jeudi25mars
Maison prêt hypothécaire acheter vendre prix investissement immobilier.

Alors qu’en 2020, la quasi-totalité des supports d’épargne ont considérablement diminué leur taux d’intérêt, la pierre papier a continué de proposer tout au long de l’année une rentabilité tournant autour des 4 %. Preuve qu’elle est restée résiliente face aux retombées de la pandémie du covid-19. Et même si son segment d’immobilier commercial a été plus impacté par la crise sanitaire.

Les SCPI figurent parmi les rares secteurs à rester vent debout, face à l’avènement de la pandémie du covid-19 ainsi que les mesures de restriction qui en ont découlé. La pierre papier concède toutefois que 2020 ne fut pas une année facile au vu de la complexité des enjeux auxquels elle a dû faire face. Mais elle aura été l’occasion pour cet outil d’investissement de confirmer son statut de placement fiable et apte à résister à n’importe quelle crise.

Force est toutefois de constater que l’immobilier commercial aura été plus impacté par les retombées de l’épidémie, comme en atteste le bilan annuel de la pierre papier.

Un TDVM en hausse

Le 3 mars dernier, un site spécialisé en gestion d’actifs immobiliers a publié le bilan de l’année 2020 des différents segments des Sociétés civiles de placement immobilier. Les rendements annuels des SCPI de bureaux, diversifiées et spécialisées ont respectivement diminué à hauteur de 0,13 point, 0,21 point et 0,18 point. Le recul est plus important concernant la pierre papier investie dans l’immobilier commercial. En effet, son rendement annuel s’est replié de 0,57 point.

Ces reculs sur les rendements restent toutefois négligeables compte tenu de la crise sanitaire. D’ailleurs, le taux de distribution sur valeur de marché (TDVM) des SCPI en 2020 n’accuse qu’une légère baisse de 0,20 % par rapport à 2019. En effet, cet indicateur affichait un taux de 4,20 % en 2020, contre 4,40 en 2019. Un léger recul que le placement explique par les quelques impayés sur les loyers et par le fait que certains segments ont dû puiser dans les réserves financières.

Concernant les prix des parts de SCPI, ils ont affiché globalement une légère hausse de 1,08 % l’année dernière. À noter cependant que les prix des parts de la pierre papier investie dans l’immobilier sont en recul de 0,38 %. Plusieurs experts ont d’ailleurs noté que cette remontée globale résulte principalement de la revalorisation des prix en début d’année 2020.

Une baisse contrôlée des collectes

La pierre papier s’en est plutôt bien sortie à l’issue de l’année 2020. Quoi qu’il en soit, durant cette période sombre, les épargnants ont préféré jouer la carte de la prudence, en atteste la baisse des collectes. En effet, les levées de fonds ont diminué de 30 % sur un an. En 2019, les collectes s’élevaient à 8,5 milliards d’euros, contre seulement 6 milliards d’euros en 2020.

Il est cependant à noter que les levées de fonds de l’année dernière figurent dans le top 3 des meilleures collectes jamais réalisées par les gestionnaires d’actifs. Ces collectes de 2020 sont d’ailleurs supérieures aux 5 milliards d’euros de 2018 et aux 6,2 milliards de 2017.

Les SCPI spécialisées sont le segment de la pierre papier affichant l’une des meilleures performances l’année dernière, puisque leurs collectes au dernier trimestre 2020 ont littéralement doublé par rapport au troisième trimestre. À savoir, leurs levées de fonds étaient passées de 232 millions d’euros au T3 à 464 millions d’euros au T4. À la plateforme de SCPI susmentionnée de souligner que c’est le seul segment à avoir réalisé des collectes supérieures, à la même période en 2019, avec une hausse de 37 %.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos