dans les prochains mois.

Finalement, l’accroissement de la pension de base sera contenu à 4 %. L’Assemblée et le Sénat viennent de l’approuver définitivement ce mercredi 3 août. Comme prévu, ce changement s’applique de manière rétroactive sur les versements de juillet. Tous les retraités du secteur public bénéficieront de cette augmentation de la retraite de base. Les retraites complémentaires en sont exclues, du moins jusqu’au 1er novembre. Après cette date, le gouvernement décidera d’un nouveau rehaussement de la valeur du point Agirc-Arrco, en fonction du renchérissement du coût de la vie.

Une application théorique prévue le 9 août

La hausse de la retraite de base commence sur la pension du mois de juillet, dont les versements commencent normalement à partir du 9 août. Dans les faits, la date d’application de cette revalorisation n’est pas encore connue. Tout dépend du calendrier du Parlement, qui a le dernier mot pour l’adoption du projet de loi de finances rectificative. En attendant ce relèvement, Bruno Le Maire a d’ores et déjà promis une autre augmentation au 1er janvier 2023. Outre les prestations et minimas sociaux, la loi « pouvoir d’achat » comporte d’autres mesures d’urgence adoptées par les sénateurs et les députés.

Les parlementaires ont notamment validé le concept du « bouclier loyer », qui consiste à plafonner l’augmentation des loyers entre juillet 2022 et juin 2023. Parallèlement, ce dispositif s’accompagne d’une hausse des Aides personnalisées au logement à compter du 1er juillet. Le Parlement a aussi voté la prime de pouvoir d’achat, anciennement prime Macron, dont le plafond de versement a triplé. Au total, l’État mobilisera 20 milliards d’euros pour financer les dispositifs d’urgence intégrés dans le projet de loi.

A découvrir également

  • Epargne : votre conseiller bancaire doit vous interroger sur vos préférences en matière de développement durable
    3/08/2022
  • Epargne retraite : découvrez si vous détenez un pactole oublié via un nouveau service en ligne
    11/07/2022
  • Le nouveau plan d'épargne retraite reprend son envol
    24/06/2022
  • Épargne Retraite : 4 raisons de transférer vers un PER
    13/06/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt