Maison d’exposition miniature et tours de monnaie.

    Avec la remontée des taux d’intérêt et la fin de la période de crédit bon marché, le secteur immobilier est actuellement empreint de doutes et d’inquiétudes. Les investisseurs sont particulièrement attentifs à la collecte de fonds et à la performance des sociétés civiles de placement immobilier (SCPI). Les premiers signes de ralentissement doivent-ils susciter des craintes ?

    La hausse des taux d’intérêt peut rendre les SCPI moins intéressantes

    ImportantAvec la remontée des taux d'intérêt, les livrets d'épargne réglementés affichent désormais des rendements annuels quasiment équivalents à ceux des SCPI. De plus, cette hausse des taux entraîne une augmentation du coût des financements bancaires, ce qui a pour conséquence le retrait d’une partie des investisseurs privés habitués à acquérir des parts à crédit.

    Dans ce contexte incertain, l’attrait des investisseurs pour les SCPI pourrait diminuer.

    Cependant, selon le consultant spécialisé en immobilier Rock'nData,

    Les SCPI ne risquent pas de tomber en disgrâce.

    Malgré une vague d'attentisme généralisé sur le marché de l'immobilier d'entreprise, les chiffres du premier trimestre 2023 laissent penser que les SCPI ont encore un bel avenir devant elles.

    En effet, au cours des trois premiers mois de l’année, les 108 SCPI de rendement ont enregistré un taux de distribution glissant de 4,41 % sur un an (4 derniers trimestres) à fin mars 2023. De même, Rock'nData table sur un taux similaire à celui de 2022 pour l’année 2023, soit 5,25 %.

    Ce taux devrait également augmenter d’ici la fin de l’année grâce aux distributions exceptionnelles générées par les plus-values des cessions d’actifs, qui interviennent généralement au troisième et quatrième trimestre.

    Découvrez notre classement des SCPI

    Des volumes de retraits limités

    Les autres indicateurs de marché ne sont pas non plus alarmants. Les biens immobiliers gérés par les SCPI de rendement affichent actuellement un taux d’occupation de 93,52 %, ce qui indique que la vacance locative reste modérée.

    De plus, la collecte de fonds est loin de s’effondrer, atteignant 91 % du montant enregistré au premier trimestre 2022 au cours du premier trimestre 2023.

    Le volume de retraits constaté chez les clients demeure stable, représentant seulement 0,41 % des encours.

    À retenir
    • Les inquiétudes montent concernant un éventuel ralentissement du marché des SCPI après une année 2022 particulièrement faste.
    • La hausse des taux d’intérêt et le coût croissant du crédit pourraient réduire l’attrait des investisseurs pour les SCPI.
    • En s’appuyant sur les chiffres du premier trimestre 2023, Rock’nData constate une stabilité des taux de distribution et anticipe une croissance grâce aux distributions exceptionnelles.
    Découvrez notre classement des SCPI
    Logo redacteur

    Écrit par
    La rédaction Meilleurtaux Placement

    Ça peut vous intéresser

    Archives