jeudi26mai

La CGT frappe partout où elle peut et où elle reste nuisible. Au tour de la presse d'être touchée. Pas de journaux imprimés ce matin. Aucun. Enfin, pas tout à fait. Vous trouverez le Financial Times qui est un des rares quotidiens à bien marcher et à gagner de l'argent. La presse française qui, elle, est déjà en difficulté va donc encore subir une attaque pour faciliter son écrasement.

>

Dommage ?

Le blocage du pays arrive au moment où l'économie française semblait, un peu, un tout petit peu se redresser avec un deuxième mois consécutif de baisse du chômage. Pour la première fois en 5 ans. Ce n'est pas non plus le délire, une baisse de 19 900 chômeurs de catégorie A. Et le nombre de chômeurs toutes catégories ne baisse pas. Et si on regarde de plus près, on s'aperçoit que la baisse est principalement due à la manipulation des 500 000 formations annoncées par Hollande et qui commencent à se mettre en place.

Enfin

Je le dis et je le répète, une des inégalités les plus scandaleuses en France est le fossé qui existe entre le secteur public et le secteur privé. Si quelques métiers, police, armée, personnel soignant des hôpitaux, méritent un traitement particulier, les autres sont des privilégiés. C'est aujourd'hui que le rapport sur le temps de travail des fonctionnaires va être remis à Valls. Les fonctionnaires travaillent moins, beaucoup moins. De façon générale. Mais le rapport dénonce en plus la multitude des régimes dérogatoires : jours fériés beaucoup plus nombreux dans les DOM, autorisations allongées pour des évènements familiaux, jusqu'à 10 jours pour un mariage et la liste est longue. Tant qu'on n'alignera pas le statut du privé sur celui du public, ce pays sera bloqué.

Du côté des marchés

Près de 5% de hausse sur le CAC en 4 jours avec un retour sur le seuil des 4500. Le S&P 500 se rapproche de ses records absolus qui sont au-dessus de 2100. Petite accalmie ce matin mais les investisseurs semblent à nouveau optimistes.

La hausse du dollar

La hausse du dollar continue et elle ne fait pas le bonheur de tous. Pour l'Europe la glissade de l'euro est la bienvenue surtout dans un contexte de croissance molle, mais pour les pays émergents elle entraîne la crainte d'une rechute tant redoutée. À l'origine de la hausse du dollar, on le sait, le changement radical d'anticipation des marchés sur la prochaine hausse des taux aux États-Unis. Depuis le dollar index a pris plus de 3%. Mais c'est donc contre les monnaies émergentes que le dollar s'est le plus apprécié. Plus de 6% en moins d'un mois. C'est un très gros mouvement.

Notre monnaie, votre problème

Et une hausse du dollar a une conséquence presque mécanique : la baisse des matières premières. L'or qui devait être la hausse de l'année a chuté de 5%, l'argent ou le cuivre de plus de 8%. Seul le pétrole poursuit sa flambée. Comme à chaque décision de politique monétaire de la Banque centrale américaine, le même débat est relancé. La politique monétaire des États-Unis ne concerne pas que les États-Unis. Et la politique monétaire des États-Unis ne dépend pas seulement de la situation aux États-Unis. On l'a vu, quand la FED a décalé sa hausse de taux du fait du ralentissement de la croissance chinoise. Mais les États-Unis prennent, comme toujours, leurs décisions sans aucune concertation, quelles qu'en soient les impacts sur les autres économies. Et les dirigeants des pays émergents en particulier en ont ras-le-bol car une seule décision de la FED peut balayer des mois d'effort. La phrase "le dollar c'est notre monnaie mais c'est votre problème" est toujours aussi adaptée.

Le gag du jour

En plein blocage du pays dans lequel il brille par son absence, Macron tweete "Commande de 3 paquebots Royal Caribbean pour STX France: une nouvelle reconnaissance du savoir faire exceptionnel de notre industrie navale!". Quelqu'un devrait lui expliquer qu'un bateau a besoin de carburant pour naviguer.

Le doute du jour

Mauvaise passe pour Clinton. Entre Bernie Sanders qui s'accroche et tient à peser lors de la convention, et Trump qui fait profil (plus) bas et progresse dans les sondages, elle n'avait pas besoin de ce nouveau rapport du Département d'État qui l'accable sur l'affaire des e-mails et l'accuse d'avoir provoqué des risques majeurs de sécurité. Dans un sondage CBS/ NY Times 2/3 des Américains pensent qu'Hillary Clinton n'est pas honnête et digne de confiance. Aie...

On s'en fout

J'ai fini la saison 2 du Bureau des Légendes et la fin est excellente, Un accord a bien sûr été trouvé et la Grèce va bien sûr recevoir un chèque de 10.3 milliards d'euros, à fonds perdus, Les Talibans ont nommé un nouveau chef qu'il faudra dézinguer comme le précédent, le marché des deux roues électriques en France reste très confidentiel, une vidéo circule partout pour dénoncer le traitement de poules d'élevage (on attend la suivante sur l'esclavage des fourmis), le Venezuela vend de l'or pour tenter d'éviter un défaut de paiement, inévitable.

Je vous donne rendez-vous

Mercredi prochain à 10h30 pour une conférence privée, dédiée aux femmes, où je vous livrerai mon analyse sur le passionnant nouveau cycle économique mondial. Notre cadeau pour la Fêtes des mères. Inscrivez-vous vite

Le ttso de la semaine

De la CGT et du peuple français :"Donc, ce matin, face à la résolution affichée du gouvernement à l'égard des blocages de raffineries (...), Philippe Martinez, le patron de la CGT, réplique : "Le Premier ministre joue un jeu dangereux en essayant (...) d'opposer la CGT aux citoyens et d'opposer la CGT aux salariés." La CGT serait donc le peuple français ? On a regardé les chiffres. Commençons par le plus simple, la CGT c'est peu d'entre nous : moins du tiers des 11% de salariés syndiqués en France (9% dans le privé). Pour être précis, la CGT c'est 686.000 adhérents, soit 2,6% des salariés français.Ok mais ces 2,6% sont-ils représentatifs ? Jugez plutôt : âge moyen du CGTiste : 49 ans (à la CGT : les 26-30 ans représentent 4%, les retraités 15%). Proportion de fonctionnaires : 42% (soit 2x plus que la part de la pop. active appartenant au secteur public), proportion d'ouvriers/employés : 67% (vs 28% dans la pop. active), proportion de femmes : 38% (10 points au-dessous de la pop. active). On s'arrête là ?" Abonnez-vous vite à l'excellente newsletter du soir de TTSO.

Et si?

on allait bloquer le siège de la CGT à Montreuil juste pour leur montrer comment ça fait ? Bizarre, avec tous les réseaux sociaux, que personne n'ait organisé une flash mob devant le siège de nos amis destructeurs d'entreprises.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos