Homme adulte avec tirelire.

    Créé par la loi PACTE, le plan d’épargne retraite (PER) existe depuis quatre ans désormais. À la fin de l’année 2022, sept millions de personnes ont déjà épargné via ce produit, dont trois millions de contrats individuels. Cela représente un encours total de 80 milliards d’euros, témoignant ainsi de son succès. Pour cette année 2023, est-ce toujours un bon placement ?

    Un plan d’épargne spécifiquement développé pour la retraite

    Pour un salarié ou un travailleur indépendant, la souscription à un PER a pour objectif principal de se constituer un complément de revenus une fois à la retraite.

    En effet, les versements effectués pendant la vie active ne peuvent bénéficier d’un déblocage anticipé que pour des cas précis (invalidité, décès d’un proche, surendettement, achat d’une résidence principale…). En cas de décès du titulaire avant sa jouissance, l’épargne accumulée est reversée aux héritiers.

    Au moment du départ à la retraite, il suffit de contacter son assureur pour lui signifier son choix de sortie. Il est possible d’opter pour une rente viagère, un capital ou une combinaison des deux.

    Préparez votre retraite avec le PER !

    PER : une fiscalité avantageuse

    ImportantLe plan d’épargne retraite bénéficie d’une fiscalité incitative. En effet, les versements volontaires effectués au cours de l’année sont déductibles du revenu global à hauteur de 10 % du montant déclaré.

    Par ailleurs, le plafond de la déduction est fixé à 32 908 euros en 2023 (déclaration 2022). Pour les travailleurs non-salariés, celui-ci s’élève à 15 % des bénéfices et jusqu’à 81 384 euros par an.

    Si le titulaire du PER décède avant ses 70 ans, les héritiers ont droit à un abattement forfaitaire de 152 500 euros.

    PER : un placement intéressant pour les salaires moyens et élevés

    Le PER est particulièrement intéressant pour les salaires moyens et les salaires élevés qui pourront pleinement profiter de ses avantages fiscaux.

    Pour les revenus plus modestes, la fiscalité à la sortie risque de peser sur la collecte. Or, plus de 21 millions de foyers ne sont pas imposables.

    À moins de vouloir cotiser sur son PER jusqu’à sa retraite, le mieux serait de se tourner vers un plan d’épargne moins contraignant, comme le livret A, dont le taux de rendement est fixé à 3 % pour cette année 2023.

    A retenir
    • Le PER est un placement à long terme qui garantit un complément de revenu à la retraite.
    • Le PER offre un avantage fiscal lié à sa déductibilité.
    Préparez votre retraite avec le PER !
    Logo redacteur

    Écrit par
    La rédaction Meilleurtaux Placement

    Ça peut vous intéresser

    Archives